Alerte concernant les compléments alimentaires pendant la grossesse

Alerte concernant les compléments alimentaires pendant la grossesse

Découvrez la dernière recommandation de l’ANSES concernant les compléments alimentaires pour les femmes enceintes. L’agence met en garde contre toute supplémentation prise sans avis médical.

Grossesse : aucun complément alimentaire sans avis médical

grossesse-complement-alimentaire.jpgL’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) vient de publier une recommandation concernant les femmes enceintes et les compléments alimentaires.  Elle met en garde : ne prenez RIEN sans en avoir discuté avec votre médecin ou votre sage-femme.

Quels sont les risques de ces supplémentations ?

Pris en excès pendant la grossesse, l’iode augmente le risque d’hypothyroïdie, d’hyperthyroïdie ou de goitre chez le nouveau-né. Un surdosage vitamine D peut entraîner une hypercalcémie, c’est à dire une augmentation du taux de calcium dans le sang, chez la mère et le fœtus, qui peut avoir de graves conséquences. 

Que prendre pendant la grossesse ?

Rien sans avis médical. C’est essentiel de se tenir à cette règle. La grossesse est une période complètement à part. L’être qui se développe dans votre ventre est fragile. Tout médicament ou complément alimentaire peut potentiellement lui nuire. Il faut éviter l’automédication, même s’il s’agit de plantes ou d’huiles essentielles.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Mutuelle santé et dépassement d'honoraires
Mutuelle santé et dépassement d'honoraires : tout ce qu'il faut savoir

Certains praticiens sont autorisés à réaliser des dépassements d’honoraire dans le cadre de consultations ou d’actes médicaux. Ces dépassements ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Ils reposent donc sur l’assuré. Toutefois, la mutuelle ou la complémentaire santé peuvent rembourser ce surcoût. Dans quelle mesure ? Quelle mutuelle ou complémentaire peuvent prendre en charge les dépassements d’honoraires ?

Lire la suite