Concours de gendarme, préparatifs du concours de gendarme

Concours de gendarme, préparatifs du concours de gendarme

Devenir gendarme n’implique pas seulement d’être doté de qualités physiques et psychologiques, ou d’un sens affirmé du devoir. Les concours d’accès à ce métier, particulièrement sélectifs, nécessitent aussi un bon niveau de culture générale. Voici les clefs pour s’y préparer et réussir.

Quels statuts, carrières et voies de recrutement ?

Les gendarmes sont des militaires chargés de missions de police placés sous la cotutelle des ministères de la Défense et de l’Intérieur. Sous-officiers, officiers, volontaires et même réservistes : tous sont recrutés sur concours ou tests d’aptitudes. 

Sous-officiers et officiers lauréats des concours de gendarme choisissent entre carrière technico-administrative (gestion financière, du personnel, etc.) et opérationnelle (maintien de l’ordre, sécurité publique, police judiciaire, ou unité spécialisée telle la gendarmerie maritime).

Volontaires choisissent entre emploi d’agent de police judiciaire adjoint et emploi dit « particulier » dans le soutien opérationnel des unités. Comme les réservistes, ils sont sélectionnés sur tests psychotechniques, de connaissances générales et de compréhension de texte.

Quels sont les prérequis pour les candidats au concours de gendarme ?

Les concours s’adressent à tout candidat :

  • de nationalité française,
  • en règle avec le service national,
  • jouissant de ses droits civiques,
  • au casier judiciaire vierge,
  • médicalement apte,
  • disposant de bonnes conditions physiques,
  • ainsi que d’un niveau bac (sous-officier ou volontaire) ou bac+4 (officier). 

L’âge requis est 18 à 35 ans pour le concours de sous-officier, 18 à 26 ans pour le concours d’officier, 17 à 30 ans pour les épreuves de réserviste, 17 à 27 ans pour les épreuves de volontaire.

Bon à savoir : des « Classes préparatoires intégrées » accompagnent les étudiants méritants, issus d’un milieu modeste et titulaires d’un bac+5, qui souhaitent passer le concours d’officier.

Qu’entend-on donc par « concours de gendarme » ?

L’on entend généralement par « concours de gendarme » celui de sous-officier, qui désigne lui-même 3 examens distincts : « externe » (pour les titulaires du bac), « interne » (pour les volontaires et réservistes de la gendarmerie, les adjoints de sécurité de la police, les autres militaires) et «  professionnel » (pour ceux justifiant de plus de 3 ans d’expérience).

Comme pour tout concours, celui-ci comporte une épreuve d’admissibilité (composition sur un thème général, test d’aptitude professionnelle sous forme de QCM et test de langue étrangère), puis une épreuve d’admission (entretien avec le jury et test sportif),

Bon à savoir : chaque candidat peut se présenter jusqu’à 3 fois.

Comment bien se préparer au concours ?

Contrairement aux idées reçues, le niveau de sélection au sein de la gendarmerie est élevé. Organisez vos révisions autour des épreuves éliminatoires et aux coefficients les plus grands.

Pour le concours de gendarme, l’épreuve de composition est considérée comme étant la plus difficile car elle exige qualités rédactionnelles et culture générale. Travaillez particulièrement cet aspect, de nombreux ouvrages existent pour vous y aider. 

L’entretien avec le jury est la seconde épreuve qui requiert une grande préparation, car il ne s’agit pas simplement de présenter son profil, son parcours et ses motivations, mais aussi de s’exprimer sur un sujet d’actualité tiré au sort. En sus de vos révisions, pensez à lire la presse.

Pour réussir votre concours de gendarme, munissez-vous des bons outils :

  • dictionnaire
  • grammaire
  • manuel de culture générale
  • annales
  • tenue et programme d’entraînement sportifs
  • suivi de l’actualité via les médias.

Et pour en savoir plus, allez sur www.lagendarmerierecrute.fr ou dans un Centre d’information recrutement.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

portrait of young happy woman looks in camera
À quel salaire un douanier peut-il prétendre ?

Dans le cadre des métiers de la fonction publique, le salaire d’un douanier, rattachés au ministère de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, est précisément défini par une grille indiciaire qui suit des échelons et des catégories de postes, A, B ou C. Le salaire d'un agent des douanes dépend donc de son poste, son grade et son échelon. Explications.

Lire la suite
Comment devenir personnel civil de la Défense ?
Comment devenir personnel civil de la Défense ?

Outre des militaires, le ministère de la Défense recrute également des personnels civils. Ces employés viennent en soutien opérationnel aux militaires. Ils sont recrutés principalement par voie de concours, mais peuvent aussi occuper des postes de contractuels.

Lire la suite
fspn
Sport et handicap : la Police nationale se mobilise

Pour inciter la pratique sportive par tous et sensibiliser aux situations de handicap, la FSPN (Fédération sportive de la Police nationale) organise depuis 2010 des journées « Police Sport Handicap », via sa ligue Centre Loire Bretagne, dont le prochain rendez-vous aura lieu au printemps 2023. Organisées conjointement par des policiers et des membres d’associations sportives handisport et sport adapté, ces journées rassemblent un large public de collégiens, lycéens et handicapés moteurs ou sensoriels. Cyril Demy, référent handicap de la FSPN, nous en dit plus…

Lire la suite