Les jeunes en service civique à la découverte des parcs nationaux de France

En 2008, GMF et les parcs nationaux de France ont noué un partenariat de mécénat sur le thème « La nature en partage » qui visent à faciliter l’accès à la nature pour tous les publics. Depuis plus de dix ans, des actions sont menées sur les territoires des parcs nationaux, parmi lesquelles l’accompagnement de jeunes en service civique. Objectif : faciliter leur intégration dans le monde du travail. Si cette expérience représente une formidable opportunité de s’engager pour le respect de la nature, elle est également un atout indéniable pour les parcs nationaux.

Les jeunes en service civique à la découverte des parcs nationaux de France

Répondre à la mission d’éducation et de sensibilisation à l’environnement des parcs nationaux

Créé par la loi du 10 mars 2010, le service civique offre aux jeunes de 16 à 25 ans la possibilité de vivre une expérience utile pour les autres et pour eux, dans le cadre de missions reconnues prioritaires pour le pays. D’une durée de 6 à 12 mois, le service civique se déroule notamment au sein d’établissements publics comme les parcs nationaux. « Les parcs nationaux ont de nombreuses missions, dont une d’éducation et de sensibilisation à l’environnement. Accueillir des jeunes en service civique paraît donc une évidence pour une structure comme la nôtre », explique d’emblée Franck Alary, chargé de mission « Education à l'environnement pour un développement durable » au sein du Parc national de Port-Cros. À Port-Cros, en Vanoise, dans les Ecrins, les Pyrénées ou encore le Mercantour, des jeunes accèdent ainsi à des missions d’éducation à l’environnement, d’accueil du public et d’animation, mais aussi à des missions plus scientifiques comme des inventaires faunistiques et floristiques.

« Ma mission répond exactement à ce que je souhaitais faire »
Lola Doux

En septembre, Lola Doux a rejoint le Parc national de Port-Cros, pour une durée de huit mois. À 25 ans, la jeune femme cumule un BTS Gestion et protection de la nature, une licence professionnelle en tourisme durable et un master en tourisme sportif. « La difficulté pour moi est de trouver un emploi réunissant les trois piliers de mon parcours : écologie, tourisme, sport, raconte-t-elle. Aujourd’hui, mon service civique répond parfaitement à ce que je souhaitais faire, le tout au sein d’un établissement prestigieux. »

La mission de Lola consiste à suivre et coordonner le projet « EXOCET nautisme d'avenir ». Financé par le programme européen Interreg Marittimo GIREPAM, EXOCET accompagne plusieurs bases nautiques locales vers la transition écologique. « Nous travaillons avec dix bases, en lien avec des associations. Nous établissons des diagnostics et définissons un plan d’action pour améliorer leurs pratiques de gestion de l’eau, d’énergie, des déchets, respect de la biodiversité, etc. » Lola évolue ainsi au sein d’un vaste réseau d’acteurs. À terme, son expérience lui aura permis de monter en compétences en gestion de projets, dans l’animation d’un réseau, mais aussi sur la création d’outils de suivi de projet. Franck Alary complète ce bilan positif : « Ces services civiques sont aussi un véritable atout pour les parcs nationaux. Les jeunes comme Lola représentent un renfort essentiel pour garantir la bonne marche de nos actions. » Une situation gagnant-gagnant.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les parcs nationaux de France, la nature en partage
Les parcs nationaux de France, la nature en partage

Depuis 2008, GMF et les parcs nationaux de France oeuvrent pour faire connaître les merveilles de notre patrimoine naturel et pour faciliter l’accès aux espaces protégés à tous. Un partenariat couronné de succès !