En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Exercer le métier de psychologue dans la fonction publique

Philippe Pottiée-Sperry - 08/12/2016

Pour répondre à des besoins croissants, les psychologues exercent en cabinet, en entreprise ou dans la fonction publique.

iStock-512885564.jpg (512885564)

Être psychologue en fonction publique consiste à aider les enfants ou les adultes souffrant de troubles psychiques ou comportementaux, mais aussi à soutenir des professionnels dans l'exercice de leurs fonctions. Focus sur la diversité des employeurs publics.

Réglementation sur le métier de psychologue

La profession de psychologue exige d’être titulaire d’une licence et d’un master en psychologie puis de passer un concours. De nombreux textes réglementaires régissent les conditions d’usage du titre de psychologue dans la fonction publique qu’elle soit hospitalière, territoriale ou de l’État (justice, éducation, police). Les principaux recruteurs restent les hôpitaux et les centres médico-sociaux : établissements pour enfants ou adultes handicapés, services d'aide à l'enfance ou centres de PMI (protection maternelle et infantile).

Que fait un psychologue en Fonction Publique ?

Selon son secteur d’activité, le psychologue accompagne des patients en souffrance psychique (adultes, enfants, personnes handicapées, etc.) ou des professionnels (travailleurs sociaux, policiers, etc.) pour les aider à se sentir mieux dans leur vie professionnelle et personnelle. Les psychologues territoriaux ou de Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) se déplacent beaucoup, alors que les psychologues hospitaliers ou scolaires accueillent les patients ou les élèves dans leur bureau.

Psychologue en hôpital

Le corps des psychologues hospitaliers recouvre un emploi supérieur spécifique dans de nombreux établissements (hôpitaux, EHPAD, établissements pour mineurs ou adultes handicapés…). Il s’agit d’un cadre d’emploi de catégorie A (filière socio-éducative). Le corps comprend deux grades avec deux classes (classe normale et hors classe).

Psychologue territorial

Les psychologues territoriaux exercent dans les services de l’aide sociale à l’enfance (ASE), de la PMI et les différents services sociaux (CCAS, crèches….). Ce cadre d’emplois relève de la catégorie A (filière sanitaire et sociale), avec deux grades (classe normale et hors classe).

Psychologue judiciaire

La PJJ s’est dotée d’un corps de psychologues régi par un statut particulier. Ils exercent en milieu ouvert, dans les prisons ou les établissements de placement pour mineurs délinquants. Ils décryptent la personnalité des adolescents et jeunes majeurs adressés par le juge, leur situation familiale, et leur proposent une aide ou un accompagnement. Ils travaillent avec des éducateurs , assistants de service social, chefs de service éducatif...

Psychologue scolaire

Un nouveau corps se structure autour de deux spécialités : psychologue scolaire dans le premier degré ; conseiller d'orientation-psychologue et directeurs de centre d'information et d'orientation dans le second degré. Pour ce dernier, il s’agit d’informer les élèves sur la connaissance de soi, les métiers et les formations. Les premiers concours externe et interne de psychologues de l’Éducation nationale seront organisés au cours du premier semestre 2017.

Psychologue en police

La police nationale recrute des psychologues par concours sur titre. Peu nombreux, ils sont chargés de la formation et du recrutement, du soutien psychologique aux policiers en difficulté, ou se trouvent dans les commissariats et des services spécialisés (IGPN, DGSI, DCPJ…).