Quand le deux-roues se convertit à l’électrique

deux-roues-electriques

Le marché des deux-roues électriques représente 10 % des ventes de motos et scooters en France. Et ce n’est qu’un début. Le voilà dopé notamment par l’augmentation du prix des carburants et par l’instauration du stationnement payant des deux-roues thermiques et la gratuité de celui des véhicules électriques à Paris. D’autres villes pourraient suivre. Alors, quel scooter électrique choisir ? Pour quel budget ? On vous aide à y voir plus clair.

Plus de 46 000 places de stationnement moto à Paris

À Paris, depuis le 1er septembre 2022, à l’instar des voitures, les deux-roues doivent payer leurs places de stationnement. Il en existe plus de 46 000. Plus précisément, les deux-roues thermiques. Le prix varie selon les arrondissements entre 2 et 3 euros de l’heure, tous les jours de 9 h à 20 h sauf les dimanches et jours fériés. En cas de non-paiement, le montant de l’amende est compris entre 25 et 37,50 euros. Ainsi, pour éviter des dépenses supplémentaires et diminuer leur empreinte carbone, certains ont choisi d’opter pour un deux-roues électrique, qui lui n’est pas soumis à cette réglementation.

À chaque deux-roues, son usage

Avant de se lancer dans un tel achat, il faut d’abord se poser la question de son utilisation. Pour une conduite en ville, l’équivalent du 50 CC, léger et maniable, dont la puissance ne dépasse par les quatre kilowatts, et dont la vitesse ne peut pas excéder les 45 km/h sera le compagnon idéal. Pour les plus de 18 ans, seul un permis B est alors requis. Quant à l’équivalent du 125 CC, plus lourd, voilà la monture recommandée pour une conduite plus sportive, hors agglomération. Sa vitesse maximale est généralement comprise entre 60 km/h et 90 km/h. Et la majorité des modèles ont un rayon d’action dépassant les 100 kilomètres. À noter, il nécessite un permis A ou un permis B avec une formation obligatoire de sept heures.

Comme la sécurité est essentielle, optez de préférence pour des freins hydrauliques à disque à l’avant et à l’arrière avec la fonction ABS avec récupération d’énergie au freinage. Pour une meilleure maniabilité et stabilité, il apparaît plus pertinent de choisir des roues dont la taille excède les 10-12 pouces habituels.
 

Bon savoir

Car il est important de prendre la route dans les meilleures conditions, nos partenaires Allshot et TeamAxe vous propose des équipements adaptés à toutes et à tous pour rouler tout en confort et assurer votre sécurité.

Un élément important : la batterie

Ensuite, un point auquel il faut prêter évidemment attention, c’est la batterie. Mieux vaut la choisir extractible. Cela permet de la ramener chez soi, si son poids l’autorise. Certaines peuvent atteindre vingt kilos. Autre élément à ne pas négliger : le temps de charge. Sur une prise domestique, il peut varier de quatre à huit heures contre une heure sur une borne de recharge ! Attention au bruit émis pendant la recharge, elle pourrait vous empêcher de dormir. Il est préférable qu’elle soit fournie par un constructeur reconnu pour la qualité de ses produits et qu’elle affiche un nombre important de cycles de charges.

Entre 1 200 à 12 000 euros

Autre élément et pas des moindres : le prix. Celui-ci varie suivant plusieurs critères tels la puissance du moteur, le nombre de batteries dont dispose le véhicule, son poids, son autonomie. Il faut compter de 1 200 à 12 000 euros.
À noter qu’il existe différentes aides à l’achat. Le bonus écologique peut grimper jusqu’à 2 000 euros sous certaines conditions.
Il existe également la prime à la reconversion. Pour en bénéficier, il faut échanger un ancien véhicule thermique contre un scooter électrique neuf, sans batterie au plomb, et d’une puissance de 2 kW. Son montant varie de 100 à 1 100 euros suivant les revenus de l’acheteur et reste cumulable avec le bonus écologique.
Et maintenant à vous de rouler !

« Assurance moto », l’assurance de tous les deux-roues 

Cyclomoteurs, scooters, motos, électriques, thermiques… quel que soit leur nom ou leur type de moteur, GMF assure tous les deux-roues ainsi que leurs conducteurs avec son contrat « Assurance moto ». Celui-ci se décline en quatre versions, A, B, C, D, selon la valeur du véhicule, le niveau de protection souhaité et le budget. Et comme la sécurité est une priorité, dans chacune des formules, le casque et les gants du conducteur sont couverts en cas d’accident. Des options et des extensions de garanties sont également proposées pour le passager, et il existe une offre pour les utilisateurs occasionnels ainsi que pour les assurés auto GMF.

faire un devis assurance moto 
 

FAQ

Un scooter peut-il se garer sur une place de stationnement de voiture ?

Oui. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces emplacements ne sont pas uniquement réservés aux voitures. N’importe quel deux-roues a donc le droit de s’y garer. Attention, dans certaines villes comme Paris le stationnement est payant pour ceux qui ont un moteur thermique.

Où peut-on garer sa moto quand on n’a pas de garage ?

Vous pouvez garer votre engin sur la bande de stationnement payant utilisée généralement par les voitures ou les emplacements dédiés marqués « motos » ou « 2 roues ». Il en existe 46 000 à Paris. Attention, rappelons que le stationnement sur le trottoir est interdit, bien que parfois toléré dans certaines communes.

Quels sont les endroits formellement interdits au stationnement des deux-roues ?

Il est interdit de se garer sur les trottoirs, les emplacements pour les vélos, et comme tous les autres véhicules, sur les passages protégés, les files réservées aux bus, les emplacements destinés aux usagers en situation de handicap, les places réservées à la livraison et devant une borne ou une bouche à incendie. Vous risquez une amende de 35 euros pour les stationnements gênants et jusqu’à 135 euros pour les stationnements dangereux.

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Moto avec protection antivol sur le disque de frein avant
Assurance moto : l'antivol doit-il être homologué ?

En cas de vol de votre deux-roues, la prise en charge de votre contrat d'assurance Moto dépend, selon les assureurs, de l'utilisation d'un antivol ainsi que de sa qualité. Antivol U, chaîne antivol ou bloque-disque… en fonction des assureurs, les dispositifs utilisés doivent être avant tout homologués.

Lire la suite
Motorcycle driver riding in mountains
Motards : pour être en sécurité, soyez vigilants partout et à tout instant !

Les chiffres de la mortalité en deux-roues en France, ont beaucoup moins diminué ces dernières années que celle des autres usagers en voiture sur les routes. Elle n’épargne pas non plus les professionnels de la moto, gendarmes ou policiers au guidon de leur véhicule personnel. Vous qui protégez vos concitoyens, comment bien assurer votre sécurité à moto ?

Lire la suite