En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

4 questions à Xavier Garnier, professeur de mathématiques

GMF - 25/07/2016

Nous sommes allé à la rencontre de Xavier Garnier, professeur de mathématiques au lycée pilote innovant international, et ambassadeur du projet Future Classroom Lab pour la France, afin de lui poser 4 questions sur son activité, son action au sein du projet FCL, ainsi que sa vision de la salle de classe de demain.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Xavier Garnier, professeur de mathématiques au lycée pilote innovant international et ambassadeur du projet Future Classroom Lab, pour la France.

Comment résumer le projet Future Classroom Lab ?

Future Classroom Lab, c'est un projet européen qui vise à repenser les espaces et les scénarios pédagogiques dans le but de développer les compétences du 21ème siècle. Les compétences du 21ème siècle, c'est les compétences dont on a besoin aujourd'hui pour trouver un emploi, pour être un citoyen éclairé en phase avec la société.

Le fait d'être capable de collaborer, le fait de prendre des initiatives, la créativité et encore bien d'autres choses.

Quels sont les impacts de l'école numérique sur la pédagogie ?

N'importe qui a au bout des doigts la connaissance, les informations, avec leurs smartphones, avec leurs tablettes, etc... Et la question n'est plus "comment j'accède au savoir", mais "quel savoir j'ai entre les mains". Il y a effectivement un rapport prof-élève qui va changer, le professeur va se retrouver dans un rôle d'accompagnateur mais aussi d'expert et parfois même de collaborateur, pourquoi pas.

En travaillant à côté de l'élève, on passe d'un rapport face à face à un rapport côte à côte dans lequel l'élève, lui, va être davantage acteur de ses apprentissages.

Avez-vous un exemple concret ?

Alors par exemple en mathématiques on sait bien que c'est difficile d'engager les élèves parce que ce n'est pas sytématiquement concret. Alors on va essayer de travailler justement sur des situations concrètes pour partir de la recherche d'élèves, qu'on appelle la démarche d'investigation.

On va leur demander de faire une recherche internet, par exemple, sur l'air qui se rarifie quand on monte en altitude et à partir des recherches des élèves on va construire des notions et on va construire le cours.

A quoi ressemblera la classe de demain ?

Une salle de classe du 21ème siècle ça sera une salle dans laquelle l'élève pourra être acteur, donc une salle modulable, une salle qu'on peut reconfigurer facilement, une salle dans laquelle l'enseignant pourra se déplacer d'un groupe à l'autre, une salle collaborative, une salle qui laisse une grande place à l'imagination et à la créativité.

Une confiance renouvelée
  • 3,47
    millions de sociétaires à nous faire confiance

  • 99%
    de clients satisfaits(1)

  • 1er
    assureur des agents du service public(2)