En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Connaissez-vous les différents types de supports des unités de compte ?

Publié le 29/11/2016

Découvrez les points clés pour bien choisir votre placement. GMF vous conseille !

paragraphe

 

Les unités de compte désignent tous les supports autres que le support en euros d'un contrat d'assurance vie Multisupport. Dans la grande famille des Unités de compte il existe 2 types de supports. Les supports adossées à des OPCVM dîtes " primaires " et ceux adossés à des " fonds de fonds".

Que sont les OPCVM " primaires " ?

Le terme OPCVM (Organisme de Placement collectif en Valeurs Mobilières) recouvre les SICAV (Société d'Investissement à Capital Variable) et les FCP (Fonds Commun de Placement). L'expression OPCVM " primaire ", désigne ici les OPCVM simples, correspondant à des marchés bien précis par opposition aux OPCVM composites ou fonds de fonds.

Les OPCVM " primaires " appartiennent tous à des catégories déterminées selon leur orientation financière (Actions, obligations, monétaires, etc.) et géographique (France, Europe, Amérique, Asie, etc.).

En fonction de cette orientation de placement, le gestionnaire d'un OPCVM "primaire " est tenu d'investir la partie la plus importante des fonds qui lui sont confiés sur un marché bien déterminé. Par exemple, une SICAV Actions Françaises devra le plus souvent respecter un quota minimum de 60% d'investissement permanent en actions françaises.

Ainsi, un OPCVM " primaire " est un fonds bien délimité et la mission de son gestionnaire est de chercher à tirer le meilleur parti du marché sur lequel il se trouve en ayant qu'un droit limité d'accès aux autres marchés financiers.

Les supports adossés à des OPCVM " primaires " s'adressent aux investisseurs qui ont une bonne connaissance des marchés financiers et qui recherchent un placement précis. Ils mènent une " gestion active " de leur portefeuille.

Les " fonds de fonds " :

La très grande diversité des OPCVM " primaires " proposés sur le marché fait qu'il est très difficile de s'y retrouver. Comment trouver à un moment donnée la répartition idéale entre actions et obligations ? Quelle zone géographique privilégier ? A moins d'être soit même un expert, l'aide d'un spécialiste s'avère dans bien des cas nécessaire. Il peut alors être intéressant de confier cette gestion à un gestionnaire de " fonds de fonds ". 

Le gestionnaire de " fonds " investit les sommes qui lui sont confiées sur une batterie d'OPCVM " primaires " en fonction, d'une part, du niveau de risque à respecter et, d'autre part, des évolutions comparées des différents marchés. Contrairement au gestionnaire d' " OPCVM " primaire ", le rôle de ce professionnel n'est pas de tirer le meilleur parti d'un marché donné, mais de déterminer quels sont les marchés les plus intéressants du moment, dans le cadre de l'objectif qu'il poursuit.

Les supports adossés à " des fonds de fonds " s'adressent aux investisseurs qui ne souhaitent pas suivre leur investissement. Ils se contentent généralement de définir leur objectif de performance lié au niveau de risque qu'ils sont prêts à prendre et le gestionnaire s'occupe du reste. C'est la " gestion déléguée ".

Définir votre projet d'investissement

Cet article vous a été utile ?

Ces conseils peuvent vous intéresser