Etre bien couvert : Complémentaire santé et sécurité sociale

Etre bien couvert : Complémentaire santé et sécurité sociale

Une nouvelle législation ? Un nouveau médicament ? Soyez au courant des dernières actualités sur la santé tout au long de l'année sur des sujets divers et variés. La GMF vous accompagne à chaque étape de votre vie.

 

EN CAS D'HOSPITALISATION, VÉRIFIEZ LA PRISE EN CHARGE (MONTANTS ET DURÉES) POUR :

  • Les frais de séjour et les types d'établissements concernés.
  • Les soins spécifiques (rééducation, psychiatrie...).
  • Le forfait journalier hospitalier.;
  • Une chambre particulière.

POUR LES SOINS DE VILLE, VEILLEZ AUX DÉPASSEMENTS POUR :v

  • onoraires de médecins, sages-femmes, auxiliaires médicaux, imagerie, radiologie, analyses médicales. 

POUR LA PHARMACIE, DÉTAILLEZ :

POUR LES DÉPENSES D'OPTIQUE, ÉTUDIEZ :

  • Le plafond de remboursement pour les lunettes et lentilles (durée et renouvellement).
  • Les dépenses non remboursées par la Sécurité Sociale (opération de la myopie...).

POUR LES SOINS DENTAIRES, SURVEILLEZ :

  • Le plafond annuel de remboursement pour les prothèses, l'orthodontie, les inlays/onlays,... 
  • Les dépenses non remboursées par la Sécurité Sociale.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Le médecin réconforte le patient
L’hospitalisation à domicile encore trop mal connue

L’hospitalisation à domicile (HAD) permet de prodiguer des soins à un malade chez lui, évitant ainsi son entrée précoce à l’hôpital ou au contraire sa sortie plus rapide. Mais de quoi parle-t-on précisément ? Qui peut bénéficier de l’HAD ? Quelle est la prise en charge ? Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’HAD qui prend en charge plus de 20 000 patients par jour, toutes pathologies confondues…

Lire la suite
tirelire en forme de cochon et stethoscope
Protection sociale complémentaire de la Fonction publique : une réforme bienvenue

Depuis le 1er janvier 2022, les agents de la Fonction publique d'État bénéficient d'un remboursement de 15 euros par mois sur leur complémentaire Santé. Première étape d'une période transitoire, ce nouveau dispositif doit encore évoluer à compter de 2024. Conditions de prise en charge, modalités de remboursement, bénéficiaires… Explication de texte.

Lire la suite