En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Concours internes pour infirmiers et aides-soignants

Philippe Pottiée-Sperry - 17/11/2016

Dans le milieu hospitalier, il existe pour les infirmiers et aides-soignants plusieurs façons d’évoluer professionnellement. Mais cela passe surtout par la spécialisation qui nécessite de passer des concours internes. 

La nécessité d’une spécialisation pour les infirmiers

Début 2015, la moitié des 600 000 infirmiers (dont 88% de femmes) exerce à l’hôpital public. Formés sur trois ans en Institut de formation en soins infirmiers (IFSI), ils sont titulaires d’un diplôme d’Etat d’infirmier (DEI).

Leur évolution professionnelle nécessite une spécialisation. Il s’agit de devenir IADE, IBODE, IPDE ou encore cadre de santé. Mais pour cela il faut passer des concours internes afin d’acquérir de nouveaux diplômes d’Etat.

IADE, IBODE, IPDE

  • Infirmier anesthésiste diplômé d’État (IADE) : formation de 24 mois découpés en quatre semestres après la réussite à un concours d’entrée à l’école. Nécessité d’être titulaire du DEI et d’avoir une expérience professionnelle minimale de deux ans.
  • Infirmier de bloc opératoire (IBODE) : formation de 18 mois, qui permet à un infirmier de bloc opératoire d'exercer plusieurs métiers d'infirmier circulant, d'instrumentiste, d'aide-opératoire.
  • Infirmière puéricultrice diplômé d’État (IPDE) : formation d’un an, accessible aux infirmiers DE comme aux sages-femmes. Théorique et pratique (710 heures de stages cliniques), elle concerne un métier dédié à l'enfant sain ou malade.

Devenir cadre de santé

L’évolution peut aussi se faire dans les autres corps de la fonction publique hospitalière (FPH). Le grade directement supérieur au poste d’infirmier est celui de cadre de santé. Pour devenir cadre de santé, il faut passer par un concours interne ou externe sur titres. La préparation du diplôme (durée d’un an) nécessite d’attester de quatre ans minimum d'exercice. L’infirmier DE doit être sélectionné lors d’un concours d’entrée dans un institut de formation des cadres de santé (IFCS). La formation y dure 42 semaines en alternance.
Le grade de directeur des soins infirmiers est ensuite accessible sur concours après cinq ans d’expérience en cadre de santé. Après un concours d’entrée, la formation se déroule sur un an.

La mobilité dans les autres fonctions publiques

La mobilité professionnelle des infirmiers peut se faire aussi dans les autres fonctions publiques : territoriale, Education nationale, Défense-Intérieur. Ainsi, ces professionnels pourront choisir de devenir infirmier en milieu scolaire ou infirmier militaire par exemple.

Passer d’aide-soignant à infirmier

Désir d’un nouvel élan à sa carrière, d’effectuer des tâches différentes… Les raisons ne manquent pas aux aides-soignants (AS) pour devenir infirmiers. Le DEI permet l’accès à la formation infirmière pour les AS en passant un examen d’admission spécifique. Comparable à une VAE, il dispense d’une partie de la formation. Pour passer cet examen, il faut justifier de trois ans d’exercice professionnel. S’il est réussi, l’admission en IFSI s’effectue avec une dispense partielle de scolarité. Il valide par équivalence trois unités d’enseignement du programme infirmier et dispense le premier stage du semestre 1.