En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Que faire en cas de submersion ?

GMF vous apporte quelques précautions à prendre en cas de submersion marine pour vous protéger au mieux.

paragraphe
  • REAGIR ET INFORMER

  • SE FAIRE INDEMNISER

Prendre les mesures d'urgence 

Avant la submersion  : 

  • Écoutez les informations dans les médias de la montée des eaux, des modes d'alerte et des consignes à suivre (évacuation...).
  • Rassemblez les papiers importants (identité, santé, moyens de paiement…).
  • Consultez les cartes de vigilance météo.
  • Prévoyez la mise en sécurité de vos véhicules. 
  • Prévoyez des vivres et des réserves d'eau potable ainsi que du matériel de secours en cas de confinement demandé par les autorités.
  • En cas d'utilisation d'un dispositif d'assistance médicale alimentée par électricité, prenez vos précautions en contactant l'organisme qui en assure la gestion.
  • Ne vous approchez pas du bord de mer.
  • Mettre à l’abri les équipements extérieurs qui pourraient se disperser avec l’inondation ou les attacher le plus solidement possible.
  • Prévoir des outils utiles après la décrue : serpillières, raclettes en caoutchouc...
     

Pendant la submersion :

  • Suivez l'évolution du phénomène et des consignes de sécurité diffusées par les autorités.
  • Coupez les alimentations en électricité et en gaz afin d'éviter l'électrocution ou l'explosion.
  • Montez dans les étages pour attendre les secours avec eau potable, lampe…
  • Ne tentez pas de rejoindre des proches à l'extérieur.
  • Ne téléphonez pas afin de libérer les lignes pour les secours.
  • Prenez des photos, des vidéos, pour faciliter la gestion du dossier sinistre avec votre assureur GMF.
  • En cas de crue soudaine ou rapide, mieux vaut ouvrir les portes, car elles ne résisteraient pas à une vague importante et risqueraient de céder brutalement, provoquant ainsi encore plus de dégâts.
  • Tenez-vous prêt à évacuez les lieux à la demande des autorités.
     

Sur la route  :

  • Ne vous approchez pas du bord de mer et évitez de circuler sur les routes du littoral.
  • ​Ne vous engagez pas sur une route inondée (à pied ou en voiture)
  • Ne restez pas dans votre véhicule dans une zone submergée.
     

Après la submersion  :

  • Suivez les consignes de sécurité diffusées par les autorités
  • Ecoutez les informations dans les médias pour connaître l'évolution de la situation
  • Faîtes l'inventaires des dégâts
  • Déclarez votre sinistre à votre assureur GMF.

 

VOTRE LOGEMENT N’EST PLUS HABITABLE ?

Contactez votre assistance GMF qui pourra vous proposer une solution d’hébergement temporaire.

INFORMER LA GMF DE VOTRE SINISTRE

Communiquez les éléments sur :

  • La distance entre votre habitation et le lieu de la catastrophe.
     
  • Les circonstances du sinistre.
     
  • L’importance des dommages subis.
     
  • Les mesures de sauvegarde ou  de réparations temporaires.

Pensez-y !

Pour un sinistre important, prenez des photographies. Elles seront utiles lors de l’étude des dégâts.

Sans-titre-1.png
BON A SAVOIR : 


Vous avez 10 jours ouvrés pour déclarer votre sinistre, à compter de la publication de l’arrêté interministériel au Journal Officiel.

EVALUATION DU PREJUDICE

Les éléments transmis à votre conseiller permettront d’évaluer votre préjudice et de poursuivre l’instruction du dossier. 

INDEMNISER

La GMF peut vous proposer en fonction de l’évaluation de votre préjudice : 

  • Si vous réparez vous-même, indemnisation tenant compte des surfaces à réparer, des fournitures, du temps passé. 
     
  • Si vous souhaitez l’intervention d’une entreprise, la GMF peut mandater une entreprise de son réseau ainsi la facture sera directement réglée par la GMF.
     
  • Si vous préférez choisir un artisan, veuillez nous adresser le devis détaillé avant d’effectuer les travaux.

Une urgence