Gendarmes : nos conseils pour réussir votre reconversion

Gendarmes : nos conseils pour réussir votre reconversion

Parce que les carrières des gendarmes sont souvent plus courtes que dans le civil, la reconversion constitue pour eux un enjeu majeur. Mieux connaître les dispositifs et aides à la reconversion vous aidera à préparer plus sereinement la suite de votre vie professionnelle. Gendarmes, voici nos conseils pour une transition en douceur !

Le saviez-vous ? La reconversion fait partie des missions de la gestion des ressources humaines de la Gendarmerie nationale depuis 1997. Que vous soyez gendarme-adjoint volontaire (GAV), sous-officier ou officier, votre statut vous permet de bénéficier d’aides et d’outils à la reconversion.

BRCV, COR, Défense Mobilité… Qui sont les interlocuteurs du gendarme ?

Afin de préparer votre reconversion dans les meilleures conditions, il vous faut identifier les interlocuteurs adaptés à votre situation.

Dans la majorité des cas, il faudra vous adresser aux conseillers en emploi des Centres d’orientation et de reconversion (COR) régionaux. Ils informent les gendarmes ou les GAV – ainsi que leurs conjoints – et instruisent les dossiers d’accompagnement, de reconversion et de reclassement. Les COR animent le réseau d’Antennes de reconversion (AR), au niveau départemental.

Si vous êtes un personnel de la Direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN) ou du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN), votre interlocuteur sera le Bureau de la reconversion (BRCV). Le BRCV pilote également la stratégie de reconversion au niveau national.

Enfin, les pôles Défense Mobilité, chargés de la reconversion de l’ensemble des militaires, peuvent soutenir l’aide au reclassement des gendarmes.

Un dispositif de reconversion variable selon l’ancienneté

Sachez avant tout que tout gendarme peut bénéficier d’un soutien à la reconversion, soit avant sa radiation, soit jusqu’à trois ans après celle-ci. L’intensité du suivi et des aides dépend en revanche de son ancienneté.

Si vous avez moins de 4 ans d’ancienneté, vous avez droit à :

  • Un suivi par un conseiller du COR de votre région : préparation de votre projet professionnel, identification des démarches à entreprendre, aide à la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation, simulation d’entretiens d’embauche.
  • Un accès aux offres d’emploi et aux employeurs en relation avec les COR, le BRCV ou les pôles Défense Mobilité.
  • Une prise en charge, sous conditions, de cours par correspondance suivis afin de compléter votre formation.

Si vous avez plus de 4 ans d’ancienneté et que vous êtes officier ou sous-officier, vous avez le droit de demander un congé de reconversion de 120 jours maximum, lors duquel vous conserverez l’intégralité de votre traitement. Ce congé peut être renouvelé une fois, avec, toutefois, un traitement réduit. Il peut comprendre :

  • Une période de formation gratuite en entreprise (PFGE), d’une durée de 60 à 120 jours, afin de développer de nouvelles compétences ;
  • Une période d’adaptation en entreprise (PAE), à la suite de laquelle l’entreprise à l’obligation de vous proposer un CDD de 6 mois minimum ou un CDI ;
  • Une session d’accompagnement en entreprise (SAE), où vous définissez votre recherche d’emploi auprès d’un centre Défense Mobilité ou d’un cabinet externe, puis êtes accompagné dans vos recherches d’emploi ;
  • Une prestation d’accompagnement du créateur ou repreneur d’entreprise (PACRE), qui consiste en un suivi avant, pendant et après le lancement de votre projet entrepreneurial.

Trois conseils pour réussir sa reconversion

Vous savez désormais (presque) tout. À vous de vous lancer dans votre nouvelle vie professionnelle !

  1. Tout d’abord, anticipez au maximum la préparation de votre seconde carrière. Le BRCV recommande aux gendarmes de contacter leurs interlocuteurs au moins 12 mois avant leur radiation.
  2. Ensuite, restez à l‘écoute durant la phase de préparation de votre projet. Les conseillers à la reconversion connaissent bien le marché de l’emploi, faites-leur confiance pour mettre toutes les chances de votre côté.
  3. Enfin, n’oubliez pas que certains secteurs recherchent spécifiquement des gendarmes en reconversion, comme les entreprises de sécurité privée par exemple. De même, réfléchissez à l‘opportunité de passer les concours administratifs de la Fonction publique d’État ou de la Fonction publique territoriale.

Vous savez désormais (presque) tout. À vous de vous lancer dans votre nouvelle vie professionnelle !

Sources :

  • https://www.fntv.fr/IMG/pdf/triptyque_brcv_final.pdf
  • https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/reconversion
  • https://www.defense.gouv.fr/sga/le-sga-a-votre-service/reconversion/reconversion
  • https://www.defense-mobilite.fr//

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser