Trace Ta Route avec Max, ou la magie du travail collectif

La classe de CM1 d’Isabelle Lasneau, professeure à l’école primaire Alfred de Vigny à Loches (Indre et Loire) est lauréate de la 6ème édition

La classe de CM1 d’Isabelle Lasneau, professeure à l’école primaire Alfred de Vigny à Loches (Indre et Loire) est lauréate de la 6ème édition du Jeu concours Trace Ta Route avec Max, un projet ludique visant à sensibiliser les plus jeunes aux risques routiers. Rencontre avec une institutrice passionnée !

Bonjour Isabelle. Racontez-nous ce qui vous a séduit dans le concept Trace Ta Route avec Max ? 

C’est justement l’aspect jeu ! Je l’ai proposé aux élèves qui ont tout de suite souhaité relever le défi ! C’est un format qui permet le partage et grâce auquel on apprend beaucoup.  Aborder de manière à la fois ludique, concrète et pratique le sujet de la sécurité routière était particulièrement motivant pour la classe, et pour moi !
 

Les élèves se sont tout de suite beaucoup impliqués ?

Oui absolument. L’idée de créer un jeu et de se mettre en quelque sorte dans la peau d’un inventeur, d’imaginer quelque chose de nouveau, tout cela les a beaucoup stimulés. Pédagogiquement, cette expérience pluridisciplinaire est intéressante car elle permet de croiser plusieurs matières, au-delà de l’éducation civique : les arts visuels, le français, les sciences, l’informatique. Mais aussi d’apprendre à travailler ensemble, à se mettre d’accord, à œuvrer à un projet collectif.


Justement, quelle méthode avez-vous mis en place pour impliquer vos élèves dans la conception du jeu de société ?

On a commencé par jouer en découvrant des jeux originaux apportés par les élèves. Cela nous a permis de nous inspirer, mais surtout de faire le tri entre ce que nous aimions et ce que nous aimions moins.  À partir de là, nous avons pu lister ce que nous souhaitions intégrer à notre jeu : les couleurs, le principe de proposer des catégories ou encore le design du plateau. Tout ce travail s’est fait par petits groupes.
 

Ensuite, ont commencé les choses sérieuses !

Oui, on est vraiment rentrés dans le concret ! En arts visuels nous avons dessiné les catégories que l’on retrouve dans la circulation routière : voitures, transports en commun, piétons, trottinettes etc. En français, nous avons travaillé sur l’écriture de la règle du jeu, puis à la rédaction des questions et des réponses, et à leur reformulation. Avec chaque fois, des séances de tests et de partage pour s’assurer que tout le monde était bien aligné. Le titre du jeu « Tout est permis (ou presque) » a été rapidement trouvé par un élève. Nous voulions faire un petit jeu de mot et les enfants ont adoré !
 

Quels ont été les résultats de cette expérience sur le plan pédagogique ?

Nous avons travaillé environ une trentaine d’heures tous ensemble sur ce projet. Pour la majeure partie des ateliers, les enfants ont été répartis en petits groupes. Au niveau des apprentissages, les bénéfices sont énormes sur le savoir-être, le savoir-vivre, l’écoute, le respect de la parole et des points de vue de l’autre. Ensuite, et je l’ai déjà évoqué, il y a l’aspect transversalité : cette expérience nous a fait travailler dans toutes les matières. Enfin, il a fallu se pencher très sérieusement sur le sujet de la prévention et de la sécurité routière car le jeu comporte 210 questions ! Les élèves ont fait beaucoup de recherches et n’ont rien laissé au hasard ! 
 

Quels conseils donneriez-vous à un.e enseignant.e qui envisagerait la mise en œuvre de cette expérience ?

Tout d’abord, de bien prendre en compte le guide pédagogique reçu au démarrage. C’est important de bien le lire pour mettre en place votre démarche. Ensuite, il faut laisser les élèves vous embarquer ! Ils ont des idées auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé. Laissez-vous guider ! Enfin, essayer de profiter au maximum de l’aspect transdisciplinaire très riche de cette expérience.
 

Et vous Isabelle, que retiendrez-vous de cette aventure à titre personnel ?

L’émotion ! Le projet a vraiment soudé la classe et contribué à créer du lien affectif entre les élèves. Ça a été très fort pour eux, et ils ont été tellement heureux à l’annonce du résultat ! Un sentiment de fierté partagé par tous et une belle leçon de vie : ensemble, on est toujours plus forts ! 

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Prix Route 18 : découvrez les lauréats 2022 !
Prix Route 18 : découvrez les lauréats 2022 !

Crédit photo Aurélien Dheilly

Créé par GMF et la revue « SOLDATS DU FEU magazine », le Prix Route 18 récompense les équipes des Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) qui mettent en place des initiatives inspirantes pour prévenir les risques routiers des sapeurs-pompiers.

Lire la suite