L’égalité femmes-hommes au travail progresse

Déclarée grande cause du quinquennat du président de la République Emmanuel Macron, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes passe par une mobilisation de tous. Si des écarts de salaire injustifiés continuent de perdurer, des résultats encourageants sont là, à l’instar de ce que nous avons observé dans la fonction publique.  Démonstration en vidéo.

L’égalité femmes-hommes au travail progresse

Depuis plus d’un demi-siècle, les droits des femmes progressent en France grâce à un cadre législatif et réglementaire constamment renforcé.

En 2017, le président de la République Emmanuel Macron a choisi de faire de l’égalité femmes-hommes la grande cause nationale du quinquennat.

Des avancées qui permettent aux femmes d’occuper de plus en plus de place sur le marché du travail.

68 % des femmes de 15 à 64 ans sont actives en 2018, contre 76 % des hommes.

Pourtant, des inégalités persistent…

Les femmes travaillent plus souvent à temps partiel, occupent souvent des emplois moins bien rémunérés et se heurtent à un plafond de verre qui les freine dans l’accès aux postes à responsabilité.

Et malgré une qualification supérieure aux hommes,  elles gagnent en moyenne 16,8 % de moins dans le secteur privé.

Représentant 20 % de l’emploi en France,  la fonction publique se veut exemplaire.

Afin de favoriser l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, l’accord du 30 novembre 2018 et la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 renforcent les obligations existantes avec :

  • la suppression des écarts de rémunération.
  • un accès égal aux métiers et responsabilités professionnelles.
  • une meilleure articulation vie professionnelle–vie personnelle. 
  • le renforcement de la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Dans un milieu où les femmes représentent plus de 6 agent(e)s sur 10, ces mesures visent à réduire les différences de situation,  en matière d’évolution professionnelle et de rémunération.

Les femmes gagnent encore en effet 10 % de moins que les hommes.

Chez GMF, l’égalité femmes-hommes n’est pas le seul fait d’obligations légales.

Avec 69 % de femmes dans ses effectifs et près de 57 % de femmes cadres,  GMF s’engage dans 5 grands domaines :
-    le recrutement
-    la formation
-    la promotion professionnelle
-    la rémunération
-    l’articulation vie privée/vie professionnelle.


 

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les travailleurs sociaux, qui sont-ils ?
Les travailleurs sociaux, qui sont-ils ?

La France compte 1,2 million de travailleurs sociaux. Ces héros du quotidien occupent des métiers d’une grande variété : éducateur spécialisé, assistant(e) maternelle, aide médico-psychologique, assistant(e) sociale… Tous accompagnent chaque jour et du mieux possible les personnes en difficulté. Alors à l’occasion de la Journée Mondiale du Travail Social qui se tiendra le 17 mars 2020, faisons connaissance avec la réalité du travail social en France.