Agents du service public, nos héros au quotidien

Si la pandémie de Covid-19 a considérablement freiné l’activité du pays, les agents du service public restent plus que jamais mobilisés pour garantir au plus grand nombre la continuité des services indispensables à la vie de tous. Ils sont soignants, douaniers, surveillants pénitentiaires, agents administratifs, pompiers, policiers, gendarmes, militaires ou encore enseignants et tous participent à l’effort national pour affronter les conséquences du virus et préserver ce qui peut l’être. Ils sont nos héros.

Agents du service public, nos héros au quotidien

Le moyen le plus efficace pour lutter contre la diffusion du Covid-19 est de limiter les contacts physiques. Depuis le lundi 16 mars, le télétravail constitue ainsi la modalité d’organisation du travail de droit commun. Si les employeurs publics ont été invités à repenser leur organisation de travail, de nombreux agents continuent toutefois de se rendre sur leur lieu de travail pour assurer le maintien des services essentiels pour le fonctionnement du pays.

Les agents territoriaux, au service des habitants de leur ville

Dans les villes de France, les agents territoriaux continuent d’assurer leur activité au service des habitants. Les éboueurs poursuivent par exemple leur mission de ramassage des déchets malgré les risques de contact direct avec la population. « On assume notre travail malgré ce qui se passe, explique Saïd, ripeur à Paris. On fait ça parce que la ville doit rester propre. »

À Château-Arnoux-Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence), certains employés communaux assurent la garde des enfants du personnel médical et un agent du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) livre même chaque jour une quarantaine de repas à des personnes âgées. « Le portage de repas permet d’assurer un lien social », raconte la directrice du CCAS, Géraldine Lafond.

À l’hôpital, chaque personne représente un maillon indispensable

Face au virus, les personnels soignants restent bien sûr en première ligne. À l’hôpital Emile Muller de Mulhouse, le Dr Yves Passadori, gériatre, l’admet : « Jamais, je n’aurais pensé vivre ça ». Alors que la crise sanitaire se révèle d’une ampleur inédite, l’implication des personnels est malgré tout constante. « La mobilisation est incroyable, confirme le Dr Emmanuel Lafont, dépêché en renfort à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris au sein d’une unité Covid. Je suis bluffé par les externes, les internes, les paramédicaux, les médecins. »

Mais au sein de l’hôpital, les personnels soignants ne sont pas les seuls mobilisés. Agents administratifs, agents d’entretiens, blanchisseurs, ils sont nombreux à faciliter l’activité de l’hôpital. C’est le cas de Thomas, 31 ans. Ce brancardier de l’hôpital d’Auxerre a beau s’inquiéter du risque de contamination pour lui et ses proches, il est formel : « Virus ou pas virus, je suis là pour faire mon travail. C’est une question de conscience professionnelle. »

Policiers et militaires, réquisitionnés pour contrôler et assister les citoyens

Comme lui, 100 000 policiers et gendarmes poursuivent leur mission au service de leurs concitoyens. Mobilisés pour faire respecter le confinement, ils assurent les points de contrôle auprès de la population tout en continuant de traiter les affaires urgentes. « Quand une victime fait le 17, il y a toujours quelqu’un qui répond », assure Michel Lavaud, chef de la communication de la Police nationale.

La Marine nationale organise le transport en toute sécurité de personnes hospitalisées, vers des hôpitaux moins engorgés. Le Service de santé des armées, lui, a activé cinq de ses huit hôpitaux d’instruction, dont l’hôpital Bégin qui détient une expertise dans les maladies infectieuses. L’Armée de terre prête égalementmain-forte à plusieurs brigades de sapeurs-pompiers car les interventions à domicile pour suspicions de Covid s’intensifient.

Les sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires, multiplient leurs interventions

Partout en France, les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires prennent en effet en charge des personnes atteintes par le Covid-19, participent aux transports inter-hospitaliers par voie héliportée, appuient et soulagent les centres de réception d’appels du SAMU, assistent et soutiennent les armées dans le montage de l’hôpital de campagne des armées à Mulhouse.
Le lieutenant-colonel Gabriel Plus, porte-parole des sapeurs pompiers de Paris témoigne de la situation en Ile-de-France et de l’évolution conséquente de la charge de travail des soldats du feu : « Avant le confinement, on tournait en moyenne à 40 ou 50 interventions quotidiennes mais ces quinze derniers jours, on était autour de 400-450, avec de nombreuses insuffisances respiratoire. » Des interventions qui se maintiennent malgré des difficultés à disposer parfois d’équipements de protection.

Les enseignants, confinés mais plus que jamais mobilisés

Confinés comme leurs élèves depuis le lundi 16 mars, les enseignants n’en restent pas moins mobilisés pour assurer la continuité pédagogique. Grâce aux moyens de communication, aux outils mis à leur disposition ou partagés avec leurs collègues, les enseignants garantissent la poursuite de leurs cou rs et de la scolarité des élèves. Certains redoublent d’ingéniosité et d’innovation pour garder le contact avec leur classe et s’assurer que les devoirs sont faits.
Clara, professeur d’Histoire-Géographie et de Français dans un lycée professionnel, ne dira pas le contraire. Devant la difficulté d’accéder aux dispositifs recommandés par l’Education nationale due à des connexions trop nombreuses, la jeune femme s’est mise aux réseaux sociaux. « On ne va pas dire aux élèves tant pis, ça ne marche pas, donc vous ne travaillez pas ! », s’exclame-t-elle. Snapchat Instagram, Whatsapp, Clara a téléchargé toutes ces applications de discussion pour répondre aux questions des élèves et s’assurer qu’ils avaient pris connaissance de ses cours et devoirs envoyés par mail. Une manière d’anticiper un retour le plus serein possible dès que le confinement sera levé sur le territoire.
 

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les travailleurs sociaux, qui sont-ils ?
Les travailleurs sociaux, qui sont-ils ?

La France compte 1,2 million de travailleurs sociaux. Ces héros du quotidien occupent des métiers d’une grande variété : éducateur spécialisé, assistant(e) maternelle, aide médico-psychologique, assistant(e) sociale… Tous accompagnent chaque jour et du mieux possible les personnes en difficulté. Alors à l’occasion de la Journée Mondiale du Travail Social qui se tiendra le 17 mars 2020, faisons connaissance avec la réalité du travail social en France.