Les parcs nationaux vous ouvrent leurs portes !

Connaissez-vous ces lieux d’exception répartis sur le territoire ? Au nombre de 11, les Parcs nationaux français accueillent près de 9 millions de visiteurs par an qui (re)découvrent la richesse de notre patrimoine naturel. Mais la mission des parcs nationaux va au-delà : de nombreuses actions, engagées avec le soutien de GMF depuis 2008, ont pour but de préserver l’environnement, de protéger les espèces et de rendre la nature accessible à tous. Pour en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre de celles et ceux qui y travaillent. Bouffée d'aire pure garantie!

Les parcs nationaux vous ouvrent leurs portes !

Améliorer les connaissances, accueillir et sensibiliser le grand public

« Haute montagne, glaciers, vallées, etc., le Parc national de la Vanoise est un territoire d’exception. Il est jumelé avec le Parc national du Grand Paradis en Italie. Ensemble, ils forment l’un des plus grands espaces protégés d’Europe. Parmi ses missions figurent l’amélioration des connaissances et de la recherche scientifique sur diverses thématiques : le changement climatique, la faune, la flore…
Aujourd’hui, l’un de nos projets phares est ciblé sur la « quiétude en montagne ». Nous avons constaté que les activités hivernales de type ski de randonnée, raquettes, etc., sont pratiquées sur 47 % du coeur du Parc national. Notre but est d’alerter les sportifs sur la présence des animaux en hiver et les effets induits par leur dérangement pouvant compromettre leur survie et leur reproduction au printemps. En tant qu’établissement public, nous avons également une mission d’animation et d’accueil de tous les publics y compris les personnes en situation de handicap. En 2019, les équipes de terrain du Parc national ont accompagné l’association Deltha Savoie dans un projet de randonnée avec des personnes en situation de handicap. Après plusieurs sorties d’entrainement, le groupe a réalisé une expédition de 2 jours avec une nuit en refuge pour découvrir la beauté des paysages montagnards et les animaux qui la peuple. »


Camille Séon, Chargée de mission projet et ingénierie financière

Faire vivre une expérience directe et positive de la nature

« Notre mission principale est de protéger la nature, les paysages et la biodiversité du territoire. Nous éveillons également tous les publics à la découverte et à la connaissance des richesses du Parc national. C’est justement dans ce cadre que nous avons monté le projet“Pierres, Feuilles, Stylos !”. Ce projet consiste à faire travailler en binôme 6 classes du territoire du Parc national du Mercantour et 6 classes d’enfants en situation de handicap. Pendant un an, les binômes travaillent un sujet en lien avec la protection de la nature ou le sport. Une année, un binôme a réalisé un abécédaire de la biodiversité traduit en lange des signes par exemple. En parallèle, nous organisons plusieurs rencontres, dont des journées de formation et des sorties en montagne. Ce sont des moments très riches : la peur du handicap s’évanouit rapidement, les enfants s’entraident, ils ont envie de se revoir. Nous avons réalisé que pour bien sensibiliser les gens aux enjeux du Parc national, le mieux était de leur faire vivre une expérience directe et positive de la nature. C’est exactement ce qu’il se passe avec ‘Pierres, Feuilles, Stylos !’ qui est une vraie réussite. »


Elena Maselli, Chargée de mission Pédagogie, Education à l’Environnement et au Développement Durable

Impliquer les communautés aux savoirs et savoir-faire extraordinaires

« La spécificité du Parc national amazonien de Guyane est d’abriter plus de 20 000 habitants issus de communautés autochtones aux identités culturelles très marquées : Teko, Wayãpi, Wayana, Apalaï, Aluku, etc. Autre spécificité : la protection de la nature passe ici par la lutte contre l’orpaillage illégal. Nous menons donc des missions de surveillance, de reconnaissance et de police en partenariat avec la gendarmerie et les Forces armées de Guyane. Nous sommes très sollicités pour intervenir à divers niveaux : collecte des piles, accueil touristique, etc. Et nous nous investissons pour rendre tout cela accessible au plus grand nombre. C’est le but du projet « Amazonie pour Tous », démarré en 2013. Après une première phase d’analyse des besoins, nous avons lancé plusieurs actions, dont un séjour avec des personnes en situation de handicap, des formations, l’amélioration de l’accueil par les restaurateurs et les hébergeurs de Saül. Les associations locales en lien avec le handicap ont pris connaissance de l’opération et se sont davantage autorisées à venir et à organiser des séjours. Nous essayons aussi d’impliquer les populations du territoire dont les savoirs sur la nature et les savoir-faire sont ancestraux. »


Loic Massué, Chargé de mission Tourisme et Accessibilité

Penser le Parc national collectivement pour mieux le préserver

« Le Parc national de Port-Cros est le plus ancien parc marin de France et d’Europe. Ses coeurs sont les îles d’Hyères : Port-Cros et Porquerolles. Notre spécificité est la gestion historique du Parc national en concertation avec ses usagers. Qu’il s’agisse de réglementation marine ou d’encadrement des activités de plongée, nous sommes en dialogue constant avec les acteurs locaux pour essayer de faire évoluer les pratiques vers une meilleure préservation de l’environnement. Depuis 2015, nous portons justement un projet pour réguler la fréquentation de Porquerolles pendant la période estivale, qui est de plus en plus forte avec un impact sur l’image de l’île et la qualité de la visite. En lien avec les collectivités, les habitants et les commerçants, nous réfléchissons notamment à un quota de vélos libres de circuler. Nous questionnons aussi le rythme des traversées maritimes. Nous imaginons un ensemble d’actions concrètes qui s’appuient sur des études scientifiques pour permettre de profiter pleinement du parc. Cela passe aussi par le développement d’activités hors saison. Nous rénovons donc deux forts, le Fort du Prado et le Fort du Moulin, pour en faire un lieu de séminaire. Mon conseil : venir ici au printemps, lorsque la nature est particulièrement dynamique et le paysage doux. La quiétude des lieux à cette époque permet surtout de profiter sereinement de ces grands espaces au patrimoine exceptionnel. »


Florence Verdier, Directrice adjointe du Parc national de Port-Cros

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser