Faire carrière dans la Police nationale, une voie accessible à tous !

Depuis 2002, le ministère de l'Intérieur s’engage dans une politique volontariste en faveur de l’égalité des chances à travers notamment ses recrutements et l’évolution professionnelle de ses agents. Il a ainsi mis en place des programmes spécifiques pour garantir l'insertion professionnelle du plus grand nombre et le développement de la promotion sociale.

« Egalité Diversité »

« Egalité Diversité »

La double labellisation « Egalité Diversité » du ministère de l'Intérieur témoigne d’un engagement quotidien dans sa gestion des ressources humaines pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et la promotion de la diversité.

Rattachée au ministère de l’Intérieur, la Police nationale participe ainsi au développement d’une société plus juste et égalitaire grâce à une politique RH inclusive.

Trop de jeunes femmes et hommes, non ou peu diplômés, s’autocensurent, manquent de confiance en eux ou ne savent pas qu’ils pourraient intégrer la Police nationale et s’épanouir dans un de ses cent métiers.
Pourtant, il suffit d’être motivé, d’avoir une bonne condition physique et de partager des valeurs telles que l’esprit d’équipe, le respect, l’altruisme, l’intégrité ou encore le dévouement.

L’accès à l’information est primordial dans toutes les étapes de la vie professionnelle et personnelle, afin de se donner les moyens de vivre ses rêves.
Alors, policier, policière, pourquoi pas ?

La Police nationale propose aux jeunes des formations professionnelles rémunérées dans la région de leur choix, avec un emploi à la clé et aucune condition de diplôme exigée !
Ce sont les recrutements de « cadet de la République » et « policier adjoint ».

Devenir cadet ou cadette de la République, c’est bénéficier :

  • d’une formation alternant école de police et lycée professionnel dans la région de son choix 
  • à l’issue de cette formation, d’un emploi de policier adjoint garanti en plus de la préparation au concours réservé de gardien de la paix 
  • d’une allocation d’études pour toute la durée de la formation
  • de la prise en charge des frais en cas d’hébergement
  • d’un accompagnement pédagogique de qualité avec un fort taux de réussite au concours de gardien de la paix ;
  • et vivre une aventure humaine et professionnelle enrichie de multiples découvertes et apprentissages.

Chacun a toutes ses chances avec plus de 480 postes ouverts en 2022 en métropole et territoires d'Outre-Mer !

Clôture des inscriptions le 31 mars 2022  

Devenir policier adjoint

Policier adjoint, c’est être policier en contrat déterminé de 6 ans maximum après une formation de quatre mois en école de police,
et pouvoir devenir gardien de la paix grâce à un concours réservé.

« Prépa talents » officier et commissaire

« Prépa talents » officier et commissaire

L’égalité des chances dans la police, c’est aussi la promotion interne grâce à la formation continue dans de multiples spécialités, au mentorat, à la préparation aux examens et concours internes. Vous entrez sans diplôme, vous pouvez devenir officier ou commissaire.

Qu’en est-il pour les jeunes diplômés qui souhaitent devenir officier ou commissaire mais qui n’ont pas les moyens financiers de se préparer aux concours ?

La Police nationale a créé des classes « Prépa talents » officier et commissaire, anciennement classes préparatoires intégrées (CPI), dispensées à l’École nationale supérieure de police (ENSP).
Ces préparations privilégiées sont destinées à des jeunes issus de milieux sociaux modestes.

Les avantages sont nombreux : préparation aux épreuves, immersion professionnelle avec stages en service opérationnel, tutorat, gratuité de l’hébergement et de la restauration, aide financière...
Une nouveauté : le concours spécial externe de commissaire dit « concours Talents ».
L’ENSP fait partie des cinq grandes écoles du service public concernées par une nouvelle voie d’accès ouverte à titre expérimental jusqu’en 2024.
Les élèves en cours de formation, ainsi que ceux des anciennes CPI des quatre années précédentes, pourront s’y inscrire en plus du concours externe « classique », augmentant leur chance de réussite.

S'inscrire à « Prépa talents »

Clôture des inscriptions le 31 mai

Pour en savoir plus sur tous les dispositifs et métiers de la Police nationale :

En savoir plus

Jeune femme souriante

L’égalité des chances, un axe prioritaire de la politique RSE de GMF

Forte de ses valeurs d’humanité et de solidarité en actes, GMF s’engage à promouvoir l’égalité des chances pour assurer à chacun un avenir dans la société. Lutter contre toutes les formes de discrimi-nations, développer et valoriser des initiatives au service de l’inclusion et notamment en faveur du handicap... Des objectifs qui nous animent et que nous partageons avec nos partenaires, comme la Police nationale, au service d’une société plus humaine.

En savoir plus sur les engagements responsables de GMF :

En savoir plus

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Un militaire un gendarme et une policière en uniforme
Équipements militaires : uniforme, accessoires et achat

Les militaires, gendarmes et policiers achètent sur leurs deniers personnels une partie de leur matériel professionnel. Selon une étude de l’Assemblée nationale*, un soldat de l’Armée française dépense en moyenne 400 euros par an pour son équipement militaire. Quels sont les équipements nécessaires aux militaires ? Où se fournir ? Comment s’équiper au meilleur prix ?

Lire la suite
Photo d'une plage avec un panneau "limite de la Baignade" et un CRS sur son perchoir
Cyril Lambert, CRS nageur sauveteur : l’eau, la vie

Cyril Lambert, ancien champion de natation devenu policier, met chaque été toutes ses compétences au service des vacanciers. Pourquoi avoir choisi ce métier ? Comment y être parvenu ? Quel est son quotidien en période estivale ? On plonge avec lui dans le grand bain…

Lire la suite
Un policier et un gendarme dans la rue
Police nationale et Gendarmerie nationale : sachez faire la différence

Depuis 2009, les institutions de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale appartiennent toutes deux au ministère de l’Intérieur. Pourtant, elles ne sont pas toutes les deux logées à la même enseigne. Des différences statuaires et d’emploi persistent en effet entre les deux entités. Illustrations…

Lire la suite