1er prix Hélioscope - GMF 2019 : L'émotion au service de la réanimation

À Montreuil, le CHI André Grégoire place l’émotion et le retour aux sensations, au cœur du service réanimation. Objectif : personnaliser les soins dans une prise en charge globale du patient, physique, psychologique et sociale. Une vraie remise en question des équipes et des pratiques usuelles.

CHI André Grégoire : l'émotion au service de la réanimation

Le Centre Hospitalier Intercommunal André Grégoire accueille neuf communes de l’Est parisien. Le service de réanimation adulte, qui dispose de 18 lits, assure la prise en soins de patients dont le pronostic vital est engagé. Le projet, basé sur l’expérience sensorielle partagée par tous, patients, proches et soignants, met les émotions au cœur des soins pour aider les patients à recouvrer non seulement une stabilité organique, mais aussi une intégrité psychologique.

La biographie sensorielle, une expérience mémorable

Pour humaniser le service réanimation, les équipes ont créé un outil 100% innovant : le recueil de la biographie sensorielle du patient. Répertorier ses habitudes de vie et ses préférences sensorielles permet de lui proposer un environnement familier et de lui procurer un grand sentiment de sécurité. Cette biographie sensorielle place le corps au centre de l’échange : position préférée pour dormir, préférences alimentaires, façon de se raser, fréquence des shampoings, émissions télévisées regardées, musique préférée… Une approche essentielle pour une population qui ne peut pas toujours s’exprimer avec des mots. Utilisé au quotidien, ce recueil facilite les relations patients/soignants/proches et permet de personnaliser les soins. Les proches, qui apportent notamment objets, musique, parfum, photos, contribuent eux-aussi au mieux-être du patient.

Un projet pilote porté par une équipe de choc

Largement soutenue par la direction de l’établissement, cette initiative est portée par l’ensemble des professionnels de réanimation, médecins, soignants, paramédicaux, psychologues et kinésithérapeutes. À travers des ateliers expérientiels, ils ont permis la mise en place d’un recueil complet et pertinent pour chaque patient. Un programme partagé à la sortie du service, avec d’autres professionnels et établissements de santé. En effet, avec l’accord du patient, la biographie sensorielle est transmise en aval pour les suites de la prise en charge médicale. 

En savoir plus

Partagez cet article

Cet article vous a intérressé ?