En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Salaire des infirmières

Delphine Loez - 17/11/2016

La légère revalorisation des salaires en 2010 s’est accompagnée d’un allongement des années de travail, l’indice gelé depuis six ans vient d’être revu à la hausse de 1,2 %, mais leur pouvoir d’achat reste en baisse… En France, le salaire infirmier est même inférieur au salaire moyen, selon le dernier rapport de l’OCDE*.

La grille dépend du grade

Concrètement, le corps infirmier est divisé en quatre grades, qui dépendent de la spécialisation et du diplôme obtenu. Chaque grade est sous divisé en échelons. Et à chaque échelon correspond un certain nombre de points d’indice. Le point d’indice, aujourd’hui fixé à 4,63 € devrait passer à 4,68 € le 1er février 2017. Le point d’indice est la base du calcul du salaire hors prime.

Salaire IDE

Les infirmiers diplômés d’état, (IDE), aussi nommés infirmiers en soins généraux spécialisés (ISGS) font carrière dans les premiers et deuxièmes grades.

20-16-twitter-card.jpg (459479551)


Au premier échelon du premier grade, le salaire brut est de 1615 € par mois (349 points d’indice). Au dernier échelon du deuxième grade, soit après 31 ans de carrière, le salaire mensuel brut est de 2796,64 €. Pour passer d’un grade à l’autre, le plus souvent, il faut avoir passé un an au 5e échelon de son grade et avoir dix ans de service effectif.

Salaire puéricultrice, IBODE et IADE

Les puéricultrices et les infirmières de bloc opératoire (IBODE) font carrière dans les deuxièmes et troisièmes grades. Elles commencent leur carrière en gagnant 1805,78 € bruts mensuels et peuvent espérer la terminer en touchant 2921,66 €.
En ce qui concerne les infirmiers anesthésistes (IADE), ils relèvent des troisièmes et quatrièmes grades. Cela signifient que leur rémunération minimale est de 1865,97 €. Et, la maximale, au quatrième grade atteint 2972, 59 €.

Côté primes

A chaque situation correspond un certain nombre de primes, qui coexistent et peuvent se cumuler, par exemple :

  • la prime de début de carrière, autour de 39 € mensuels
  •  la prime d’infirmière, 90 € mensuels
  • la prime de nuit, autour d’un euro de l’heure, 
  • la prime de contagion
  • la prime de dimanche et jours fériés, 
  • la prime de famille calculée selon l’indice, au minimum de 2,29 € pour un enfant et de 181 € pour trois.

Ce ne sont pas des primes mais ces bonifications jouent aussi sur la fiche de paye : 

  • l’indemnité de résidence (pourcentage du traitement brut)
  • les heures supplémentaires
  • la nouvelle bonification indiciaire (NBI) qui dépend du service dans lequel l’infirmière exerce, travailler en gériatrie vaut 10 points d’indice supplémentaires par exemple

Et ailleurs en Europe ?

Il y a de gros écarts de salaire dans les différents pays européens. Une infirmière française gagne deux fois plus d’argent qu’une infirmière hongroise. Mais deux fois moins qu’une infirmière luxembourgeoise… Bien entendu, il faut aussi tenir compte du niveau de vie, des avantages sociaux et des contraintes propres à chaque pays.