Le « leadership infirmier », gage d’une meilleure prise en charge médicale

Malgré leur expertise et leur connaissance du terrain, la contribution des infirmiers dans le fonctionnement du système de santé reste trop rarement reconnue et valorisée. Le développement d’un leadership infirmier pourrait y remédier : une méthode qui a été initiée et expérimentée dans des hôpitaux militaires à l’instar de l’hôpital Desgenettes et qui, compte tenu de son efficacité, tend à se développer dans des établissements civils.

Groupe d'infirmiers qui portent des maques

En situation de crise, le stress, l’imprévisibilité, la multiplication des tâches et le manque d’expérience ont parfois vite fait de désorganiser une équipe paramédicale. C’est précisément ce qui a conduit le service d’accueil et de traitement des urgences (SAU) de l’hôpital d’Instruction des Armées Desgenettes (Lyon) à expérimenter la mise en place d’un « infirmier leader » lors des manœuvres de réanimation. 

Véritable bras droit du leader médical, incarné par un médecin, le leader infirmier a pour rôle de seconder ce dernier, lors d’une situation complexe, en gérant l’équipe paramédicale : en retrait de l’action, il organise la répartition des tâches et s’assure de leur bonne coordination. Lors du débriefing, c’est lui qui pointe les dysfonctionnements éventuels, les compétences acquises et celles qui restent perfectibles. L’infirmier leader doit pour cela présenter un certain nombre de qualités : outre des compétences techniques confirmées, il doit avoir une personnalité qui fédère et qui motive, des qualités humaines et relationnelles reconnues (bienveillance, empathie, écoute...), et un goût pour la gestion d’équipe. 

Une notion encore balbutiante en France

À Lyon, la présence d’un leader infirmier n’a eu que des effets positifs : sensation de sécurité, meilleure compréhension des tâches, amélioration de la communication et de l’organisation... Globalement, les équipes paramédicales ont eu l’impression d’avoir réalisé une meilleure prise en charge de leurs patients. 

En plein essor dans les pays anglo-saxons, la notion de leadership paramédical est encore balbutiante en France ; mais l’exemple lyonnais montre que sa mise en place au sein d’un service d’urgences est parfaitement faisable et bénéfique, aussi bien pour les équipes médicales, paramédicales que pour les patients. Les infirmiers, du civil comme du militaire , ont donc tout intérêt à se saisir de l’utilité d’être mieux armés pour développer leur leadership. Ils pourront ainsi participer, de façon éclairée, aux décisions relatives aux soins et aux enjeux sociétaux dans le domaine de la santé, proposer des innovations dans la prise en charge des patients en situation complexe... Ils auront alors toute légitimité à se positionner en tant qu’acteurs incontournables du système de santé.

Infirmière souriante avec sa patiente

Assurance Personnelle des infirmiers et des aides-soignants

En tant qu’agent de la Fonction Publique Hospitalière, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien.

Découvrir l'Assurance Personnelle des infirmiers et des aides-soignants

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Jours de RTT notés sur un agenda
Fonction publique hospitalière : les RTT en 4 questions ?

Vous effectuez des heures supplémentaires mais vous vous posez des questions sur les RTT dans la fonction publique hospitalière. Y avez-vous droit ? Dans quelles conditions ? Pouvez-vous faire autant d’heures supplémentaires que vous le souhaitez ? Combien de jours pouvez-vous récupérer ? Nous vous disons tout sur la réduction du temps de travail !