En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Tout ce qu'il faut savoir sur le covoiturage

Publié le 01/07/2016

Ces dernières années, la pratique du covoiturage s’est de plus en plus répandue. Faites-le point sur les précautions à prendre en matière d’assurance pour embarquer en toute sérénité.

cest-quoi-le-voiturage

 

C'est quoi le voiturage

Il s’agit de l’utilisation conjointe et organisée d’un véhicule, par un conducteur et un ou plusieurs tiers passagers, dans le but d’effectuer un trajet commun.

Le principe du covoiturage est de partager les frais de route (carburant, péage par exemple).

Comment être couvert en tant que conducteur ?

Le propriétaire du véhicule doit souscrire une assurance auto comportant au minimum la garantie responsabilité civile. Cette garantie couvre les dommages qui peuvent être occasionnés à des tiers lors d’un sinistre et est comprise quel que soit la formule choisie.

Le passager, qu’il soit ou non covoituré, est garanti par cette assurance obligatoire, sans qu’il y ait besoin de la déclarer.

Avant de céder le volant à l’un des passagers ou covoiturés, il vous incombe de vérifier auprès de votre assurance les conditions du prêt de volant la GMF, le prêt de volant est possible à toute personne titulaire d’un permis de conduire d’au moins 3 ans.

Et en tant que passager ?

Il est conseillé au passager de s’informer auprès du conducteur qu’il est bien détenteur d’une assurance auto.

Il peut également vérifier que la vignette verte apposée sur le pare-brise du véhicule est à jour.

A la GMF, la personne covoiturée est prise en charge dans les mêmes conditions et limites qu’un passager voyageant gratuitement à bord d’un véhicule.

Cet article vous a été utile ?

Ces conseils peuvent vous intéresser

Je suis Agent du Service Public