Prix Unapei-GMF : les lauréats de la 5ème édition

Prix Unapei-GMF : les lauréats de la 5ème édition

© Audrey Guyon

Depuis 5 ans, le Prix Unapei-GMF soutient et récompense les initiatives présentées par les associations membres. Chaque année, une thématique différente est proposée afin de toujours améliorer les conditions et la qualité de vie des personnes en situation de handicap. Découvrez les projets des différents lauréats !

Développer le pouvoir d'agir des personnes en situation de handicap

  1. Adapei Hautes-Pyrénées

    Un tiers-lieu pour favoriser la mixité

    À Azereix, à côté de Tarbes, l’Adapei des Hautes-Pyrénées a permis la création d’un tiers-lieu où les citoyens, en situation de handicap ou non, agissent et vivent dans un nouveau type de logement, mixte et ouvert. Un projet inclusif et solidaire récompensé par le Prix Unapei-GMF 2022.

    L’Espace Mélise : un nouveau lieu de vie

    C’est dès 2017, que l’Adapei des Hautes-Pyrénées a souhaité proposer un nouveau mode d’habitat aux personnes en situation de handicap. Des logements mieux adaptés à leurs besoins et ouverts au  « monde ordinaire ». C’est ainsi que « Les Maisons de Mélise », composées de 17 logements individuels avec jardins privatifs, intègrent au quotidien les personnes en situation de handicap dans la vie du village. 

    Rapidement, l’Adapei a souhaité prolonger son action et aller plus loin, en permettant aux locataires de s’impliquer dans l’organisation de la vie sociale. L’Espace Mélise est un tiers lieu proposant un salon de thé, une bibliotroc et un centre de bien-être ouverts à tous, locataires, familles, amis, habitants du village et des alentours. Fruit d’une co-construction entre les personnes en situation de handicap (locataires ou personnes accompagnées par l’Adapei) et les acteurs du territoire, l’Espace Mélise permet à tous de s’impliquer concrètement dans la vie de la cité et d’en être acteurs. 

    Une vraie place dans la cité

    Cette initiative innovante pour mieux « vivre ensemble » et agir pour une société plus ouverte, mobilise les personnes en situation de handicap sur le long terme. Dès le début du projet, elles ont été associées à chaque étape : avis et idées des locataires, groupes de travail pour une implication collective, mise en place et organisation du lieu etc.

    En plus de favoriser l’inclusion, l’Espace Mélise est un véritable facilitateur d’expression de soi, en faveur de l’autodétermination et du pouvoir d’agir de chacun. Ce projet démocratique et citoyen offre aux personnes en situation de handicap une place réelle dans la cité. Il leur (re)donne la parole et leur permet d’être considérées comme acteurs à part entière. 

    Les bénéfices sont avérés et multiples : renforcement de l’estime de soi, affectivité retrouvée, développement des liens sociaux et attention portée à son bien-être. Grâce à l’intervention de différents acteurs, l’initiative permet également d’ouvrir un espace de parole à des thématiques variées comme la sexualité, les addictions, la parentalité ou encore la nutrition.

    À la clé : inclusion et mixité

    D’un côté ouvert sur la rue et de l’autre sur l’habitat inclusif des Maisons de Mélise où logent les personnes en situation de handicap, l’Espace Mélise propose un salon de thé accueillant des expositions d'art, des ateliers créatifs et ludiques, des concerts et un espace numérique pour accéder notamment aux services publics en ligne. Mais aussi un centre de bien-être dédié à la coiffure, l’esthétique, la naturopathie, la sophrologie et les activités sportives.

    Ces services permettent de créer de la mixité sociale et des rencontres intergénérationnelles entre les enfants scolarisés du village, leurs jeunes parents, les habitants plus âgés et les locataires en situation de handicap. 

    La dotation issue du Prix Unapei-GMF permettra de financer des tenues personnalisées “Espace Mélise“ (tablier, polo, veste). Afin de les valoriser, le prénom de chaque personne en situation de handicap impliquée, y sera aussi apposé.

    Aller au-delà de l’inclusion en proposant aux personnes en situation de handicap d’être elles-mêmes porteuses d’un projet de vivre-ensemble, voilà l’objectif réussi de l’Adapei Hautes-Pyrénées. Une promesse qui redonne du souffle à tout un village, légitimement récompensée par le Prix Unapei-GMF 2022.

    Voir plus

  2. Adapei Loire-Atlantique

    Un potager à partager

    À Nantes, l’unité d’enseignement externalisée du collège Blanche de Castille favorise l’inclusion sociale de jeunes en situation de handicap. Pour créer un lien privilégié, un potager à partager avec les collégiens a vu le jour, permettant de former des citoyens plus responsables. Inclusif et durable, ce projet a été récompensé par le Prix Unapei-GMF 2022.

    En septembre 2022, douze jeunes de 12 à 16 ans présentant des troubles du développement intellectuel et bénéficiant d’une orientation en Institut Médico Educatif(IME) ont intégré une unité d’enseignement externalisée (UEE) au sein du collège Blanche de Castille à Nantes. Objectifs : partager les espaces et temps communs du collège (récréations, cantine, CDI, foyer, sorties), des activités comme la musique, les arts plastiques, le sport, la chorale, les ateliers scientifiques, et promouvoir l’autodétermination des jeunes pour développer leur participation sociale et citoyenne en tant que futur adulte.

    Un potager pour bien s’intégrer

    Les jeunes de l’UEE, accompagnés d’éducateurs, ont imaginé et construit un projet de  « potager pédagogique en mouvement » pour l’année 2022-2023. Leurs croquis, réalisés en classe à partir d’un travail autour d’un récit imaginaire, se sont transformés en projet concret grâce aux artisans de la compagnie « La machine ». 

    Après sa construction, le potager s’est installé dans le collège, inaugurant ainsi l’arrivée de l’UEE dans l’établissement. Il a permis aux jeunes d’amorcer leur relation avec les collégiens. À chaque étape du projet les jeunes ont été impliqués dans les choix et la réalisation des ateliers : plan pour la construction du potager, matériaux, découverte des métiers de l’artisanat aux Machines de l’île, présentation du projet aux collégiens via une représentation théâtrale avec l’aide d’une comédienne professionnelle.

    Une plateforme pour l’inclusion 

    En septembre prochain, plusieurs ateliers vont être mis en place, à l’initiative des jeunes et avec l’aide des éducateurs du groupe, de l’enseignante et des équipes du collège Blanche de Castille (groupe ULIS) : carnet de voyage, théâtre d’improvisation, entretien du potager et plantations, semaine du goût, aménagement d’une signalétique en français et en anglais, débats autour de leur future vie d’adulte.

    Des citoyens en devenir 

    Développer la culture du dialogue autour des sciences et du vivant, du goût et de l’équilibre alimentaire, cultiver un potager dans le respect des écosystèmes pour les responsabiliser, encourager le pouvoir d’agir, ce potager permet à chacun de devenir un citoyen responsable. 

    Parmi les nombreux bénéfices de l’initiative, les éducateurs notent que les jeunes ont gagné en confiance et appris à mieux se connaître. Ils se sont ouverts aux autres et ont pris du plaisir à s’investir. Les équipes continueront d’évaluer la capacité des jeunes à l’autonomie et à l’autodétermination, l’objectif étant de permettre à chacun d’y parvenir. 

    Faire participer les jeunes de l’UEE à un projet terre-à-terre qui les incite à faire des choix, à agir et à interagir, est un grand pas vers l’autonomie. Cette démarche bénéfique à la fois aux enfants de l’UEE mais aussi aux collégiens, a obtenu le Prix Unapei-GMF 2022.

    Voir plus

  3. Association Emmanuelle

    La parole aux travailleurs en situation de handicap

    Pour contribuer à l’évolution du statut du travailleur en ESAT (Établissements ou services d’aide par le travail), l’Association Emmanuelle en Charente-Maritime implique les travailleurs au sein d’instances représentatives. Cette démarche participative, qui s’inscrit dans la dynamique de la loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, s’est vue décerner le Prix Unapei-GMF 2022.

    Une implication plus forte des travailleurs handicapés

    Le comité d’établissement de l’Association Emmanuelle souhaite renforcer l’implication des travailleurs en situation de handicap pour améliorer leur qualité de vie au travail. Cette nouvelle instance participative dédiée aux deux ESAT de l’association vient en complémentarité des Conseils à la vie sociale existants sur les deux établissements. Elle constitue une interface entre les travailleurs des ESAT (artisans d’art, maraîchers, agents d’entretien des espaces verts, agents de prestations de service), la gouvernance de l’association Emmanuelle et les professionnels qui exercent au sein de l’association. 

    Encourager le pouvoir d’agir

    La structure permet d’associer les travailleurs des ESAT à de nombreux sujets, tels que les avantages sociaux (Cadhoc, chèques vacances, mutuelle...), l’hygiène et la sécurité au travail, les conditions de travail et l’ergonomie, ou encore la formation. Le fonctionnement est simple : les représentants recueillent les avis des autres travailleurs et expriment une opinion groupée sur chaque thématique abordée. Le Comité tient compte pour sa part de l’expression et des propositions des travailleurs, et tout le monde délibère sur les décisions et orientations à prendre. 

    Les ESAT prévoient aujourd’hui deux nouvelles dispositions dans le cadre de l’évolution du statut du travailleur : la création d’un délégué des personnes accompagnées, et la création d’une instance mixte pour la Qualité de Vie au Travail, l’Hygiène et la Sécurité.

    Unis pour décider 

    Pour délibérer des questions inscrites à l’ordre du jour, le comité d’Etablissement réunit les représentants des travailleurs des deux ESAT, la Présidence de l’association, la Direction du Pôle Accompagnement par le travail et toute personne qualifiée en lien avec les sujets évoqués, salariés (fonctions supports, responsables d’activités) ou non de l’association. 

    Le comité se réunit autant de fois que nécessaire pour exercer ses attributions avec un minimum de 3 réunions par an. Le temps de présence des représentants des travailleurs d’ESAT à ce comité est considéré comme du temps de travail. 

    Cette implication au cœur des instances représentatives permet aux travailleurs en situation de handicap de faire évoluer leurs droits. Une avancée importante, pour une initiative inclusive récompensée par le Prix Unapei-GMF 2022.

     

    Voir plus

Les lauréats en vidéo

Youtube conditionne la lecture de ses vidéos au dépôt de traceurs. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur « Paramétrer ».

Paramétrer

Association Emmanuelle

"Le pouvoir d'agir des travailleurs en situation de handicap"

Youtube conditionne la lecture de ses vidéos au dépôt de traceurs. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur « Paramétrer ».

Paramétrer

Adapei Loire-Atlantique

"Un potager pédagogique pour l'inclusion scolaire"

Youtube conditionne la lecture de ses vidéos au dépôt de traceurs. Pour en savoir plus, vous pouvez cliquer sur « Paramétrer ».

Paramétrer

Adapei des Hautes-Pyrénées

"Un tiers-lieu pour favoriser la mixité"

Découvrez les lauréats des éditions précédentes

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

En savoir plus

Ces articles peuvent vous intéresser

Prix Route 18 : découvrez les lauréats 2022 !
Prix Route 18 : découvrez les lauréats 2022 !

Crédit photo Aurélien Dheilly

Créé par GMF et la revue « SOLDATS DU FEU magazine », le Prix Route 18 récompense les équipes des Services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) qui mettent en place des initiatives inspirantes pour prévenir les risques routiers des sapeurs-pompiers.

Lire la suite
Trace Ta Route avec Max, ou la magie du travail collectif
Trace Ta Route avec Max, ou la magie du travail collectif

La classe de CM1 d’Isabelle Lasneau, professeure à l’école primaire Alfred de Vigny à Loches (Indre et Loire) est lauréate de la 6ème édition du Jeu concours Trace Ta Route avec Max, un projet ludique visant à sensibiliser les plus jeunes aux risques routiers. Rencontre avec une institutrice passionnée !

Lire la suite