Comment épargner pour préparer votre retraite ?

Comment épargner pour préparer votre retraite ?

Pour faire face à la baisse de revenus au moment de la retraite, il est important d'anticiper afin de prendre des mesures adaptées pour constituer son patrimoine et choisir les meilleures solutions d’épargne. Tour d’horizon.

Devenez propriétaire de votre résidence principale

En période d’incertitude, être propriétaire de son logement est rassurant : 58 %(1)  des ménages français possèdent leur résidence principale. En remboursant votre crédit, vous vous constituez un patrimoine. Une fois à la retraite, vous économisez le montant d’un loyer, ce qui augmente d’autant votre pouvoir d’achat.

Investissez dans la pierre

Pour diversifier votre patrimoine, vous pouvez également vous tourner vers l’immobilier locatif. Les loyers perçus financent tout ou partie du crédit pendant votre vie active et compléteront votre retraite une fois le crédit totalement remboursé. 
Pour autant, ce type d'investissement présente des carences et des risques :

  • Risque de carence locative 
  • Frais de gestion du bien
  • Fort investissement personnel  

Placez de l’argent dans l’assurance-vie

C’est un placement financier de long terme, accessible sans condition d’âge ni de montant minimum investi. Les sommes que vous versez dans votre contrat fructifient au fil des années, ce qui permet de vous constituer progressivement un patrimoine financier. Vous pouvez effectuer des versements réguliers (sans plafond). L'épargne constituée est disponible à tout moment, mais son cadre fiscal est plus avantageux au bout de 8 ans.

Votre argent peut être investi :

  • sur un support en euros, grâce auquel votre capital est sécurisé et les intérêts générés annuellement définitivement acquis, 
  • et/ou des supports en unités de comptes (UC) (dans le cadre d'un contrat d'assurance vie de type multisupport) qui peuvent présenter un potentiel de performance supérieur sur le long terme. La valeur de ces UC évolue à la hausse comme à la baisse en fonction des fluctuations des marchés financiers. La prise de risque n'est pas donc pas à négliger : vous pouvez réaliser des gains mais également des pertes en capital. Ainsi, vous choisissez le meilleur « dosage » avec votre conseiller selon votre profil d’investisseur, votre situation, vos objectifs et votre horizon de placement.

En complément de revenus perçus à la retraite, des rachats partiels peuvent être programmés. Autre possibilité, sous certaines conditions (capital et type de contrat souscrit) : disposer d’une rente à vie.

Quel est votre objectif ?

Constituer et valoriser un capital, épargner pour vos enfants, transmettre un capital, prévoir votre succession, préparer votre départ en retraite...

Nous vous aidons à trouver la solution qui vous convient.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Assurance vie : ce qu’il faut savoir pour prendre les bonnes décisions
Assurance vie : ce qu’il faut savoir pour prendre les bonnes décisions

Avec 54 millions de contrats souscrits, 1 700 milliards d’euros investis et plus de 30 millions de Français concernés en tant que souscripteurs ou bénéficiaires(2), l’assurance vie est, juste après l’immobilier, le placement star. Pourquoi ? Voici les 5 raisons de ce succès incontesté.