D’étudiante à professeur : les conseils de Sophie pour votre première année

Après la réussite du concours, votre première année en tant qu'enseignant alterne entre cours et stage en école. Vous intégrez la deuxième année du Master MEEF , au sein d’une INSPE , et en parallèle, vous êtes nommé professeur stagiaire. Sophie D., lauréate en 2015, nous confie ses impressions sur ses premiers pas en tant qu’enseignante.

684061888

Déroulement de la première année de professeur des écoles

Pour ma première année de professeur des écoles, les débuts ont été quelque peu mouvementés. Arrivée dans une classe sans titulaire, je me suis retrouvée seule face à mes nouvelles responsabilités. Heureusement, mes deux tutrices étaient là pour me soutenir. J’ai également pu compter sur l’aide des enseignants de l’INSPE, très disponibles et à l’écoute.

Le temps d’étude à l’INSPE

Les cours à l’INSPE étaient très formateurs. J’ai particulièrement apprécié le travail en groupe, avec des étudiants stagiaires en maternelle, comme moi. Ce temps d’échanges m’a beaucoup apporté. Il nous permet de partager nos expériences, nos points de blocage, et pouvoir appréhender plus facilement notre quotidien d’étudiant/professeur.

Il n’est cependant pas facile de s’adapter à ce nouveau rythme, avec une semaine coupée en deux entre les cours à l’INSPE et ceux que je donnais. Il faut prendre le temps de bien s’organiser en amont.

Mes débuts en tant que professeur stagiaire

Le temps passé en classe lors de la première année en tant qu’enseignant est très enrichissant. J’aime les moments de lecture lorsque, après la récréation, nous nous posons avec les enfants pour découvrir un album. C’est le moment des échanges : les lectures déclenchent toujours un flot de questions de la part des élèves.

Un autre de mes moments préférés est celui que nous passons en motricité. Avec l’aide d’une de mes tutrices, j’ai créé des parcours amusants que j’ai, ensuite, utilisés comme supports pédagogiques pour d’autres apprentissages. Lors de cette première année, il ne faut pas hésiter à tester différentes approches, à créer ses propres supports. Cela permet de trouver ses marques plus facilement.

Difficultés et surprises rencontrées lors de la prise en main de la classe

En prenant mon poste, j’ai fait des découvertes positives comme négatives. Par exemple, j’ai été agréablement surprise de l’accueil des parents. Ce qui a été plus compliqué, en revanche, c’est le rythme effréné en classe. Toujours sur le qui-vive avec les enfants, j’étais très fatiguée le soir les premiers mois après ces journées intenses. Avec l’habitude et l’expérience, cela va quand même beaucoup mieux.

Conseils pour votre première année de professeur des écoles

Si c’était à refaire, j’aurais effectué des stages d’observation en école, avant même l’obtention du concours. Avant d’enseigner, l’idéal est de se confronter à la réalité du terrain. En effet, une fois que nous avons réussi le concours, nous sommes tout de suite plongés dans la réalité de la classe. D’ailleurs, les cours théoriques ne sont pas toujours suffisants pour savoir gérer des situations compliquées, comme canaliser un enfant agité, par exemple. Les deux enseignements, à l’INSPE et en classe sont complémentaires, et nous permettent d’aborder cette première rentrée sereinement.

En résumé, pour réussir votre première année de professeur des écoles :

  1. Faites des stages pendant la préparation du concours ;
  2. Dialoguez avec vos tuteurs et n’hésitez pas à solliciter leur aide ;
  3. Nouez des liens avec vos collègues de l’école et de l’INSPE ;
  4. Visitez, le plus tôt possible, l’école dans laquelle vous êtes affecté pour vous familiariser avec votre nouvel environnement ;
  5. Préparez vos premières journées de classe, en pensant à chaque moment pour ne pas laisser de place à l’imprévu.

FAQ INSPE

Qu'est-ce que l'Inspé ?

L'Inspé, Institut National Supérieur du Professorat et de l'Éducation, est l'organisme qui forme les futurs enseignants et personnels d'éducation en France. Au nombre de 32, les Inspé couvrent l'ensemble des académies. Ils dispensent une formation en alternance sur 2 ans, accessible après la licence et validée par le master MEEF (Métiers de l'Enseignement, de l'Éducation et de la Formation). L'élève choisit une des 4 mentions selon le métier qu'il souhaite exercer (professeur des écoles, professeur des collèges et lycées, conseiller principal d'éducation, formateur de professeurs, chercheur en Sciences de l'éducation, médiateur culturel...). La première année de formation s'articule entre cours théoriques et de préparation aux concours d'enseignants et un stage d'observation d'une durée de 4 à 6 semaines. La deuxième année alterne entre un stage à mi-temps et des cours à l'Inspé. Elle se clôture par le passage du concours donnant accès au métier que l'élève a choisi.

Comment choisir mon Inspé ?

Pour vous former au métier d'enseignant, vous pouvez rejoindre l'un des 32 Inspé au sein des universités françaises. En France métropolitaine et même en Outre-mer, vous choisissez votre Inspé selon la zone géographique souhaitée. Les différents Inspé sont répertoriés sur le site du gouvernement trouvermonmaster.gouv.fr. Pour vous aider dans votre choix, vous pouvez assister aux portes ouvertes organisées par les Inspé à chaque début d'année civile.
Lorsque vous avez sélectionné le ou les Inspés qui vous intéressent, vous passez un processus de sélection sur dossier. Les Instituts organisent, en effet, une campagne de candidature entre les mois de mars et septembre, selon les filières et les places disponibles. Pour tenter votre chance, complétez le dossier administratif en ligne et précisez la mention que vous choisissez, ainsi que le site géographique souhaité.

Quelle différence entre Espé et Inspé ?

Les Inspé sont nés de la loi pour une École de la confiance de 2019 et remplacent, depuis, les anciennes Espé (Écoles Supérieures du Professorat et de l'Éducation). Ils dispensent désormais une formation plus homogène, tant sur le contenu que sur le volume d'heures de cours (800 h, hors stage, réparties sur 2 ans). La formation des professeurs est, en outre, dorénavant intégrée dans un cursus universitaire et permet d'obtenir le niveau Master (Bac + 5). Les élèves sont davantage immergés dans le milieu professionnel : ils bénéficient de cours dispensés, pour un tiers, par des professeurs en poste. De surcroît, ils ont accès à un dispositif de préprofessionnalisation avec stages qui peut débuter dès la deuxième année de licence. Leur accompagnement est prolongé après titularisation grâce à une formation continue pendant les 3 premières années d'exercice. Les Inspé disposent, par ailleurs, d'une plus grande ouverture à l'international. Ils délivrent, en effet, un certificat d'aptitude à l'enseignement français qui permet de travailler à l'étranger.

Pourquoi GMF soutient les élèves des Inspé ?

Assureur de référence des personnels de l'enseignement, GMF accompagne les élèves des Inspé dès leurs débuts de carrière. Présent auprès des élèves enseignants depuis 15 ans, GMF répond aux besoins d'assurance des jeunes. Véhicule pour la première affectation, premier logement après le départ du domicile parental, couverture des risques professionnels dès les premières années d'exercice… GMF reste au plus près des néo enseignants.
GMF s'associe également au développement d’outils pédagogiques pour accompagner au mieux les professeurs dans l'exercice de leurs fonctions. Elle est notamment partenaire du guide sur l'Éducation aux Médias et à l'Information, édité par le CLEMI, service du Réseau Canopé. Ce fascicule est distribué aux enseignants stagiaires au cours de leur formation.

GMF, partenaire des INSPE

GMF vous accompagne dans votre formation et votre début de carrière. Cette espace vous est dédié, découvrez les offres qui vous sont réservées et les ressources pédagogiques mises à votre disposition.

Découvrir vos offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Ma première année en ESPE
Ma première année en ESPE

Sophie D. reçue au concours CRPE en 2018, raconte sa première année d’enseignante étudiante, ses surprises et ses joies. Un moment de partage.