Pour les 2/3 roues, le gilet jaune devient obligatoire

Pour les 2/3 roues, le gilet jaune devient obligatoire

Depuis le 1er janvier 2016, les conducteurs de deux ou trois roues motorisées ou quadricycles à moteur non carrossés doivent détenir un gilet jaune (de haute visibilité). 

Obligations, amende… Le point sur cette nouvelle règle.

Réglementation

La détention et le port d’un gilet de haute visibilité (homologué) devient obligatoire pour les conducteurs de 2 ou 3 roues motorisées ou quadricycles à moteur non carrossés, comme pour les automobilistes à qui cette obligation est imposée depuis 2008.

A compter du 1er janvier 2016, les conducteurs de 2 ou 3 roues motorisées ou quadricycles à moteur non carrossés devront disposer d’un gilet de haute visibilité sur eux ou dans un rangement de leur véhicule (filet, coffre…).

Le port du gilet est obligatoire lorsque le véhicule est immobilisé en cas d’urgence sur la voie publique. Le conducteur devra le revêtir au moment de quitter son véhicule afin d’être plus visible.

Sanction

En cas de contrôle par les forces de l'ordre, celles-ci pourront vérifier que le conducteur détient bien un gilet jaune à bord de son véhicule. Le non-respect peut être sanctionné par une amende s’élevant à 11 € en cas de non-détention, pouvant aller jusqu’à 135 € en cas de non port du gilet à la suite d’un arrêt d’urgence.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Motorcycle driver riding in mountains
Motards : pour être en sécurité, soyez vigilants partout et à tout instant !

Les chiffres de la mortalité en deux-roues en France, ont beaucoup moins diminué ces dernières années que celle des autres usagers en voiture sur les routes. Elle n’épargne pas non plus les professionnels de la moto, gendarmes ou policiers au guidon de leur véhicule personnel. Vous qui protégez vos concitoyens, comment bien assurer votre sécurité à moto ?

Lire la suite