En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Pollution intérieure : mieux la localiser pour améliorer la qualité de l’air

Publié le 12/08/2016

Nous passons en moyenne seize heures par jour(1) à notre domicile, où des polluants se diffusent lentement, issus des colles de carrelage, des bombes de dépoussiérant ou des meubles en contreplaqué. Le point, pièce par pièce.

pollution intérieure GMF

Dans toute la maison

Moquette, parquet, peinture, papiers peints, colles et solvants... : tous contiennent des substances chimiques. Choisissez attentivement vos produits si vous faites des travaux, un label identifie les émanations des polluants en attribuant une lettre allant de A+ (très faible émanation) à C (fortes émissions).

Astuce : aérez dix minutes par jour, été comme hiver, cela permettra de réduire la concentration de ces polluants.

Salon et salle à manger

Bougies et encens peuvent dégager du plomb, des composés organiques volatils(2) et des particules fines de suie. Lisez bien l’étiquette avant l’achat. Quant au tabac, c’est le premier polluant de la maison. Même en ouvrant les fenêtres, les composants de la fumée restent dans l’air. En partie absorbés par les rideaux, les tissus et les moquettes, ils continuent d’être nuisibles.

Astuce : préférez le grand air pour fumer ou, mieux, arrêtez la cigarette !

Cuisine

Décape-four, bombes dépoussiérantes et sprays en tout genre sont composés de phosphates, de carbonate, d’acides et d’additifs variés.

Astuce : à l’achat, préférez les produits d’entretien bio. Aérez pendant et après leur utilisation pour limiter leur suspension dans l’air.

Chambre de bébé

Les meubles neufs en contreplaqué ou en aggloméré dégagent du formaldéhyde, une substance irritante et allergène.

Astuce : entreposez les meubles à l’air libre plusieurs jours avant de les installer dans la chambre de votre bébé.

Salle de bain

Les déodorants, les gels-douches, les shampoings et les cosmétiques peuvent contenir des composants chimiques irritants ou allergènes, voire cancérigènes.

Astuce : là encore, dans la mesure du possible, utilisez des produits bio.

Cet article vous a été utile ?

Ces conseils peuvent vous intéresser

Je suis Agent du Service Public