Séniors, méfiez-vous des chutes

Les chutes représentent la 1ère cause de mortalité chez les plus de 65 ans et ces chutes surviennent souvent dans le lieu dans lequel on se sent paradoxalement le plus en sécurité, à savoir la maison.
Séniors, méfiez-vous des chutes

Ce chiffre d’accidents domestiques, trois à quatre fois plus important que celui des accidents de la circulation, représente la principale cause de décès accidentels en Europe. En vieillissant, garder bon pied, bon œil, et disposer d’un logement adapté, représentent des atouts certains pour aborder sereinement cette nouvelle étape de la vie. Ainsi, agencer, ordonner son intérieur ne peut pas, ou plutôt, ne doit pas être le fruit du simple hasard. Au contraire, cet aménagement doit être l’aboutissement d’attentives réflexions, car les goûts, les capacités et le sens du confort évoluent à tous les âges de la vie ; un intérieur doit impérativement s’harmoniser aux besoins de ses occupants et non l’inverse.

Nous souhaitons que ce guide vous accompagne et vous aide à adopter des solutions pour continuer à mener une vie heureuse et sereine.

Sommaire

seniors bien choisir lieu de résidence

Bien choisir son lieu de résidence

Si vous ne souhaitez pas avoir à déménager plusieurs fois, il est important que vous examiniez votre habitat en fonction de vos besoins.

Pour ce faire :

  • Bien choisir son lieu de résidence  Recensez en famille les éléments qui paraissent essentiels à votre confort, et classez-les par ordre de priorité.
     
  • Bien choisir son lieu de résidence  Voyez par exemple, si vous souhaitez vous “isoler” de la ville, ou au contraire vivre au cœur de celle-ci. Évaluez l’importance que représente pour vous, le fait d’être situé à proximité d’une zone commerçante, d’avoir des transports en commun proches de votre domicile, etc.
     
  • Bien choisir son lieu de résidence  Une fois que vous aurez fait cela, “noircissez” un peu les choses en soustrayant de votre quotidien certains éléments qui participent de manière indiscutable à votre confort.

    Imaginez, par exemple, que vous n’ayez plus de voiture, ou que, victime d’un banal accident de ski, vous vous retrouviez immobilisé chez vous. Votre organisation en serait-elle totalement bouleversée ? Auriez-vous toujours la possibilité de faire vos courses ? Seriez-vous brusquement isolé, loin de vos proches ?
     
  • Bien choisir son lieu de résidence  Si à chaque hypothèse problématique imaginée, vous réussissez à substituer une solution de “repli”, et que les avantages que vous procurent votre lieu de vie sont plus importants que les contraintes : vous êtes géographiquement bien situé et votre habitation est en parfaite concordance avec vos besoins.
     
  • Bien choisir son lieu de résidence  En revanche, si vous ne parvenez pas à vous sortir de votre “scénario catastrophe”, vous devez en identifier les causes, mais surtout trouver des solutions afin de ne pas être pris au dépourvu, le jour où surviendra un problème.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus senior :
 

  • Suivez exactement la même démarche que celle que nous venons de décrire et privez-vous de certains éléments qui participent à votre confort. Envisagez toutes les hypothèses qui seraient pour vous, sources de problèmes.
     
  • Evaluez ensuite, le plus justement possible les perturbations afférentes aux situations que vous aurez imaginées.
     
  • Et enfin, pensez aux solutions à apporter. Exemple de situation problématique : je ne me sens plus capable de conduire. Solution de repli : aucun problème, ma commune est parfaitement desservie par les transports en commun, cela ne me gênera aucunement.
     
  • Si vous ne trouvez pas de solution à un problème, il vous faudra envisager, en concertation avec vos proches, soit un aménagement de votre lieu de vie ou de vos habitudes, soit, solution plus radicale, un changement de domicile.
     
  • Si vous souhaitez vous installer dans un appartement, ne visez pas le dernier étage. D’abord, parce que dans certains immeubles, il y fait beaucoup trop chaud l’été. Ensuite, parce qu’en cas de panne d’ascenseur, monter les escaliers à pied, peut considérablement vous fatiguer. A plus forte raison, si votre immeuble n’en est pas équipé, il est préférable que vous en mesuriez les conséquences tout de suite. Si vous le pouvez, préférez plutôt un rez-de-chaussée avec, dans la mesure du possible, un petit jardin.
     
  • Concernant les maisons, optez plutôt pour des plain-pied. Privilégiez les surfaces “raisonnables”, ne multipliez pas inutilement les chambres d’amis. Leur entretien vous prendra un temps précieux, que vous pourriez employer ailleurs. Maintenant que vous avez trouvé l’emplacement idéal pour votre pied à terre, voyons plus concrètement, comment aménager votre intérieur.

Bien penser l’aménagement de son intérieur

 

La maison est généralement considérée comme un lieu privilégié où règne une sécurité absolue.
Or, paradoxalement, c’est en ce lieu que surviennent de nombreux accidents. Examinons ensemble, les différentes pièces de votre lieu de résidence.
 

La cuisine

La cuisine, espace chaleureux et convivial, ne doit pas se transformer en un lieu de tous les dangers. Cette pièce doit être organisée de manière à éviter toute chute, brûlure ou encore escalade. Il vous faut donc l’agencer de telle sorte que vous et votre famille puissiez y circuler aisément.

  • La cuisine  Otez tous les obstacles des zones de circulation.
     
  • La cuisine  Faites poser vos placards à hauteur d’homme, et surtout, choisissez les peu profonds.
     
  • La cuisine  Utilisez toujours un escabeau bien stable ou un marchepied pour récupérer des éléments rangés en hauteur. Ne montez jamais sur un siège à roulettes.
     
  • La cuisine  Pour éviter les glissades, utilisez des tapis de sol antidérapants, et surtout, placez-en un devant votre évier.
     
  • La cuisine  Evitez de tenir des charges trop lourdes (plat, casserole remplie d’eau). Préférez les récipients vous offrant une bonne prise en main et pas trop lourds.
     
  • La cuisine  Lorsque vous cuisinez, protégez-vous avec des gants adaptés et un tablier en coton, évitez les matières synthétiques.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus senior :
 

  • Si vous avez des choses à récupérer en hauteur, plutôt que de tenter une escalade quelque peu hasardeuse et périlleuse, attendez la visite des plus jeunes membres de votre famille et sollicitez-les afin qu’ils vous aident dans cette tâche. Si vous ne pouvez pas patienter, utilisez systématiquement un escabeau, ou un marchepied bien stable.
  • Pour éviter de répéter trop souvent cette opération, sélectionnez les objets d’utilisation courante et placez-les à portée de main. Les étagères peuvent vous être d’une grande utilité, ne vous en privez pas. En revanche, vérifiez bien leur stabilité.

Le salon, la salle à manger

Le salon étant une pièce généralement très usitée par la famille, accordez une attention toute particulière à son organisation :

  • La cuisine  Pensez d’abord au revêtement de sol. Sachez que la moquette est le matériau qui occasionne le moins de chute. Il en existe même pour la salle de bains.

    Recouvrez-en donc vos parquets, carrelages ou linoléum. Si vous n’aimez pas la moquette, il vous reste l’option des tapis. Choisissez-les antidérapants, ou bien fixez-les à l’aide d’un adhésif double face.
     
  • La cuisine  Si vous êtes réfractaire, par goût ou pour cause d’allergies, à la moquette, aux tapis et souhaitez conserver vos parquets, carrelages ou linoléum : utilisez alors impérativement des cires ou des produits d’entretien non glissants, qui améliorent l’adhérence du pied.

    En revanche, gardez toujours présent à l’esprit, qu’une surface non traitée avec ces produits antiglisse (chez des amis ou bien en vacances) peut s’avérer dangereuse pour vous. Vos mouvements n’étant plus freinés par un produit “agrippant”, vous vous exposez à un risque de chute.
     
  • La cuisine  Soyez attentif aux obstacles encombrant les espaces de circulation. Méfiez-vous des fils électriques, des fils de lampes, de télévision, de téléphones ... qui doivent être cachés derrière des meubles, accrochés sur les plinthes, ou mis sous gaines.
     
  • La cuisine  Autre élément : vos plantes. Elles ne doivent surtout pas être placées dans les zones de circulation.
     
  • La cuisine  Supprimez les meubles roulants ou instables. En cherchant à prendre appui sur ce type de meuble, vous risquez de chuter.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus enfant :
 

  • Pensez à protéger les coins saillants de vos meubles.
  • Installez sur vos fenêtres des systèmes anti-ouverture, des garde-corps ou grillages de protection.
  • Equipez vos prises électriques de systèmes de sécurité enfants (type cache prise, prises à éclipses), et vos portes, de systèmes anti-pince doigt.


Petits plus sénior :

 

  • Si vous devez changer vos canapés et fauteuils, pensez à ne pas les choisir trop profonds ou trop bas. S’asseoir et se relever peut se révéler beaucoup plus compliqué.
  • Optez plutôt pour des meubles bas. Si les vôtres sont trop hauts, le plus simple et le plus urgent est de mettre tous les objets dont vous vous servez fréquemment, à hauteur plus raisonnable.
  • Avec l’âge, les problèmes de vue ayant plutôt tendance à s’accentuer, prévoyez un téléphone muni de grosses touches et d’un amplificateur.

Les chambres à coucher

  • La cuisine  Ici aussi, retirez les tapis ou les descentes de lit, ou fixez-les à l’aide de bandes adhésives ou de systèmes antidérapants.
     
  • La cuisine  Veillez à régler la hauteur de votre lit, ni trop bas, ni trop haut.
     
  • La cuisine  Optez, et ce dans toute la maison, pour des chaussons à semelles antidérapantes. Bannissez les patins sur vos parquets et carrelages.
     
  • La cuisine  Placez une lampe de chevet à côté de vous, si vous êtes amené à vous lever pendant la nuit.
     
  • La cuisine  Si vous avez l’habitude de vous réveiller pour boire, pensez à mettre une bouteille d’eau dans votre chambre afin d’éviter d’avoir à vous relever.
     
  • La cuisine  Installez également un téléphone dans votre chambre. Vous n’aurez pas à courir pour décrocher. De façon générale, multipliez les postes téléphoniques dans votre habitat. Cela vous évitera tout déplacement dans la précipitation. Inscrivez à proximité de vos postes téléphoniques, les numéros d’appel utiles et pré-enregistrez les numéros de vos proches.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus enfant :
 

  • Pensez à protéger les coins saillants de vos meubles.
  • Evitez, dans la mesure du possible, les lits superposés dans les chambres destinées à vos petits-enfants ou équipez-les d’un système de sécurité anti-chute. Pensez à bien vérifier, la stabilité du lit et de l’échelle.
  • Ne placez jamais sous une fenêtre, un objet susceptible de faciliter l’escalade d’un enfant (tabouret, chaise, jouet, coffre à jouets…).
  • Equipez les prises électriques non utilisées de systèmes de sécurité enfants (type cache-prise, prises à éclipses) notamment dans les chambres d’accueil.


Petits plus sénior :

 

  • Afin d’éviter toute perte d’équilibre au moment du réveil, asseyez-vous toujours quelques instants au bord de votre lit, avant de vous lever.
  • Prenez l’habitude de vous asseoir lorsque vous enfilez vos vêtements (pantalons, chaussettes, collants et chaussures).
  • Lorsque vous vous chaussez, ne vous contorsionnez pas dans tous les sens, utilisez un chausse-pied à long manche.
  • Enfin, pour vous simplifier la tâche, optez plutôt pour des vêtements faciles à enfiler. Si vous avez quelques difficultés à bouger les membres supérieurs, évitez les vêtements qui nécessitent que vous les passiez d’abord par la tête, privilégiez plutôt les vêtements à boutons.

La salle de bains

Pour permettre à votre famille, d’évoluer dans la salle de bains en toute sécurité :

  • La cuisine  Pensez aux revêtements antidérapants au fond de votre baignoire ou de votre bac à douche (tapis antidérapant ou à ventouses).Pour éviter toute mauvaise glissade, ne restez jamais avec les pieds savonnés. Nettoyez-les en dernier et rincez-les rapidement.
     
  • La cuisine  Ne négligez pas la sortie du bain, installez des tapis de sol ou descentes de bain antiglisse.
     
  • La cuisine  Equipez également votre baignoire de poignées et de barres de soutien. Veillez à ce qu’elles soient solidement fixées.
     
  • La cuisine  Faites régler votre chauffe-eau pour que la température de l’eau reste toujours inférieure à 50°.
     
  • La cuisine  Eloignez vos appareils électriques des points d’eau.
  •  

ampoule-gmf.png

 

Petits plus sénior :
 

  • Si votre baignoire est trop haute et vous oblige à fournir un effort pour y prendre place, pensez à installer une douche avec un siège, ou une baignoire à porte.
  • Afin d’éviter toutes contorsions susceptibles de vous engendrer des douleurs ou blocages lombaires, utilisez une brosse à long manche, pour vous frotter le dos.

Les sanitaires

  • La cuisine  N’hésitez pas à équiper vos sanitaires de poignées et de barres de soutien afin de vous faciliter l’assise ainsi que le relèvement. Ces aménagements seront très appréciés des tout jeunes et des moins jeunes.
     
  • La cuisine  Ici encore, bannissez les tapis de sol autour de la cuvette, qui non seulement sont dangereux, mais sont aussi porteurs de bactéries.
     
  • La cuisine  Soyez également très attentif à la solidité de votre abattant WC qui doit être bien fixé à la cuvette. Il ne doit y avoir aucun “jeu” entre ces deux éléments.
  •  

ampoule-gmf.png

 

Petits plus sénior :
 

  • Si nécessaire, utilisez un rehausseur pour la cuvette de vos toilettes.

Les couloirs, les escaliers

Ces parties de l’habitation ont souvent tendance à être négligées. Pourtant, les chutes y sont très fréquentes, tant chez les jeunes que chez les moins jeunes. Près de 300.000 enfants et adultes sont victimes chaque année de chutes dans les escaliers, occasionnant des entorses (20 %) et des fractures (15 %).

Les personnes de plus de 65 ans sont particulièrement touchées.

  • La cuisine  Pensez à ne pas encombrer les couloirs d’objets inutiles. Éliminez tous les obstacles au passage, dégagez au maximum les espaces de circulation.
     
  • La cuisine  Equipez votre escalier d’une rampe ou d’une main courante.
     
  • La cuisine  Soyez également attentif à vos marches, leur hauteur et leur profondeur doivent être constantes du début à la fin de l’escalier. Aucune marche ne doit empiéter sur les zones de circulation et aucune porte ne doit s’ouvrir sur une cage d’escalier.
     
  • La cuisine  Evitez de laisser des jouets ou d’autres objets dans les escaliers.
     
  • La cuisine  Si vous avez des tapis sur vos marches, il est préférable de les ôter, ou de les fixer solidement à l’aide de rubans antidérapants, ou mieux encore à l’aide de barres de seuil.
     
  • La cuisine  Surtout ne cirez pas vos escaliers.
     
  • La cuisine  En cas de chute, il peut vous être utile de savoir vous relever. 

    1.    Allongé sur le dos, basculez sur le côté en ramenant le bras opposé.
    2.    Retournez-vous sur le ventre.
    3.    Mettez-vous à 4 pattes.
    4.    Prenez appui sur une chaise et relevez-vous en douceur.
    5.    Relevez-vous en prenant appui sur les 2 coudes et le genou.
     
  • La cuisine  Afin de minimiser les risques d’accident, veillez à avoir un bon éclairage dans toutes les pièces à vivre, sans oublier les couloirs et les escaliers. Si vos ampoules n’éclairent pas suffisamment, remplacez-les par d’autres plus puissantes.
     
  • La cuisine  Utilisez des interrupteurs à témoin lumineux afin de mieux les voir dans le noir. Privilégiez des modèles va-et-vient afin de pouvoir allumer et éteindre aux différents points d’accès.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus enfant :
 

  • Un enfant en bas âge, ne doit pas s’aventurer seul dans les escaliers, il est donc prudent de fixer solidement des barrières de sécurité en haut et en bas de celui-ci, afin de l’empêcher d’y accéder.


Petits plus sénior :

 

  • Si monter les escaliers devient un exercice trop éprouvant pour vous, et que vos finances vous le permettent, faites installer par un professionnel agréé, un élévateur qui vous facilitera l’accès aux étages.
  • Des aides financières peuvent être obtenues après avoir déposé un dossier auprès de la Maison du handicap de votre département.

Le garage

Si votre garage ressemble un peu à la caverne d’Ali Baba, prenez l’habitude de temps à autre, de faire un tri de tout ce que vous y entreposez, en y associant les membres de votre famille.

Évitez de placer trop en hauteur des éléments dont vous avez souvent besoin.

  • La cuisine  Si vous aimez bricoler et entreposer machines et outils dans votre garage, prenez toujours la peine de les ranger soigneusement. Veillez également à leur bon état, l’usure peut les rendre dangereux. Mais plus important encore, respectez leurs consignes d’utilisation.
  •  

Le jardin

Si vous avez la chance de disposer d’un jardin et que vous aimez vous adonner au plaisir du jardinage, respectez au préalable quelques précautions, car le jardin comporte son lot de dangers.

  • La cuisine  Choisissez toujours des outils (sécateur, taille-haie, râteau, bêche...) bien adaptés au travail que vous souhaitez entreprendre, et rangez-les soigneusement après utilisation.
     
  • La cuisine  Utilisez avec beaucoup de prudence les appareils de type tondeuse, tronçonneuse, taille-haie. Lisez attentivement leur notice d’utilisation et changez régulièrement les éléments usés (lame, fil électrique...).
     
  • La cuisine  Afin d’éviter les égratignures, coupures et piqûres de toutes sortes, utilisez toujours des gants bien adaptés.
     
  • La cuisine  Pour éviter toute glissade, prenez toujours la peine de ramasser les feuilles mortes et humides, tombées dans votre jardin.

ampoule-gmf.png

 

Petits plus sénior :
 

  • Jardiner, peut être un excellent moyen pour entretenir avec plaisir votre forme physique. Évitez cependant de vous lancer seul dans des tâches un peu trop ardues. Pour les gros travaux, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel ou à un membre de votre famille.
  • La liste de conseils que vous venez de parcourir est loin d’être exhaustive, beaucoup d’autres aménagements sont possibles pour améliorer votre quotidien : volets roulants à ouverture électrique, réglage automatique de la température du chauffage, portail automatique, commande à distance de votre système d’éclairage... jusqu’à pourquoi pas, l’aménagement domotique complet de votre logement.
  • Sachez que des aides spécifiques existent pour les aménagements de votre logement. Renseignez-vous auprès de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) pour des travaux d’amélioration.

Pour retrouver tous ces conseils et beaucoup d’autres, n’hésitez pas à consulter notre guide GMF « Mieux vivre en toute sérénité ».

Consulter le guide GMF « Mieux vivre en toute sérénité ».

Assurance accidents et famille

Soyez protégé en cas d’accident corporel de la vie quotidienne, même si vous êtes responsable de votre propre accident.

Faire un devis d'assurance Accidents et famille

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Assurance scolaire et extra-scolaire
Assurance scolaire et extra-scolaire

Votre enfant a repris le chemin de l'école et va bientôt recommencer ses activités de loisirs.... Faites le point sur vos contrats d'assurances et vérifiez que votre enfant est bien couvert. GMF vous explique tout sur l'assurance scolaire et extra-scolaire !