Policiers : 6 techniques pour décompresser après le travail

Policiers : 6 techniques pour décompresser après le travail

Horaires à rallonge, stress, fatigue... Les policiers sont soumis à une pression quotidienne. Or, dans un contexte sociétal et social tendu, il n’est pas toujours facile de rentrer chez soi et d’oublier tous ses tracas professionnels. Heureusement, il existe des solutions pour décompresser. Revue de détails.

Être policier, c’est avant tout être disponible : les malfaiteurs ne s’arrêtent pas de « travailler » les week-ends, pas plus que les jours fériés ! En outre, pour certains fonctionnaires de police, travailler en extérieur peut être une contrainte. L'équipement, relativement lourd, est difficile à supporter lors des fortes chaleurs estivales, tout comme lorsqu’il pleut ou qu’il fait froid. Sans compter que les policiers sont parfois confrontés à des images dures et à des situations dangereuses et/ou difficiles...

Parce que vous êtes policier, vous le savez mieux que quiconque : si votre métier est passionnant, il faut être passionné pour l'exercer. En tout état de cause, il est primordial que vous preniez soin de vous pour continuer à défendre vos concitoyens, ce qui est l’essence même de votre profession. Voici quelques astuces pour supprimer le stress des policiers.

Créez un sas de décompression

Avant toute chose, pourquoi ne pas mettre à profit votre trajet travail-domicile pour créer une sorte de sas de décompression ? 

- Vous avez une voiture ? De temps à autres, garez-là donc à une dizaine de minutes de votre lieu de travail. À la fin de votre service, marcher ce laps de temps vous permettra de faire le vide. 

- Vous avez un vélo ? Qu’il soit « classique » ou à assistance électrique, l’utiliser vous aidera à améliorer votre condition physique, renforcera votre système cardiovasculaire, vous affranchira des embouteillages... Surtout, pédaler est un excellent moyen de décompresser. 

- Vous utilisez les transports en commun ? Là encore, mettez à profit votre trajet pour rêvasser en regardant le paysage défiler, écouter de la musique, lire un bon roman, ou encore jouer sur votre téléphone, un excellent moyen pour vous changer les idées et stimuler votre cerveau de manière ludique.

Le sport, comme une évidence

On ne le répètera jamais assez : le sport maintient en forme, oxygène les poumons, libère des endorphines – les fameuses hormones du bonheur, remède naturel contre le stress – et facilite le sommeil. Mieux : l’ensemble du corps médical s’accorde à dire que l’activité physique guérit bien des maux. À la fois très bénéfique en prévention, elle permet aussi de faire entrer certaines maladies chroniques (comme, par exemple, la dépression, les problèmes de diabète ou de cholestérol...) en rémission, exactement comme pourrait le faire un médicament. 

Vous ne savez pas quel sport choisir ? Faire seul des tours de piste ne vous attire pas plus que ça ? Rapprochez-vous de la Fédération Sportive de la Police Nationale (FSPN). Tout au long de l’année, elle propose à ses 25.000 licenciés l’organisation de manifestations nationales, régionales et locales dans près d’une quarantaine de disciplines. L’occasion pour ses adhérents de partager des moments de convivialité. Idéal pour déconnecter.

Chantez !

Les chorales sont un formidable moyen de décompresser. Parce que chanter implique de se concentrer sur son souffle, de maîtriser tout son corps et d’exprimer ses émotions. Le combo parfait pour oublier le quotidien, lâcher prise et évacuer le stress. Et si donner de la voix en public n’est pas votre truc, rien ne vous empêche de fredonner dans les embouteillages du retour !

Écrivez !

Vous avez du mal à raconter vos journées à vos proches ? Tournez-vous vers l’écriture. Selon Annie Piolat, Professeure de psychologie et auteure de nombreux ouvrages, « retranscrire ses émotions et pensées profondes sur des expériences personnelles positives ou négatives a un impact bénéfique sur la santé physique et psychologique des rédacteurs ». Et oui, tenir un journal intime n’est pas réservé aux adolescents timides !

Jardinez !

« Si vous possédez une bibliothèque et un jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut » disait Cicéron. Vous avez la chance d’en avoir un ? Profitez-en ! Le jardinage est l’activité parfaite pour se vider l’esprit. Elle offre un contact apaisant avec la nature et, surtout, elle est l’apprentissage de la patience.

Cuisinez !

Grignoter pour oublier une journée compliquée ? Mauvaise idée ! Vous tirerez bien plus de satisfaction à vous installer derrière les fourneaux, d’autant qu’il n'est pas nécessaire d’être un cordon bleu pour préparer quelque plat savoureux. Ce qui importe le plus, c’est que vous cuisiniez des produits frais plutôt que de recourir à des plats industriels. Et puis cuisiner, c’est partager. Avec votre conjoint(e), vos enfants... Bref, un véritable moment de détente qui, en plus de ravir vos papilles (et celles de vos proches), vous fera oublier tous vos soucis.

Parce que vous êtes policier,

vous le savez mieux qui quiconque : vous et vos collègues exercez par nature des missions spécifiques qui vous exposent parfois à des situations conflictuelles : menaces, insultes, incivilités...
En parallèle, ces situations vous confèrent des prérogatives pouvant conduire à une mise en cause de votre responsabilité personnelle, civile, voire même pénale.

Parce que avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, la GMF vous propose une couverture juridique et financière optimale


Découvrir l'Assurance Protection Juridique

J’appelle GMF au 0 970 809 809 ou je souhaite être rappelé.

Je me rends dans une agence GMF la plus proche de chez moi

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser