Condoléances, fleurs et autres pratiques

Condoléances, fleurs & rites funéraires

Dernière mise à jour le 04/07/2019Note 0 (0 avis)

Dans le même dossier :

Comment présenter ses condoléances ? Quelles fleurs choisir et pour quelle signification ? Et ailleurs dans le monde, quels sont les rites funéraires ?

Lorsque survient un décès dans notre entourage, nous manifestons notre tristesse d'une manière qui nous est propre. Personnellement, mais aussi culturellement.

En France, nous avons pour tradition d'exprimer notre soutien par deux actions : l'expression de condoléances, bien souvent par une lettre pour trouver les mots au-delà de l'émotion. Et en offrant des fleurs lors des obsèques.

Pourtant, même si ces coutumes sont ancrées dans notre culture, elles posent des questions ; auxquelles ce dossier tente d'apporter des éléments de réponses pour aider chaque personne confrontée à ce difficile moment.

Lettre de condoléances : comment trouver les mots ?

Il est toujours délicat de rédiger une lettre de condoléances car elle parvient à la famille lorsque celle-ci traverse un moment de désarroi.

Il est conseillé de rédiger une lettre relativement courte, à la main, sur un papier de couleur neutre (blanc ou gris).

Pour le message, si le défunt faisait partie des relations amicales, on peut simplement laisser l'imagination et les souvenirs prendre la plume, en rappelant quelques anecdotes et bons moments. Si c'était une relation professionnelle, la lettre de condoléances sera plus formelle.

Fleurs de deuil : un langage de couleurs et formes

Les fleurs se déclinent en de nombreuses formes pour les obsèques : bouquets, couronnes, gerbes, etc.

Offrir des fleurs lors des obsèques est un geste symbolique en soi, pour montrer son attachement, ses sentiments et son soutien.

Qu'il s'agisse de rendre hommage avec discrétion et respect ou de transmettre les moments de joie et de bonheur partagé avec le défunt, le langage des fleurs, par les couleurs mais aussi les formes, permet toutes les nuances ; sans nécessairement choisir le noir ou le mauve, couleurs traditionnelles du deuil.

Une assurance décès pour préserver vos proches ?

GMF vous aide à trouver la solution selon vos besoins et votre budget.

Faire une simulation

Et ailleurs dans le monde ?

Les rites funéraires sont très symboliques d'une culture et on n'appréhende pas le deuil ou les obsèques de la même manière partout sur le globe. Ainsi au Pays Dogon (Mali), les funérailles se déroulent en plusieurs étapes et sur plusieurs mois. Au Tibet, l'enterrement est très rare, en partie à cause du climat et des sols gelés, mais aussi parce que pour certains, il gêne la réincarnation. Au Mexique, le "Día de Muertos" ou jour des morts est une véritable fête, avec des couleurs vives, de véritables festins, des chants et danses.

Les pratiques funéraires évoluent. Ainsi en France, la crémation sera probablement majoritaire dans quelques années.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1