Comment devenir pompier professionnel ?

Comment devenir pompier professionnel ?

Le métier de sapeur-pompier consiste à protéger et secourir les personnes, les biens et l’environnement.

Le métier de sapeur-pompier recense plusieurs métiers et statuts, à savoir :

  • Sapeur-pompier professionnel (SPP)
  • Sapeur-pompier volontaire (SPV)
  • Jeune sapeur-pompier (JSP)

Pour chacun de ces statuts, les processus de recrutement sont différents, à commencer par les conditions d’accès, la formation et les différentes étapes lors du recrutement.

Devenir sapeur-pompier professionnel

Pour devenir sapeur-pompier professionnel, le candidat doit être âgé d’au moins 18 ans et être de nationalité française.

Il doit également remplir les conditions suivantes :

  • être en position régulière au regard du code du service national,
  • être reconnu physiquement apte,
  • être titulaire au 1er janvier de l’année du concours de certains diplômes, à savoir un CAP/BEP, un brevet des collèges, un brevet d’étude de 1er cycle, un diplôme national du brevet ou diplôme homologué au moins de niveau V.

Le concours comporte plusieurs catégories selon le grade. Ainsi, les candidats désireux de devenir sapeur-pompier professionnel non-officier (SPPNO) pour le grade de sapeur-pompier, justifieront d’une ancienneté de trois ans et la validation de leur formation initiale.

En revanche, le grade de Caporal, s’obtient soit par :

  • Concours interne, ouvert aux sapeurs-pompiers volontaires, jeune sapeurs-pompiers, sapeurs-pompiers auxiliaires et militaires ayant trois ans d’ancienneté et une formation initiale validée.
  • Concours externe de catégorie C ouvert à tous.
  • Examen professionnel.

Pour le grade de Sergent, le concours est uniquement en interne ou par examen professionnel.

L’accès au concours des candidats désireux de devenir sapeur-pompier professionnel officier (SPPO), est également différents selon le grade.

Ainsi, pour les lieutenants de 1ère classe, l’accès au concours est possible par concours interne, externe et par examen professionnel.

Pour les lieutenants de 2ème classe, l’accès se fait par concours interne ou examen professionnel.

Et enfin, pour les lieutenants hors classe, celui-ci se fait par examen professionnel.

Concernant le grade de Capitaine, les concours sont ouverts aux internes comme aux externes. Ils doivent être titulaires d’un diplôme de niveau BAC +3 minimum et répondre aux modalités générales.

Pour le grade de Commandant, celui-ci s’obtient par l’examen professionnel.

En ce qui concerne le Lieutenant-Colonel, le candidat s’inscrit sur une liste qui établit ses aptitudes.

Et enfin, pour le grade de Colonel, le concours est possible en interne ou par examen professionnel.

Devenir sapeur-pompier volontaire

Les candidats qui souhaitent s’engager en tant que sapeur-pompier volontaire devront respecter les conditions suivantes, à savoir :

  • être de nationalité française,
  • être âgé de seize ans au minimum et de soixante ans au maximum. Les candidats mineurs devront fournir une autorisation parentale ou d’autorité parentale,
  • jouir de ses droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation,
  • être en position régulière au regard du code du service national,
  • s’engager à se montrer obéissant, discret et responsable vis-à-vis de son activité.

Le candidat doit montrer une aptitude physique et médicale suffisante. Cet examen médical est effectué par un médecin de sapeurs-pompiers.

Au cours de la formation de sapeur-pompier volontaire, le candidat devra suivre la formation initiale adaptée aux missions.

Une formation continue permet de maintenir ses compétences et de se spécialiser.

S’il remplit les conditions, il peut s’engager en qualité de sapeur-pompier volontaire. Pour cela, il suffit d’adresser sa candidature au service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de son département avec les documents suivants :

  • un CV,
  • une lettre de motivation,
  • la copie des titres, diplômes et attestations de formation.

Devenir jeune sapeur-pompier

Si votre enfant souhaite devenir jeune sapeur-pompier, il doit remplir certaines conditions et doit suivre différents modules de formation.

Pour devenir jeune sapeur-pompier, l’adolescent doit être âgé de 11 à 18 ans et doit fournir lors de l’inscription les documents suivants :

  • un certificat médical d’aptitude physique délivré par un médecin de sapeurs-pompiers,
  • un certificat de vaccination antitétanique en cours de validité,
  • une autorisation parentale ou d’autorité parentale pour les mineurs.

L’inscription des futurs jeunes sapeurs-pompiers s’effectue au moment de la rentrée scolaire dans la caserne la plus proche de chez vous (hors 75, 92, 93 et 94 pompiers militaires).

La formation se déroule en dehors des temps scolaires, et plus généralement les mercredis et les samedis dans les casernes de pompiers. Ces jeunes apprendront les différentes techniques de secours et les manœuvres de sauvetages.

Le programme comprend 4 cycles de formation (JSP 1, JSP 2, JSP 3 et JSP 4) répartis sur plusieurs modules :

  • engagement citoyen et acteurs de la sécurité civile,
  • incendie,
  • activités physiques et sportives,
  • protection des biens et de l’environnement,
  • opérations diverses.

Entre sa quinzième et sa dix-huitième année, le jeune sapeur-pompier peut se présenter aux épreuves du brevet national.

Toutefois, des conditions supplémentaires en plus de l’âge interviennent. Il doit être physiquement apte, titulaire de l’attestation de formation aux premiers secours au jour de l’examen, sans oublier de fournir une attestation d’autorisation parentale ou d’autorité parentale.

Sources :

https://www.pompiers.fr/grand-public/devenir-sapeur-pompier

Partagez cet article

Cet article vous a intérressé ?