Assurance trottinettes électriques : conduire en toute confiance

Assurance trottinettes électriques : conduire en toute confiance

Où en est-on avec l’assurance trottinette et ses usagers ? Entre 2016 et 2018, la taille du marché des trottinettes électriques a presque doublé. Le cadre réglementaire de ces nouveaux moyens de déplacements reste cependant encore flou, rendant parfois la tâche compliquée pour s’assurer correctement. 

Focus sur les nouveaux usages des trottinettes électriques en milieu urbain et sur les risques que prennent leurs utilisateurs non assurés.

Le boom des engins de déplacements personnels (EDP)

Trottinettes classiques ou électriques, skateboards, mono-roues ou autres hoverboards, ils ont tous pris une place importante dans nos centres villes. En 2017, on compte plus de 1,73 million de ces nouveaux moyens de déplacement en circulation en France et des projections de croissance d’environ 30% pour 2018. (Le Parisien, octobre 2018).

La trottinette en particulier occupe une part majeure de ce marché, avec 1,33 million de trottinettes mécaniques et 101 819 trottinettes électriques en circulation en 2017, elles sont devenues incontournables pour des utilisateurs urbains mais aussi les périurbains souvent entre 25 et 35 ans.

Si le marché de la trottinette explose, on remarque en parallèle une hausse de 23 % des accidents de trottinettes et rollers entre 2016 et 2017, (bien que les statistiques officielles regroupent les accidents en rollers et en trottinette, la trottinette est la principale responsable de ces chiffres).

Par ailleurs, ces chiffres ne tiennent pas compte des accidents impliquant des piétons. (20 minutes, octobre 2018)

Parmi les facteurs souvent pointés du doigt, on retrouve notamment la vitesse trop rapide des engins (une trottinette électrique peut atteindre 25 km/h à pleine vitesse), le manque d’attention ou encore le manque de protection des conducteurs.

Ces risques graves souvent occultés par le fun ou la praticité de la trottinette électrique font oublier aux utilisateurs que leur responsabilité en cas d’accident n’est pas couverte par la simple responsabilité civile classique. Seule une assurance spécifique de la trottinette peut couvrir la responsabilité du conducteur en cas d’accident.

GMF-trottinette-infographie-03.png

L'assurance trottinette, la solution ?

Assurer sa responsabilité civile lorsqu’on conduit une trottinette électrique (ou tout autre VTM) est obligatoire. En effet, ne pas avoir souscrit un contrat d'assurance couvrant l’usage de la trottinette peut coûter très cher en cas d’accident engageant la responsabilité du conducteur.

Chez GMF, le contrat d’assurance MOTOLIS prévoit la couverture de la responsabilité civile du conducteur ainsi que la garantie du conducteur responsable pour les engins de déplacements personnels comme la trottinette électrique.

Partagez cet article

Cet article vous a intérressé ?