Quelles aides aux salariés pour rouler en réduisant l’impact sur l’environnement ?

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, chacun a son rôle à jouer. Les véhicules particuliers représentent aujourd’hui 14 % des gaz à effet de serre en France. Des solutions et des aides existent pour aider les salariés à rouler plus écolo, en particulier dans les entreprises publiques qui redoublent d’efforts pour verdir leur parc automobile. 

Quelles aides aux salariés pour rouler en réduisant l’impact sur l’environnement ?

Le véhicule d’entreprise, une bonne façon de rouler plus vert ?

Pour les salariés du public, une façon simple de rouler plus écolo est d’emprunter et de partager avec ses collègues les véhicules de société. En effet, ces dernières années, les parcs automobiles des entreprises publiques se sont massivement renouvelés. 75 % d’entre eux sont aujourd’hui équipés de véhicules électriques.

Pour faciliter la gestion de ses flottes et répondre aux enjeux de la lutte contre le réchauffement climatique, le public recourt également de plus en plus aux systèmes de Location avec Option d’Achat (LOA) ou Location Longue Durée (LDD). Une façon pour les salariés de ces entreprises de circuler avec des véhicules récents, toujours moins polluants.

D’autant que, dans certains cas, il est possible de racheter à des prix très avantageux ces véhicules, dont la plupart répondent aux critères permettant de bénéficier d’aides financièrement en faveur de la protection de l’environnement.

Dans le cadre du Plan Climat, l’État a par ailleurs mis en place plusieurs dispositifs financiers pour encourager les habitants à réduire leur impact sur l’environnement.

Qu’est-ce que le bonus écologique ?

Cette mesure s’adresse à tous les Français, particuliers et professionnels, sans condition de ressources. Il s’agit d’une aide financière jusqu’à 7 000€ pour acheter (ou louer avec option d’achat pour un minimum de deux ans) un véhicule neuf, électrique, hybride rechargeable, ou à hydrogène, émettant moins de 50 g de CO2/km.
Le montant de cette aide est calculé en fonction du prix et du type de véhicule.
Il existe deux façons d’en bénéficier :

  • soit le concessionnaire automobile déduit lui-même le montant du bonus du prix de vente du véhicule ;
  • soit c’est l’acheteur qui en fait la demande en ligne
     
ampoule-gmf.png
Bon à savoir

Dans certains cas, le bonus écologique est cumulable avec la prime à la conversion.

 

Qu’est-ce que la prime à la conversion ?

En plus du bonus écologique, il est possible, sous conditions de ressources cette fois-ci, d’obtenir une prime à la conversion. Il faut acheter (ou louer avec option d’achat) un véhicule neuf ou d’occasion peu polluant, et mettre à la casse votre ancien véhicule diesel (immatriculé avant 2011) ou essence (avant 2006). Ce peut être une voiture comme une camionnette, pourvu qu’elle pèse moins de 3,5 tonnes.

La transformation d’un véhicule à moteur thermique en véhicule électrique est également éligible à la prime à la conversion.
Dans tous les cas et selon le véhicule, le montant de l’aide peut atteindre jusqu’à 3 000€ pour un véhicule à moteur thermique et 5 000€ pour une voiture électrique.

En revanche, le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser 13 489 € pour bénéficier de cette prime à la conversion.
 

ampoule-gmf.png
Bon à savoir

• L’État a mis en place un simulateur pour vérifier son éligibilité à la prime à la conversion et calculer son montant.
• Les personnes habitant dans une Zone à Faibles Émissions, peuvent en plus bénéficier d’une surprime à la conversion de 2 000 €.
 

Pour assurer mon nouveau véhicule électrique ou hybride,

je compare les offres d’assurance auto GMF.  

Qu’est-ce que le forfait mobilité ?

Les entreprises aussi encouragent leurs salariés à rouler plus écolo. Les automobilistes, salariés du public et privé, peuvent bénéficier d’une aide financière annuelle de leur employeur s’ils covoiturent ou prennent leur vélo au moins 100 jours par an, pour se rendre au travail. 
Le montant du forfait est de 200 € par an dans le public et de 400 € par an dans le privé.
Une attestation sur l’honneur suffit.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Female driver gives keys to worker in uniform
Coronavirus : le contrôle technique est-il toujours obligatoire ?

En pleine crise sanitaire du coronavirus (Covid-19), l'obligation de faire réaliser le contrôle technique de son véhicule est toujours d'actualité. Le gouvernement a récemment accordé un délai supplémentaire. Voici ce que vous devez savoir.