Témoignage d’une aide aux devoirs « Parler de leur avenir aux jeunes est un bon moyen de les remobiliser »

Témoignage d’une aide aux devoirs « Parler de leur avenir aux jeunes est un bon moyen de les remobiliser »

Pour aider les jeunes en décrochage scolaire, certaines personnes s’engagent auprès d’associations pour apporter un soutien scolaire aux élèves en difficulté. C’est le cas d’Emma, étudiante à l’EMLyon business school et ancienne tutrice au sein de l’association étudiante Astuce.

Qu’est-ce que l’association Astuce et quel était votre rôle ?

Cette association a été créée en 2007 par des anciens de mon école de commerce afin de promouvoir l’égalité des chances dans les quartiers. En tant que tutrice, je me rendais chaque semaine dans un de nos lycées partenaires, afin d’aider les élèves qui le souhaitent à faire leurs devoirs – cours de français, philosophie, histoire-géographie –, mais aussi de répondre à leurs interrogations sur l’avenir. 

De quoi parliez-vous ?

En théorie de tout. Mais la conversion aboutissait souvent sur leur orientation. Beaucoup d’élèves m’interrogeaient sur mon parcours. Cela me permettait d’évoquer avec eux leurs propres envies : les métiers qui les intéressaient, les études qu’il faut faire pour y arriver, les différentes voies d’accès - y compris les plus ambitieuses, comme les classes préparatoires et les grandes écoles. Le but étant de leur redonner confiance, et des raisons de bosser. 

La motivation manque-t-elle beaucoup dans les lycées ?

Les profils sont tous très différents. Mais certains ne savent clairement pas pourquoi ils sont là. Ils suivent le courant, sans forcément faire de vagues, mais sans se donner à fond. Le risque est d’en laisser certains sur le bord de la route, à la première difficulté personnelle ou scolaire. Leur parler de leur avenir est un bon moyen de les remobiliser.

A quel point ce type de tutorat peut-il aider à lutter contre le décrochage scolaire ?

Je pense que les élèves en situation de décrochage n’en sont plus à chercher de l’aide pour faire leurs devoirs. Ce type de tutorat ne s’adressent donc pas directement à eux. Mais en aidant les lycéens à s’intéresser à l’école, en leur rappelant qu’ils sont en train de préparer leur avenir, il a probablement un rôle préventif.

 


 

GMF accompagne les enseignants dans leur démarche éducative en leur fournissant des outils de prévention et des ressources pédagogiques en lien avec les programmes du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Découvrez nos outils : 

GMF vous accompagne dans l'exercice de votre fonction

En tant que personnels de l'enseignement, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien. Avec la GMF, découvrez nos offres d'assurances enseignant adaptées à votre vie personnelle et professionnelle.

Découvrez vos offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les chiffres du décrochage scolaire en France
Les chiffres du décrochage scolaire en France

En 2019, 80 000 collégiens et lycéens sont sortis des radars de l’Éducation nationale, sans qualification. Un léger mieux par rapport à la situation de 2012, lorsque 140 000 élèves avaient décroché, mais qui ne doit pas faire oublier les conséquences à long terme : chômage, pauvreté et marginalisation.