Auto : assurance jeune conducteur, mode d’emploi

Two fun young women driving in a car

Transitoire, le statut de jeune conducteur insiste sur l’importance d’un comportement prudent et responsable sur nos routes. Les mesures tarifaires qui lui sont appliquées sous forme de surprime peuvent être allégées, notamment grâce au choix de la formation initiale à la conduite. Assurance voiture jeune conducteur, voici ce qu’il faut savoir…

L’assurance jeune conducteur et l’assurance auto classique

Peu ou mal expérimentés, les jeunes conducteurs constituent un groupe présentant un risque de sinistralité élevé. C’est pourquoi le tarif d’assurance qui leur est proposé est en général supérieur à la prime de référence : ils payent une surprime
C’est cette surprime qui fait la différence entre l’assurance jeune conducteur et l’assurance automobile classique. Elle n’est toutefois pas automatique : certains assureurs choisissent de ne pas l’imposer.


Le taux de surprime varie avec la maturité du contrat et le comportement du jeune conducteur. Ce taux va progressivement se rapprocher des conditions d’un contrat classique, en se fondant sur deux critères.

L’évolution tarifaire :

le taux de surprime annuel est décroissant.

  • Année 1 : 100 %
  • Année 2 : 50 %
  • Année 3 : 25 %

 
L’absence d’accident :

la surprime diminue chaque année de moitié, si le conducteur n’a eu aucun  accident responsable. Au bout de trois années consécutives sans accident, elle disparaît totalement.

Quelques chiffres-clefs


En France, les jeunes âgés de 18 à 24 ans représentent 8 % de la population et 16 % de la mortalité routière.
Un accident corporel sur cinq et un accident mortel sur quatre concernent les conducteurs novices, ceux qui ont un permis de moins de deux ans.


(Source : Sécurité routière, 2016)

Combien coûte une assurance auto jeune conducteur ?

Les tarifs sont calculés en fonction du type de voiture, des garanties souscrites et, surtout, du profil du conducteur principal. Ces trois critères peuvent être optimisés pour réduire votre prime.. Une petite « citadine » assurée au kilomètre peut-être un bon point de départ pour évaluer le budget voiture d’un jeune conducteur. Faites le test en réalisant votre devis assurance auto.

Il peut aussi être avantageux de suivre une formation à la conduite réduisant les facteurs de risques

Comment réduire le tarif d’assurance du conducteur débutant ?

Les assureurs accordent des avantages tarifaires importants aux candidats qui apprennent à conduire, avant l’examen du permis, avec un accompagnateur. Ce dernier doit détenir son permis et être vierge de condamnation routière depuis plus de 5 ans.

La conduite accompagnée 


Elle peut avoir lieu selon l’âge du candidat :

  • Dès 15 ans avec l’apprentissage anticipé qui prévoit une formation en auto-école pour le Code de la route et 20 heures de conduite, suivi d’une période de conduite accompagnée sur une année. L’épreuve du permis est passée dès l’anniversaire des 17 ans du candidat.
  • De 16 à 18 ans, les jeunes qui veulent devenir professionnels de la route ont la possibilité de passer le permis dans le cadre de leur formation professionnelle et de la conduite encadrée.
  • À partir de 18 ans, la conduite supervisée peut se faire après la phase de formation à l’auto-école (code de la route et 20 heures de conduite). Elle a lieu avec un accompagnateur qui est habilité à conduire un véhicule de l’auto-école et demeure possible après un échec à l’épreuve pratique du permis.

Les avantages tarifaires de la conduite accompagnée 


Le taux de surprime varie avec la maturité du contrat et le comportement du jeune conducteur.

- Le taux de surprime peut être jusqu’à deux fois moindre. Il est décroissant, comme pour l’assurance auto classique :

  • Année 1 : 50 %
  • Année 2 : 25 %
  • Année 3 : 12,5 %

- En cas d’’absence d’accident, les conditions sont identiques à celles d’un contrat classique : la prime diminue chaque année de moitié, sans accident responsable. La surprime disparaît complètement au bout de trois années consécutives sans accident.

Que propose GMF ?

Que propose GMF ?

Tous les jeunes conducteurs qui choisissent un contrat auto GMF, quelle que soit la formule, bénéficient de quatre engagements :

  • Un véhicule de remplacement en cas de panne ou de vol ;
  • L'assistance « zéro kilomètre » en cas de panne, de vol ou d'accident ;
  • Un prêt de véhicule jusqu'à 40 jours en cas de vol ;
  • Une assistance médicale dans le monde entier 24h/24 et 7/7.

Notre contrat d’assurance auto jeune conducteur offre des tarifs avantageux. Vous bénéficiez de 10 % de réduction supplémentaires si vous :

  • êtes agent de la fonction publique ;
  • avez moins de 30 ans et que vous utilisez les transports en commun.
Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Pneus neige sur route de montagne enneigée
Loi Montagne 2022 : ce qui a changé au 1er novembre

La loi Montagne 2022 entre en vigueur pour la période hivernale, du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023. Elle impose notamment la mise en place de dispositifs antidérapants sur les pneumatiques des véhicules pendant la période hivernale. Les pneus neige deviennent-ils obligatoires ? Pouvez-vous vous contenter de chaînes ? Quelles sanctions risquez-vous si vous n’équipez pas votre véhicule ? Pour vous aider à préparer votre voiture pour l’hiver, faisons le point sur les nouvelles dispositions légales applicables pour l’hiver 2022-2023.

Lire la suite