Témoignage d’un psychologue « Cela commence de manière anodine, parfois dès l’école primaire »

Témoignage d’un psychologue « Cela commence de manière anodine, parfois dès l’école primaire »

Pour obtenir le point de vue d’un expert sur le décrochage scolaire, nous avons interrogé Lionel Lingelser, psychologue de l’Éducation nationale sur le secteur de Montbéliard.

Pour quelles raisons un élève décroche-t-il ?

On trouve souvent à l’origine des décrochages un mélange de difficultés internes (difficultés d’apprentissage, dyslexie, harcèlement…) et externes à l’école (difficultés à se séparer de ses parents, violences familiales, ennuis judiciaires, précarité…). Ils se concrétisent au lycée car les élèves sont plus autonomes et on leur laisse davantage de champ libre. Mais les causes sont à chercher bien avant, parfois dès l’école primaire.

Comment cela ?

Cela commence de manière anodine, par des absences répétées – en cours de sport, en classe verte, avant les vacances – souvent justifiées par des raisons médicales, certificat à l’appui. Ce qui a pour conséquence de couper court à toute discussion entre l’équipe enseignante et les parents, et de donner à leur enfant l’image d’une école à la carte.  

Les parents sont donc en partie responsables du décrochage de leur enfant ?

A partir du moment où ils justifient les absences de leur progéniture grâce à des mots, oui, ils le sont ! Cela ne veut pas dire qu’ils cautionneront les défaillances de leur enfant plus tard, mais qu’ils ont favorisé – de manière involontaire – les conditions de son décrochage.

Comment travaillez-vous lorsque les absences deviennent trop répétées ?

Face à des certificats médicaux un peu trop complaisants, nous commençons par faire intervenir le médecin scolaire. Il a la responsabilité de questionner ces certificats face aux familles. Ensuite, nous convoquons les différentes parties prenantes : enseignants, CPE, psychologue, enfant et parents, et nous tentons de comprendre ensemble ce qui se passe. La marge de manœuvre est étroite car il faut réussir à entendre les familles, tout en leur rappelant le cadre légal : celui d’une école obligatoire pour tous.

 


 

GMF accompagne les enseignants dans leur démarche éducative en leur fournissant des outils de prévention et des ressources pédagogiques en lien avec les programmes du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Découvrez nos outils : 

GMF vous accompagne dans l'exercice de votre fonction

En tant que personnels de l'enseignement, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien. Avec la GMF, découvrez nos offres d'assurances enseignant adaptées à votre vie personnelle et professionnelle.

Découvrez vos offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les chiffres du décrochage scolaire en France
Les chiffres du décrochage scolaire en France

En 2019, 80 000 collégiens et lycéens sont sortis des radars de l’Éducation nationale, sans qualification. Un léger mieux par rapport à la situation de 2012, lorsque 140 000 élèves avaient décroché, mais qui ne doit pas faire oublier les conséquences à long terme : chômage, pauvreté et marginalisation.