En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies

Prévention : dangers et accidents de la vie courante

Publié le 30/11/2016

Les accidents de la vie courante représentent chaque année environ 18 500 morts et reste la 3ème cause de mortalité en France. La plupart de ces accidents n’aurait pas lieu si certaines précautions étaient prises. Découvrez les conseils pratiques simples et efficaces à mettre en place pour préserver votre sécurité et celle de vos proches.

Qu'est ce qu'un accident de la vie courante?

Un accident de la vie courante est un traumatisme non intentionnel (une chute, une suffocation, une noyade, un accident causé par le feu…) subi par une personne, qui n’est ni un accident de la route, ni un accident du travail.

Plus de la moitié d’entre eux surviennent dans la maison ou ses abords immédiats tel que le jardin et le garage, précisément parce que nous nous y sentons en sécurité et que notre vigilance diminue légitimement, mais à tort.
 

Les accidents domestiqueS

Les incendies et les brûlures à la maison

A l’intérieur d’une maison, les sources d’incendie sont nombreuses. L'incendie est la 3ème cause de décès par accident domestique chez les enfants de moins de 15 ans. En France, un incendie d’habitation se déclare toutes les 2 minutes. Si les brûlures peuvent être évitées, ce sont les fumées toxiques qui se propagent et asphyxient les victimes, notamment la nuit. Ces fumées toxiques seraient, en effet, responsables de 80% des décès.

Pour être averti à temps et notamment la nuit, équipez votre foyer :

  • De détecteurs Autonomes Avertisseurs de Fumée (DAAF), certifiés NF norme européenne EN 14 604. Ils se placent au plafond (dans le couloir desservant les chambres) et leur fonctionnement doit être régulièrement vérifié. Leur installation est obligatoire depuis mars 2015.
     
  • D’un extincteur qui pourra vous permettre de maîtriser un feu naissant. Privilégiez un extincteur de poudre polyvalente ABC car il s’applique à tout type de feu.

Obligation de diagnostic électricité : Le propriétaire vendeur d’un bien immobilier a l’obligation de faire évaluer par un professionnel certifié, les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des biens et des personnes lorsque l’installation électrique intérieure a plus de 15 ans. La durée de validité est de 3 ans.

Autres dangers domestiques (intoxication, bricolage...)

  • Les intoxications au monoxyde de carbone

Première cause de décès par intoxication en France, le monoxyde de carbone tue parce qu’il est inodore et incolore. Chaque année, 5.000 personnes sont intoxiquées au monoxyde de carbone (CO) et 90 en décèdent. Ces accidents sont causés par des appareils de chauffage ou de cuisson utilisant des combustibles tels que bois, charbon, mazout, gaz, défaillants et notamment lorsque le conduit évacue mal. Les gaz sont alors refoulés dans la pièce et s’y accumulent.

Pour être avertis de la présence de monoxyde de carbone, équipez votre logement d’un Détecteur Avertisseur de monoxyde de carbone (DACO) certifié NF norme européenne EN 50 291 à placer près des appareils de cuisson et de chauffage.

Obligation de diagnostic gaz : Le vendeur d’un bien immobilier doit faire évaluer par un professionnel certifié, les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes (incendie, intoxication...) pour tout logement dont l’installation de gaz ou dont le dernier certificat de conformité  date de plus de 15 ans.

  • Le bricolage

​4% des accidents domestiques sont liés au bricolage. Chaque année, 2.500 accidents de bricolage touchent des adultes. Dans 30% des cas ce sont les mains qui sont touchées, et dans 13% des cas, les pieds. Les accidents par simple coupure représentent 30%.
 

Les accidents scolaires

Les accidents scolaires varient en fonction de l’âge de l’enfant. Ainsi, dans le primaire, la majorité des accidents ont lieu pendant la récréation alors qu’au collège, les accidents se produisent essentiellement pendant les cours d’éducation physique et notamment à l’occasion de sports collectifs. Votre enfant doit être très tôt sensibilisé aux dangers encourus à l’extérieur, afin d’adopter un comportement responsable qui pourra éviter bon nombre de ces accidents.
 

Les accidents de sports et de loisirs

Les accidents de sport représentent à eux seuls près de 20% des accidents de la vie courante. Ils sont à l’origine de 900 000 recours aux urgences chaque année environ.

Les blessures surviennent principalement lors d’accidents de sport d’équipe, de sports d’hiver. La vigilance est de mise !

Pour les sports de glisse (roller, skate board…), il est important de ne pas oublier de s’équiper de protections (casque, gants, protège-poignets ; protège-genoux …) et d’adapter sa vitesse pour éviter tout accident.

Il est vivement recommandé de pratiquer un sport dès l’âge de 7 ans à la condition d’être parfaitement adapté à l’enfant.
 

Les accidents médicaux 

L’accident médical est le dommage survenu à l’occasion d’un acte médical ou paramédical ou à l’occasion de la prise d’un médicament. En dehors des accidents médicaux proprement dits où la responsabilité du professionnel peut être établie, la loi du 4 mars 2002 a mis en place un nouveau système de responsabilité médicale.

Depuis cette loi, l’aléa thérapeutique peut être indemnisé en l’absence de toute faute avérée, au même titre que les affections iatrogènes et infections nosocomiales. En moyenne, 900 accidents médicaux surviennent chaque jour dans les cliniques et les hôpitaux.

Pour les victimes d’accidents médicaux, affections iatrogènes et infections nosocomiales :

La loi du 4 mars 2002 a prévu un système d’indemnisation et le décret du 3 mai 2002 a créé des Commissions Régionales de Conciliation et d’Indemnisation (CRCI). Pour connaître les coordonnées de votre Commission Régionale, rendez-vous sur le site www.commissions-crci.fr.

Important :

N’oubliez pas, si vous êtes témoin d’un accident, contactez très rapidement les secours :

  • Pompiers : 18
     
  • SAMU : 15
     
  • Numéro européen d’urgence : 112 (qui vous mettra en contact avec le service de secours le plus approprié et le plus proche)

Le 112 est accessible à partir de tous les téléphones portables, même sans abonnement. 

Pour en savoir plus, découvrez en détail toutes les mesures préventives à mettre en place pour éviter tout accident domestique  :

Consulter le guide "Dangers de la Vie Courante"

Pour faire face aux aléas des accidents de la vie courante, pensez à souscrire notre assurance accident et famille pour protéger au mieux toute votre famille. Et pour une protection complète, notre assurance habitation couvre votre responsabilité civile.

ASSURANCE ACCIDENTS ET FAMILLE

Pour protéger toute votre famille en cas d’accident corporel de la vie quotidienne (accidents scolaires, domestiques, médicaux ou de la circulation)  même si vous êtes responsable, le Contrat Accidents et Famille vous couvre et vous permet de bénéficier de prestations d’assistance complètes.
 

Assurance habitatIon

Votre responsabilité civile peut être engagée lorsque vous causez un dommage à autrui dans le cadre de votre vie privée et notamment lorsque vous pratiquez certaines activités de sport ou de loisirs.

Avec le contrat d’assurance habitation, GMF assure votre responsabilité personnelle ou éventuellement celle de l’un des membres de votre foyer.
 

Ces conseils peuvent vous intéresser