En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies       En savoir plus sur les données personnelles

Economisez sur votre assurance de prêt immobilier !

Calculez votre assurance emprunteur

ECONOMISEZ

JUSQU'A

50 % (1)

 

Demander un devis

Les atouts de Prêtiléa

Aujourd’hui, vous êtes libre de choisir votre assurance emprunteur sans passer par votre banque.Vous pouvez économiser jusqu'à 50%(1)  sur le montant de votre assurance emprunteur. Ce montant n’est pas négligeable quand on sait que le coût de l'assurance  emprunteur peut représenter entre 5% et 30% du coût global de votre projet immobilier. 

  • Garantit les principaux types de prêts immobiliers
  • Des économies pouvant  aller jusqu'à -50%(1)  
  • Un contrat qui s'adapte à votre mode de vie et votre profession.
  • Un contrat qui offre avec une protection équivalente à celle de la banque
La couverture Prêtiléa

La garantie décès

Garantit le remboursement à l’organisme prêteur du capital restant dû majoré des intérêts courus, en cas de décès de l’emprunteur. 

La garantie perte d’emploi

Elle prend en charge tout ou partie de vos remboursements dans le cas où vous vous retrouveriez au chômage (voir conditions, limitation dans le temps).

La garantie incapacité de travail/invalidité permanente

L’emprunteur bénéficie des mêmes avantages que la garantie décès si l’invalidité est permanente et définitive.

Qui est protégé ?

L’assurance emprunteur protège le ou les emprunteurs, ainsi que leur famille, des risques de décès, d'incapacité et d'invalidité susceptibles de les empêcher de rembourser leur prêt.

L'assurance emprunteur, comment ça marche ?
  • Pourquoi une assurance emprunteur est-elle exigée ?

    Une assurance emprunteur est souvent exigée pour couvrir les risques liés au décès et à l'invalidité. En effet la banque souhaite que vous vous assuriez pour les différents accidents de la vie qui mettrait en péril le remboursement du prêt qu’elle vous a consenti.                                                                                 En plus de l'assurance emprunteur, l’organisme bancaire qui finance votre projet peut exiger des garanties comme le cautionnement ou l’hypothèque pour se protéger au cas où vous ne rembourseriez pas votre emprunt (chômage, accident, maladie, décès…).

     

  • Quel montant du capital sera pris en charge en cas de décès ?

    Si vous vous êtes assurés pour 100% du prêt, cela signifie que votre assureur remboursera en cas de décès la globalité des sommes restantes dues à l’organisme prêteur. Lorsqu’il y a deux emprunteurs, il se peut que chacun d’entre-eux soit ne couvert qu'à 50%. Il est en effet possible de répartir l’assurance emprunteur sur chacun des assurés. Par exemple : 50/50, 60/40, 70/30 etc… En choisissant cette option, le conjoint survivant devra continuer à rembourser le crédit immobilier en fonction de la répartition prévue.

    Bon à savoir !
    Pour une protection optimale, vous pouvez assurer votre crédit immobilier à hauteur de 100% sur chaque personne.

  • En quoi consiste la franchise ?

    Il s’agit de la période située entre le moment auquel est survenu un sinistre et celui où l’assurance emprunteur va vous indemniser. Le délai le plus souvent constaté est, en moyenne, de 3 mois. Cela signifie que l’organisme qui vous assure prendra en charge vos mensualités à partir du 4e mois.                                              

    Bon à savoir : la franchise ne s'applique qu'en cas d'ITT/IPT. 

  • Quelles sont les formalités médicales ?

    Lorsque vous cherchez à assurer votre emprunt, une compagnie d’assurance peut exiger de se renseigner sur votre état de santé. Les formalités vont du simple questionnaire à des examens plus avancés. Ces formalités médicales varient en fonction du montant du crédit immobilier à assurer, mais en règle générale, elles restent simplifiées en dessous de 300 000 euros.
    Il est important de répondre avec sincérité à ces formalités ainsi en cas de sinistre, votre assureur ne pourra pas se retourner contre vous en prétextant qu’il n’était pas au courant de votre état de santé. Sachez qu’une fausse déclaration ou une omission volontaire à propos de votre état de santé pourra entraîner la nullité de votre contrat.

    Bon à savoir !
    Vous pouvez réaliser vos examens en une seule fois en prenant rendez-vous dans des centres spécialisés.

  • Combien coûte l'assurance emprunteur ?

    Selon l'article L311-4-1 du Code de la consommation, les établissements bancaires sont tenus d'indiquer le coût de l'assurance emprunteur lorsqu'ils proposent une assurance associée à un prêt immobilier.
    Le TAEA (taux annuel effectif d'assurance) doit donc être indiqué dans une offre de prêt immobilier assortie d'une assurance.
    Il permet aux emprunteurs d'évaluer le coût de l'assurance proposée par l'établissement bancaire dans le coût total du prêt. Il permet donc de mieux comparer les différentes offres de prêts et d'assurances.

  • La garantie perte d'emploi couvre-t-elle la période d'essai ou la pré-retraite ?

    Cette assurance ne protège pas les salariés dont la période d’essai n’est pas achevée, ni ceux qui sont en situation de pré-retraite.

    Bon à savoir !

    Elle n’est pas effective non plus en cas de démission volontaire, ou de chômage partiel.

  • Est-il possible de résilier ?

    Depuis le 01/01/2018, vous avez chaque année la possibilité, de résilier votre contrat d'assurance emprunteur à sa date d'anniversaire pour en souscrire un autre.