Enseignants : comment éviter la fatigue professionnelle ?

Teacher giving a lecture in amphitheatre.

Forte intensité de leur métier, exigences émotionnelles importantes, manque de soutien hiérarchique et entre collègues... Une étude de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEEP) du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche pointait en 2013 les facteurs de risque psychosociaux auxquels sont confrontés les enseignants et soulignait qu’enseigner tendait vers un métier solitaire. Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris, fait le point sur le risque d’épuisement professionnel et livre les stratégies pour s’en prémunir.

Quels sont les symptômes évocateurs d’un épuisement professionnel chez les enseignants ?

Johanna Rozenblum : Plusieurs symptômes peuvent alerter d’un risque de burn-out, en premier lieu desquels une immense fatigue : l’enseignant se sent à bout, sans ressource, tant sur le plan physique que psychologique. Il n’est plus capable de la moindre empathie à l’égard de ses élèves : en psychologie, on parle de phénomène de dépersonnalisation. Il peut également présenter des difficultés de concentration, des troubles de la mémoire, une certaine irritabilité. Enseigner lui devient tout simplement insupportable, ce qui entraîne une mésestime de soi.

Comment peut-on prévenir ce risque d’épuisement professionnel ?

J. R. : L’enseignant doit être à l’écoute de ces signes pour éviter de se sentir débordé. Il doit tout mettre en œuvre pour ne pas s’isoler, en parlant de ses difficultés à ses collègues et/ou à son entourage, car l’isolement constitue un facteur aggravant de l’épuisement professionnel. Il est important qu’il fasse appel à des professionnels de santé, au sein de son établissement ou en dehors, qui seront à même d’évaluer la nécessité de mettre en place des stratégies préventives.

Quelles peuvent être ces stratégies ?

J. R. : Exprimer ses difficultés à sa hiérarchie (« je sens que je perds pied », « je me sens sur le fil »...), et demander l’aide d’un stagiaire ou celle d’un collègue pour préparer ou corriger certains cours, intégrer un groupe de travail, solliciter un soutien psychologique font partie des stratégies susceptibles de rendre la situation plus confortable et éviter de glisser.

 


 

Nathalie en tant que personnel de l'enseignement est accompagnée par GMF

GMF vous accompagne dans l'exercice de votre fonction

En tant que personnels de l'enseignement, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien. Avec la GMF, découvrez nos offres d'assurances enseignant adaptées à votre vie personnelle et professionnelle.

Découvrez vos offres dédiées

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

gamification2
« Serious games » : quand les enseignants se prennent au jeu

Motivation renforcée, engagement accru, créativité développée… les bienfaits du jeu ne sont plus à prouver ! Du primaire au secondaire, les enseignants commencent à s’en emparer : c’est ce qu’on appelle la gamification, ou ludification. Ce concept récent consiste à intégrer des mécanismes de jeu dans les méthodes d'apprentissage. Mais pourquoi y avoir recours ? Comment bien utiliser les jeux pour l’apprentissage scolaire ? Des pionniers nous donnent leurs conseils.

Lire la suite
Un professeur et son élève en classe
De la maternelle au lycée, des outils pédagogiques pensés pour les enseignants

Pour GMF, partager et transmettre les savoirs contribuent à réduire les inégalités dans la société. C’est pourquoi GMF accompagne les enseignants dans leurs démarches éducative et citoyenne. Partenaire des principaux acteurs du monde éducatif, elle met à leur disposition des ressources en lien avec leurs programmes. Quelles sont les ressources disponibles ? Comment y accéder quand on est enseignant ? Des questions qui méritaient bien une réponse…

Lire la suite
Jeune enfant en train de dormir paisiblement
Élèves : bien dormir, ça s’apprend !

Loin de se limiter au seul mécanisme de récupération physique, le sommeil joue un rôle majeur dans les apprentissages. Mais que fait le cerveau quand on dort ? Et comment apprendre à bien dormir ? Éléments de réponse avec Amandine Rey, chercheuse en psychologie cognitive, neuropsychologue et Maître de conférence à l’université Lyon 1, spécialiste des liens entre sommeil et apprentissages, qui nous explique comment les enseignants peuvent aider leurs élèves à retrouver les bras de Morphée pour améliorer leurs performances scolaires.

Lire la suite