En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Les différents types de contrats d'assurance vie

Le 13/11/2017

Avant d'adhérer un contrat d'assurance vie, il est souhaitable que l'épargnant définisse ses besoins et objectifs d'investissement dans la durée et les risques qu'il souhaite prendre vis à vis de son épargne. Car il existe plusieurs supports sur lesquels l'épargne peut être placée.

paragraphe

 

Les contrats d'assurance vie en euros  

Ce sont des contrats sont majoritairement investis en obligations et leur rendement est donc lié à l'évolution des taux obligataire, dont  les rendements sont actuellement bas.

 

Les contrats d'assurance vie en Unités de compte (UC)  

Dans le cadre d’un contrat exprimé en unités de compte (UC), l'adhérent choisit, en fonction notamment de son profil d'investisseur, de la durée et du rendement du placement envisagés, ainsi que de la part de risque de perte en capital toléré, sur quels types de supports il souhaite placer son épargne. Chaque fonds d'adossement d'un support en unités de compte est investi en différents actifs financiers.

La quasi-totalité des contrats en unités de compte sont des contrats multisupports, ils proposent en général :

  • Un fond en euros (proposant les mêmes caractéristiques que les contrats en euros)  permettant d'épargner sans prendre de risque mais avec une rentabilité faible.
  • Un ou plusieurs supports en Unités de Compte offrant la possibilité de diversifier l'épargne en accédant aux marchés financiers. Ces supports peuvent être investis sur des actifs financiers de différentes natures (actions, obligations, immobilier...). Ils ont pour objectif, en contrepartie d'un risque de perte en capital, partielle ou totale, d’offrir un potentiel de performance sur le long terme.

Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Cet investissement peut entraîner un risque de perte en capital supporté par l'adhérent.

Obtenir votre conseil personnalisé

Cet article vous a été utile ?