La stagiairisation dans la fonction publique hospitalière (FPH) : ce que vous devez savoir

Votre concours en poche, vous allez débuter votre période de stagiairisation dans la fonction publique hospitalière. Conditions, durée, rémunération, droits, obligations, fin de stage… faisons le point sur tout ce que vous devez savoir !

La stagiairisation dans la fonction publique hospitalière (FPH) : ce que vous devez savoir

Lorsque vous avez réussi un concours ou si vous êtes recruté de manière directe dans la fonction publique hospitalière, vous démarrez par une période de stage. C’est valable pour une première nomination, même si vous êtes déjà fonctionnaire.

Selon les stages, vous avez la possibilité d’être à temps plein ou à temps partiel, hors enseignement professionnel ou école de formation. À mi-temps, la durée de votre stage est prolongée pour atteindre le même nombre d’heures qu’un stage à temps complet.

Combien de temps dure un stage ?

Après l’obtention de votre concours, la période de stagiairisation dans la fonction publique hospitalière dure normalement 1 an. Après ce laps de temps, votre supérieur hiérarchique juge si vos aptitudes sont suffisantes ou non pour prendre votre poste définitif. Il peut être amené à prolonger votre stage, deux fois au plus, et pour une durée de 1 an supplémentaire.

Le statut de stagiaire donne-t-il droit aux avantages GMF ?

Pendant votre période de stage dans la fonction publique hospitalière, vous devez prévoir de vous prémunir contre les risques inhérents au métier de soignant. Pour cela, souscrivez une assurance spécifique aux élèves infirmiers et autres professions paramédicales et à caractère social. GMF vous propose trois formules différentes qui vous permettent de bénéficier :

  • d’un service d’assistance et d'accompagnement psychologique en cas de traumatisme,
  • de garanties complètes pour votre métier,
  • d’une défense pénale.

En tant que stagiaire, vous pouvez aussi profiter des avantages sur les prestations d’assurance auto et habitation.

Quelle rémunération en cas de stagiairisation dans la fonction publique hospitalière ?

Votre rémunération pendant votre stage dépend du poste que vous occupez, mais aussi du statut que vous aviez avant de passer votre concours. Ainsi :

  • s’il s’agit de votre première entrée dans la fonction publique, votre salaire est basé sur le 1er échelon de votre grade,
  • si vous étiez contractuel ou salarié dans le secteur privé, vous bénéficiez, sous certaines conditions, d’une reprise partielle de votre ancienneté,
  • si vous étiez déjà titulaire de la fonction publique, vous pouvez percevoir la même rémunération que celle touchée dans votre ancien poste.
     

Quels droits et obligations du stagiaire ?

Lors de votre période de stagiairisation dans la fonction publique hospitalière, vous disposez des mêmes droits qu’un fonctionnaire titulaire, à savoir :

  • la non-discrimination,
  • le droit à la protection santé,
  • la protection fonctionnelle,
  • le droit syndical,
  • le droit de grève.

Vous bénéficiez également de primes de service, de congés annuels, de RTT, ainsi que de congés pour raison de santé ou pour motif familial. Cependant, en tant que fonctionnaire stagiaire, vous ne pouvez pas être muté, détaché, mis à disposition ou en disponibilité.

Par ailleurs, vous êtes soumis aux mêmes obligations qu’un agent hospitalier en poste. Ainsi, vous devez :

  • accéder aux requêtes de votre hiérarchie,
  • satisfaire les demandes d’information du public,
  • faire preuve de discrétion professionnelle, de réserve et de secret professionnel,
  • ne pas avoir d'autre activité professionnelle pendant votre stage. 
     

Que se passe-t-il à la fin de votre stage ?

À la fin de votre période de stagiairisation dans la fonction publique hospitalière, l’administration décide si vous êtes apte à être titularisé. Plusieurs issues sont alors possibles :

•    la titularisation. Vous devenez titulaire du grade du poste pour lequel vous avez exercé en tant que stagiaire. Si vous étiez déjà fonctionnaire, vous perdez votre ancien grade.
•    La non titularisation. Vous êtes licencié pour insuffisance professionnelle ou pour refus de titularisation.

Fonction publique hospitalière : tout savoir sur le refus de titularisation après un stage

Si vous souhaitez disposer de plus amples informations concernant le refus de titularisation, consultez notre article !

Lire l'article

Agnès, Personnel de santé assurée GMF

Personnels de santé

En tant qu’agent de la Fonction Publique Hospitalière, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien.

Découvrir mes offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Jours de RTT notés sur un agenda
Fonction publique hospitalière : les RTT en 4 questions ?

Vous effectuez des heures supplémentaires mais vous vous posez des questions sur les RTT dans la fonction publique hospitalière. Y avez-vous droit ? Dans quelles conditions ? Pouvez-vous faire autant d’heures supplémentaires que vous le souhaitez ? Combien de jours pouvez-vous récupérer ? Nous vous disons tout sur la réduction du temps de travail !