Pour ou contre l’utilisation des écrans dans les méthodes d’apprentissage à l’école ?

Les écrans numériques prennent de plus en plus de place dans l’enseignement et dans la vie des jeunes élèves. Faut-il s’en réjouir dans la perspective d’un apprentissage plus ludique, plus interactif et plus intuitif ? Faut-il au contraire s’en inquiéter tant pour les capacités cognitives des enfants que pour leur santé ? Les avis d’Isabelle Feroc-Dumez, enseignante - chercheure à l’Université de Poitiers et directrice scientifique du Clemi et d’Elsie Russier, professeure documentaliste.

utilisation-ecran-apprentissage

Pour

Isabelle Feroc-Dumez : « Les écrans, notamment les tablettes, peuvent être des supports pédagogiques intéressants car les contenus, et même les modalités de manipulation de ces tablettes, sont individualisables, offrant une sorte de tout-en-un avec son, image, accès internet… Mais leur pertinence ne vaut que si leur utilisation répond à un objectif pédagogique. C’est alors une chance pour le professeur de se libérer de certaines tâches.
Pendant que des élèves font des exercices qui peuvent être plus personnalisés et corrigés en temps réel, l’enseignant peut s’occuper d’autres élèves en face-à-face, ou en petit groupe selon leurs besoins. L’intérêt dépasse d’ailleurs le seul cas des classes de plus de 30 élèves : dans le cadre de l’école inclusive, ces outils facilitent l’accompagnement des élèves en situation de handicaps ».

Elsie Russier : « Travailler avec des écrans est indispensable si on veut prendre en compte les pratiques des élèves aujourd’hui. Les réseaux sociaux et leur smartphone sont en effet leurs premières sources d’information. L’intérêt de ces outils est aussi de pouvoir travailler sur de nouveaux formats, souvent très créatifs à l’image des stories où l’information est plus condensée et visuelle. Enfin, c’est l’occasion de s’intéresser aux algorithmes et ainsi de faire comprendre aux élèves d’où vient l’information : pourquoi l’un a telle information et son voisin une autre ».

Contre

Isabelle Feroc-Dumez : « Si les enseignants ne sont pas formés, il y aura peu de plus-value voire des effets contre-productifs en termes d’attention et de concentration, notamment si les outils numériques sont utilisés de façon trop intense, sur une longue durée et si les contenus ne sont pas adaptés à l’âge ou au besoin des élèves. Cela demande par ailleurs un gros investissement en termes de temps pour l’enseignant, qui doit aussi faire face à de possibles dysfonctionnements techniques. Autre inconvénient, les écrans peuvent complexifier certaines tâches pour les élèves : la lecture sur écran, en étant interactive, est plus difficile. Elle nécessite de savoir faire la bonne action de navigation, par exemple. Enfin, le risque est que les élèves privilégient l’idée selon laquelle « apprendre, c’est s’amuser » au détriment de la notion d’effort, indispensable dans l’apprentissage ».

Elsie Russier : « L’usage des écrans pose la question de comment construire une culture citoyenne commune quand on a des accès et des pratiques à l’information très hétérogènes et individualisés. Il peut exister une différence entre ceux qui ont accès à divers supports numériques et dont la famille les sensibilise à leur usage et ceux qui n’ont pas cet accès ou beaucoup moins. Il peut y avoir un problème d’équité ».

Liens utiles

GMF accompagne les enseignants dans leur démarche éducative en leur fournissant des outils de prévention et des ressources pédagogiques en lien avec les programmes du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Découvrez nos outils : 

Nathalie en tant que personnel de l'enseignement est accompagnée par GMF

GMF vous accompagne dans l'exercice de votre fonction

En tant que personnels de l'enseignement, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien. Avec la GMF, découvrez nos offres d'assurances enseignant adaptées à votre vie personnelle et professionnelle.

Découvrez vos offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser