Prix Hélioscope-GMF 2019 5ème prix : Une boutique, comme espace thérapeutique

Une boutique, comme espace thérapeutique

Au Centre Hospitalier de Périgueux, la psychiatrie adulte innove. Pour pallier au manque d’alternatives à l’hospitalisation, les équipes s’investissent dans des ateliers thérapeutiques. La boutique solidaire, elle, favorise l’autonomie et encourage l’engagement citoyen des patients.

Adossé à l’association de soins en santé mentale Phoenix, le centre hospitalier de Périgueux a lancé un projet de boutique solidaire hors les murs. Objectif : rendre au patient son rôle de citoyen et lui faire retrouver une activité sociale en l’impliquant dans une action collective au bénéfice de la population. L’idée : vendre à petits prix des vêtements récupérés et triés sur le volet.

Un tremplin vers l’extérieur

D’abord implantée au Centre Médico-Psychologique (CMP) d’Excideuil, rattaché au centre hospitalier, la boutique solidaire s’est installée en ville dans un local prêté par la mairie, et cela pour sortir des murs de la psychiatrie. Des patients touchés par différentes pathologies, dont une quarantaine de patients psychotiques, participent à l’atelier Boutique. Pour concrétiser ce projet, les professionnels encadrants ont réalisé les démarches auprès de différents partenaires (service juridique, Finances Publiques, mairie d’Excideuil, Crédit Agricole etc.). En réintégrant la communauté, les patients se reconnectent à la réalité et sortent de leur statut d’exclu social. Leur participation à l’atelier sert aussi de tremplin vers l'extérieur (démarches personnelles, autres associations, loisirs etc.).

Décloisonnement des services en psychiatrie

La boutique solidaire a transformé le rôle du soignant, qui ne dirige pas seulement l'atelier mais y participe, au même titre que les patients. À chaque vente, des soignants des CMP, des services d'hospitalisation et du centre de jour accompagnent des patients à la boutique. L’occasion pour eux de se rencontrer et d’échanger sur leurs pratiques. Cette initiative permet aussi de modifier le regard des soignants sur les patients, qui, via l’atelier, développent des compétences insoupçonnées. Par ailleurs, les recettes récoltées servent à financer d’autres ateliers thérapeutiques et à réduire les coûts des sorties organisées. Pour le grand public, cette initiative permet de déstigmatiser la maladie mentale.

Décloisonner les différents services de psychiatrie autour d’un projet associatif solidaire, c’est l’essence même du projet du CH de Périgueux. Et des valeurs partagées récompensées par le 5ème Prix Hélioscope-GMF !