GMF et les parcs nationaux de France unis contre l’exclusion

Alors que 12 millions de personnes sont en situation de handicap en France , GMF se mobilise dans le cadre de son partenariat avec les parcs nationaux français: « La nature en partage ». Outre l’accueil de jeunes en service civique, la restauration et la protection de la biodiversité ou encore le soutien à la politique de prévention des risques au sein des parcs nationaux, cela fait plus de dix ans déjà que GMF et les parcs nationaux de France travaillent à faciliter l’accès à la nature aux personnes en situation de handicap auditif, mental, moteur et visuel. L’objectif : permettre à tous de profiter de ces espaces protégés d'exception.

GMF et les parcs nationaux de France unis contre l’exclusion

Un meilleur accès, du matériel et des outils adaptés

Les efforts déployés par GMF et les parcs nationaux de France sur la question du handicap représentent le premier champ d’action du mécénat et se déclinent sur trois volets :

  1. l’accessibilité des lieux,
  2. l’achat de matériel,
  3. la réalisation d’outils adaptés.

Plusieurs Maisons de Parc, qui accueillent les visiteurs et leur proposent un ensemble d’informations sur le territoire, deviennent ainsi accessibles aux personnes handicapées. La Maison du Parc national des Pyrénées, désormais labellisée Tourisme et Handicap, propose par exemple un parcours spécifique pour les personnes en situation de handicap auditif, mental, moteur et visuel.

« Nous avons également acquis du matériel, explique Emmanuelle Brancaz, chargée de mission au sein du Parc national des Ecrins où deux des sept Maisons de Parc ont elles aussi été adaptées. Nous avons acheté cinq joëlettes, un fauteuil à porteur, que nous mettons à disposition des particuliers ou des associations pour permettre aux personnes à mobilité réduite de parcourir les sentiers. ».

Au Parc national de Port-Cros, c’est le matériel de baignade qui est privilégiée : « Outre l’aménagement de la plage avec un platelage en bois permettant aux fauteuils d’accéder à la plage, nous avons acquis un Tiralo pour permettre la baignade », confirme Katia Audemard, référente handicap au service du tourisme durable, de l’accueil et de la valorisation des patrimoines. Un Tiralo et un kayak transparent ont par ailleurs été mis à disposition de l’association « Un fauteuil à la mer » sur la presqu’île de Giens.

Vient ensuite la réalisation d’outils pédagogiques adaptés. Depuis quelques temps, le Parc national des Ecrins propose ainsi des outils tactiles et sonores aux déficients visuels. « L’idée est que les personnes en situation de handicap puissent avoir, comme toutes les autres, un panel d’informations sur les randonnées, développe Emmanuelle Brancaz. Car la diversité du handicap fait que c’est d’abord à la personne elle-même de déterminer si elle est capable de parcourir tel ou tel sentier. Or pour cela, il lui faut des outils. »

Respect et humanité

Depuis plusieurs années, la prise en compte de ce public grandit au sein des parcs nationaux, notamment par la mise en place de visites dédiées qui facilitent la découverte de ces lieux exceptionnels. « À Porquerolles, il y a des week-ends pour malvoyants qui partent à la découverte des oiseaux et de leurs chants mélodieux, détaille Katia Audemard. Nous avons également proposé une visite guidée pour malentendants avec un interprète du langage des signes. Pour tous ceux qui ne peuvent pas se déplacer, nous proposons une visite virtuelle du fort de Sainte-Agathe et de ses expositions retraçant l’histoire de l’île. Enfin, une visite virtuelle de l’île de Port-Cros, moins accessible, est actuellement en préparation. »


De l’avis des responsables des parcs nationaux de France, la contribution de GMF répond aux valeurs de respect et d’humanité défendues dans le cadre du partenariat. « Nous avions commencé à travailler avec des associations, mais là, une véritable dynamique s’est mise en place, conclut Emmanuelle Brancaz. Et cela va au-delà du Parc national puisque nous finissons par créer un réseau d’acteurs mobilisés sur tout le territoire ». Après dix ans, le partenariat entre GMF et les parcs nationaux de France entend inscrire dans la durée cette belle dynamique autour de « La nature en partage ».

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Les parcs nationaux vous ouvrent leurs portes !
Les parcs nationaux vous ouvrent leurs portes !

Connaissez-vous ces lieux d’exception répartis sur le territoire ? Au nombre de 11, les Parcs nationaux français accueillent près de 9 millions de visiteurs par an qui (re)découvrent la richesse de notre patrimoine naturel. Mais la mission des parcs nationaux va au-delà : de nombreuses actions, engagées avec le soutien de GMF depuis 2008, ont pour but de préserver l’environnement, de protéger les espèces et de rendre la nature accessible à tous. Pour en savoir davantage, nous sommes allés à la rencontre de celles et ceux qui y travaillent. Bouffée d'aire pure garantie!