En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Inspection en 2017 : les nouveautés prévues par la réforme de l’évaluation des enseignants

Delphine Loez - 28/10/2016

Le 1er janvier 2017, la réforme de l’évaluation des enseignants du premier et du second degré sera mise en place. En quoi consistera-t-elle ?

iStock_72365077_SMALL.jpg (486059582)

Evaluation des enseignants : 4 rendez-vous prévus

Aujourd’hui, les enseignants sont inspectés de façon un peu aléatoire. Certains rencontrent leur inspecteur de l’éducation nationale (IEN) tous les trois ans. Pour d’autres, c’est une fois par décennie… Avec la réforme, de façon systématique, quatre évaluations auront lieu au cours de la carrière d’un enseignant. Une au début, après environ 8 ans d’exercice, une deuxième évaluation après 12 ans d’exercice, un 3e rendez-vous après 20 ans et un dernier après 30 ans.

Bénéfices des rendez-vous

Les deux premiers rendez-vous permettent, en classe normale, une éventuelle accélération de carrière d’une année. Au moment du 3e rendez-vous est examiné le passage en « hors classe ». Et lors du dernier, un éventuel passage en « classe exceptionnelle ». Ces rencontres ont aussi pour objectif d’harmoniser le rythme de l’évolution de la carrière. Hors ces quatre rendez-vous, les enseignants avanceront à l’ancienneté. Finalité : une plus grande égalité de traitement.

Une nouvelle grille d’évaluation des enseignants

Cette réforme s’accompagne d’une nouvelle grille d’évaluation, nationale. Les IEN la rempliront seuls pour le premier degré et avec le chef d’établissement pour le second. Cette grille comporte onze critères parmi lesquels :

  • Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves
  • Maîtriser les savoirs disciplinaires et leur didactique
  • Évaluer les progrès et les acquisitions des élèves

Certains semblent moins coutumiers, ainsi :

  • Coopérer avec les parents d'élèves
  • Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques.

Chacun des onze points sera évalué selon le niveau de maîtrise : à consolider, bon, très bon ou excellent.

Inspection : une nouvelle procédure

Dès la rentrée l’enseignant saura s’il sera évalué au cours de l’année. Cette évaluation prendrait toujours la forme d’une inspection en classe suivie d’un entretien avec l’inspecteur et, dans le second degré, avec le chef d’établissement. L’enseignant pourrait aussi préparer une sorte de bilan professionnel afin de présenter son parcours, sa pédagogie, son implication au sein de l’établissement…

PPCR

Ce système se veut moins opaque et plus équitable. Il conserve une place prépondérante aux inspecteurs, même si leurs regards sont croisés avec ceux des chefs d’établissement dans le second degré. Il s’agit d’une évolution et non pas une révolution, qui vise à accompagner les professeurs plutôt que les sanctionner. Cette nouvelle forme d’évaluation fait partie du Parcours Professionnels Carrières et Rémunérations (PPCR), série de mesures qui vise, selon le ministère de l’Education Nationale, à moderniser et revaloriser la carrière des enseignants.

Une confiance renouvelée
  • 3,47
    millions de sociétaires à nous faire confiance

  • 99%
    de clients satisfaits(1)

  • 1er
    assureur des agents du service public(2)