La parole aux patients

La parole aux patients

Connaissez-vous e-satis ? Ce questionnaire permet à certains patients d’évaluer leur hôpital. Il a été mis en place par la Haute Autorité de Santé (HAS) et le Comité inter associatif sur la santé (CISS) en septembre 2015. Aujourd’hui, plus de 50 000 patients y ont répondu. A la fin de l’année, les réponses seront analysées et publiées sous forme de score de satisfaction, sur le site scopesanté.

Le score de satisfaction

Tous les patients hospitalisés plus de 48h dans un service de médecine, chirurgie ou obstétrique de 1511 établissements sont concernés. Seule obligation : communiquer son adresse électronique au moment de l’admission. Ensuite, dans les semaines qui suivent, le patient reçoit un questionnaire de satisfaction. Ce questionnaire complètement anonyme se remplit en une dizaine de minutes.

Il se compose de quatre grands parties :

  • l’accueil,
  • la prise en charge (notamment de la douleur),
  • la chambre et les repas,
  • l’organisation de la sortie.

Il y a même une petite place pour des remarques personnelles.

La 24e seconde

Le temps moyen accordé à un patient avant que le médecin ne l’interrompe est de 23 secondes… Pourtant, la parole du patient est essentielle à une bonne prise en charge. S’il est parfois difficile de s’exprimer pendant l’hospitalisation, il est indispensable de le faire après.

Le score de satisfaction permet de :

  • mesurer l’offre de soin,
  • mettre en évidence certains dysfonctionnements,
  • améliorer les choses.

Cette transparence quant à la satisfaction des usagers permettra aux services de s’améliorer et le futur patient pourra, ou non, prendre ce critère en compte dans le choix de son établissement. Plus généralement, cela s’inscrit dans une démarche d’ouverture du monde de la santé aux patients.

66-16-twitter-card-Récupéré.png

Passage au crible

Aujourd’hui, scopesanté est une précieuse source d’information sur la qualité des hôpitaux et des cliniques. Plus de 4000 établissements sont analysés, selon des critères très spécifiques. Il s’appuie sur des chiffres qui indiquent la qualité des prises en charge dans les établissements de santé. La gamme est large, cela peut être le taux d’infections nosocomiales, ces maladies que le patient contracte pendant qu’il se fait soigner, la tenue du dossier, la prise en charge de l’AVC, la prévention de l’hémorragie après l ‘accouchement…  Ces indicateurs permettent de comparer les établissements hospitaliers entre eux.

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Prix Hélioscope-GMF : les candidatures de la 22ème édition sont ouvertes !
Prix Hélioscope-GMF : les candidatures de la 22ème édition sont ouvertes !

Créé par la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et GMF, le Prix Hélioscope-GMF met en lumière et récompense, chaque année et depuis 1998, l’engagement et la coopération des équipes hospitalières qui mettent toute leur énergie au service des malades et leur famille, en développant des actions en faveur du mieux-être des personnes hospitalisées.