En poursuivant votre navigation sur gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins

En savoir plus sur les cookies       En savoir plus sur les données personnelles

De nouvelles méthodes d'enseignement qui révolutionnent l'apprentissage

Daphné Deguines - 30/08/2018

À quelques jours de la rentrée, la GMF est allée à la rencontre des professeurs. L’idée ?  Faire découvrir de nouvelles méthodes d’enseignement ludiques qui se démarquent des traditionnelles et prennent en compte les évolutions d’aujourd’hui. La preuve en vidéo.

Utilisation d’un jeu vidéo de construction pour recréer des villes d’époque, de Twitter pour faire des dictées, de différentes pédagogies actives pour devenir plus autonomes… Les professeurs mettent en place de nouvelles méthodes pour enseigner. Il s’agit de repenser la relation entre l’enseignant et l’élève en tenant compte des changements de la société et des nouvelles technologies (jeux vidéo, réseaux sociaux…).

Comprendre les mathématiques avec Minecraft

Stéphane Cloâtre, professeur de technologie au collège, utilise le jeu vidéo Minecraft, jeu de construction, pour recréer des villes d’époque de manière collaborative avec ses élèves. En l’espèce, ils ont construit la ville médiévale de Fougères grâce à l’utilisation des mathématiques. 

Réaliser une dictée avec Twitter

Sandrine Descombes, enseignante en classe de CM2, utilise Twitter pour faire des dictées à ses élèves. Avec d’autres classes, ils vont ensuite échanger sur des méthodes de correction et de production d’écrits. Les élèves travaillent ainsi sur le vocabulaire, l’expression et l’orthographe.

Comment avez-vous conçu le jeu ?

Romain Chauvière, professeur de physique-chimie au lycée. Dans le cadre de sa classe inversée, Romain organise sa classe en groupe de 4 à 5 élèves. Chaque élève doit respecter un plan de travail où chacun tient un rôle (médiateur, gardien…). Une partie de la note de chaque élève est une note de groupe. Cette méthode permet de renforcer la notion de groupe et d’entraide.

Devenir acteur de son apprentissage

Adeline Champailler, professeur des écoles en CE1 et CE2 combine différentes pédagogies actives, de Montessori et de Freinet par exemple, pour enseigner à ses élèves afin qu’ils deviennent plus autonomes et plus responsables. Ils gagnent en prise d’initiatives, en confiance et en estime d’eux-mêmes car ils sont acteurs de leurs apprentissages.