Canicule : protégez vos médicaments

Canicule : protégez vos médicaments

Faites attention à vos médicaments pendant les mois d’été. Certains ne supportent pas les températures élevées, il faut y faire attention.

Différentes astuces pour bien conserver ses médicaments

A LA MAISON

Certains médicaments doivent être conservés au frais, entre 2 et 8°C. Vous les conservez en haut du réfrigérateur et surtout pas dans la porte qui subit trop de variation de températures. Utilisez –les dès que vous les sortez et remettez-les au frais le plus rapidement possible, ils sont fragiles et supportent mal les changements de température.

Ceux qui doivent être conservés à moins de 25 ou 30°C. peuvent supporter les températures d’été, entreposez-les quand même plutôt dans un endroit frais chez vous.

 

EN VOYAGE

Les médicaments qui se conservent au froid doivent être transportés dans un emballage isotherme avec des accumulateurs de froid. Attention toutefois à ne pas les congeler !

Les autres doivent aussi être placé dans un emballage isotherme mais non réfrigéré cette fois. Dans tous les cas, n’exposez jamais vos médicaments au soleil et ne les laissez pas trop longtemps en voiture.

 

Mention spéciale

Crèmes, suppositoires, ovules peuvent mal supporter la chaleur. Si vous constatez que votre médicament s’est transformé, ne l’utilisez pas !

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Le médecin réconforte le patient
L’hospitalisation à domicile encore trop mal connue

L’hospitalisation à domicile (HAD) permet de prodiguer des soins à un malade chez lui, évitant ainsi son entrée précoce à l’hôpital ou au contraire sa sortie plus rapide. Mais de quoi parle-t-on précisément ? Qui peut bénéficier de l’HAD ? Quelle est la prise en charge ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’HAD qui prend en charge plus de 20 000 patients par jour, toutes pathologies confondues…

Lire la suite
tirelire en forme de cochon et stethoscope
Protection sociale complémentaire de la Fonction publique : une réforme bienvenue

Depuis le 1er janvier 2022, les agents de la Fonction publique d'État bénéficient d'un remboursement de 15 euros par mois sur leur complémentaire Santé. Première étape d'une période transitoire, ce nouveau dispositif doit encore évoluer à compter de 2024. Conditions de prise en charge, modalités de remboursement, bénéficiaires… Explication de texte.

Lire la suite