Comment augmenter son salaire d’enseignant ?

Comment augmenter son salaire d’enseignant ?

En tant qu’enseignant, vous pouvez avoir envie de compléter vos revenus pour mettre du beurre dans les épinards, financer un projet personnel, préparer votre retraite… Seulement voilà, selon la loi vous êtes supposé vous consacrer à 100% à vos tâches d’enseignement. Les textes officiels prévoient heureusement quelques dérogations qui vous permettent de cumuler plusieurs activités et de percevoir des revenus complémentaires, tout à fait légalement. On vous en dit plus !

Vous êtes professeur à temps plein ou à temps partiel ? Vous pouvez cumuler une ou plusieurs autres activités rémunérées à certaines conditions. Elles doivent être compatibles avec votre activité principale d’enseignant, ne pas nuire à votre exercice et ne pas porter atteinte à la neutralité du service public.

Avec ou sans autorisation ?

Certaines activités nécessitent une autorisation préalable. Il vous faut donc adresser une demande à votre supérieur hiérarchique (inspecteur d’académie, recteur d’académie ou rectorat) et attendre sa réponse favorable avant de commencer votre nouvelle activité.

C’est par exemple le cas si vous souhaitez donner des cours particuliers, animer des formations, entraîner une équipe de foot, intervenir en tant qu’expert auprès d’une entreprise, fabriquer et vendre des objets… Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise ? C’est possible, mais vous devrez en faire la demande au préalable et passer à temps partiel.

D’autres activités ne nécessitent en revanche pas d’autorisation. C’est par exemple le cas si vous écrivez des livres et percevez des droits d’auteur.

Dans tous les cas, mieux vaut vous renseigner auprès de votre hiérarchie sur les démarches à accomplir avant de commencer toute activité qui vous permettrait d’augmenter votre salaire d’enseignant

Quelles activités choisir ?

Vous pouvez bien sûr opter pour n’importe quelle activité, du moment qu’elle vous est autorisée. Voici quelques pistes pour vous donner des idées.

  • Donner des cours en dehors de votre établissement

    Pourquoi est-ce une bonne idée ?
    C’est probablement l’activité la plus employée par les enseignants pour arrondir leur fins de mois. Et c’est compréhensible : quoi de plus simple que de pratiquer son métier de professeur quelques heures en plus par semaine ? Vous pouvez par exemple donner des cours particuliers à domicile, assurer des formations ou enseigner en établissement privé.

    Comment procéder ?
    Pour donner des cours particuliers, vous pouvez utiliser le bouche-à-oreille ou créer un profil sur des sites internet mettant en relation parents d’élèves et professeurs. Vous déterminez vos tarifs, vos horaires et êtes payé à l’heure. Pour donner des cours dans un établissement privé, prenez contact avec celui-ci pour connaître les conditions requises et s’assurer que vos heures de cours n’empièteront pas sur celles de votre activité principale.

  • Faire davantage d’heures à l’école

    Pourquoi est-ce une bonne idée ?
    Vous êtes déjà sur place tous les jours ou presque, pourquoi ne pas en profiter pour augmenter vos revenus en travaillant en dehors de vos heures de cours ? Vous pouvez surveiller les élèves à la cantine et pendant les études dirigées, les aider à faire leurs devoirs… Si ces services ne sont pas assurés par des employés municipaux, ils peuvent être pour vous !

    Comment procéder ?
    Proposez vos services au chef d’établissement et à la mairie qui vous rémunèrera.

  • Être animateur auprès des jeunes

    Pourquoi est-ce une bonne idée ?
    Vous aimez travailler avec des enfants ou des ados et avez vos mercredis / vos week-ends / vos vacances scolaires de libres. Directeur de colonie de vacances, animateur de centre de loisirs ou d’un club local, entraîneur d’une équipe sportive de votre ville… À vous de trouver le job qui vous conviendra et qui s’intègrera dans votre emploi du temps.

    Comment procéder ?
    Renseignez-vous sur les conditions requises auprès du club, de la municipalité ou de l’organisme que vous visez.

  • • Travailler aux côtés de votre conjoint

    Pourquoi est-ce une bonne idée ?
    Votre conjoint est artisan ou commerçant et il a besoin d’un coup de main ponctuel ou régulier ? C’est naturel de vouloir l’aider, c’est possible et cela permettra à votre couple de gagner plus.

    Comment procéder ?
    Vous pouvez travailler en tant que « conjoint collaborateur » sur autorisation de votre hiérarchie.

  • Vendre vos créations

    Pourquoi est-ce une bonne idée ?
    Vous avez une passion artistique, vous être un(e) pro de la machine à coudre ou simplement bricoleur(euse) ? Vous pouvez profiter de votre savoir-faire pour arrondir vos fins de mois.

    Comment procéder ?
    Aujourd’hui, vous pouvez vendre vos créations par Internet, notamment sur des plateformes de ventes d’objets faits maison. Et pour promouvoir votre petit business, investissez les réseaux sociaux.

Vous souhaitez épargner pour financer vos projets ? La GMF peut vous accompagner.

Retrouvez tous nos conseils et nos solutions d’assurance vie et épargne

Sources :

  • https://www.education.gouv.fr/cid58052/vie-professionnelle-et-situation-personnelle-cumul-d-activites.html
  • href="https://www.fonction-publique.gouv.fr/cumul-dactivites-a-titre-accessoire">https://www.fonction-publique.gouv.fr/cumul-dactivites-a-titre-accessoire
  • https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033936795&fastPos=1&fastReqId=1704635149&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

Partagez cet article

Cet article vous a intérressé ?