Enseignants, votre voix compte !

Enseignants, votre voix compte !

Plus encore qu’un outil de communication, votre voix est votre instrument de travail. C’est de sa maitrise que dépend en grande partie votre capacité à captiver l’attention de vos élèves. Quelques conseils pour bien la travailler.

Conseil n° 1 : Ecoutez vous

S’écouter n’est pas l’exercice le plus agréable mais c’est la meilleure façon de détecter ses faiblesses (volume trop bas ou trop haut, débit trop rapide ou trop lent) pour les corriger. Alors, enregistrez-vous avec un Smartphone ou tout autre appareil et notez les caractéristiques de votre voix : timbre, hauteur, débit, volume, expressivité. Vous n’aurez plus ensuite qu’à travailler ce qui vous dérange.

Conseil n° 2 : Trouvez votre zone de confort

Placer sa voix, c’est s’installer dans un registre qui permet de parler longuement sans effort ni douleur. Commencez par dire quelques phrases et arrêtez-vous sur vos sensations. Si vous percevez des tensions, une fatigue, essayez de réguler l’intensité et la hauteur de votre voix jusqu’à trouver votre zone de confort. Entrainez-vous ensuite à y rester.

Conseil N° 3 : A.R.T.I.C.U.L.E.Z

Il est toujours plus difficile de conserver l’attention de ses élèves si l’on avale ses mots ou ses fins de phrases. La bonne nouvelle c’est que cela se travaille. Placez un stylo entre vos dents et prononcez quelques virelangues (Les chaussettes de l’Archiduchesse sont-elles sèches ou archi-sèches, Je veux et j’exige d’exquises excuses, Un chasseur sachant chasser…) en allant de plus en plus vite. Répétez l’exercice jusqu’à ne plus “trébucher“.

Conseil N°4 : Respirez !

Tous les coachs vocaux vous le diront, la qualité d’une voix tient d’abord à celle de la respiration. Alors, avant la classe, accordez-vous quelques minutes pour respirer. Debout, adoptez la « posture de la montagne » : pieds écartés largeur de bassin, colonne vertébrale bien droite, épaules basses et omoplates rapprochées. Inspirez lentement et profondément jusqu’à faire gonfler votre ventre puis expirez sur la même durée. Cela aidera à libérer votre diaphragme et, par la même occasion, à vous déstresser.

Conseil N° 5 : Prenez soin vos cordes vocales

Ce n’est pas un hasard si les chanteurs et comédiens portent souvent des écharpes. Ils protègent leur instrument de travail. Faites comme eux. Éloignez-vous des ventilateurs et des systèmes de climatisation et si vous sentez venir un mal de gorge ou un rhume, soignez-vous sans tarder.

 

 

Assurance Complémentaire Santé GMF

  2 MOIS OFFERTS(1)
Jusqu'au 31 octobre 2020

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser