Twictée : enseigner l’orthographe autrement

Twictée : enseigner l’orthographe autrement

De nos jours, de nombreuses méthodes d’apprentissage innovantes apparaissent, notamment grâce à l’évolution des nouvelles technologies. Avez-vous déjà imaginé réaliser une dictée via le réseau social Twitter ? La Twictée est, en effet, utilisée par de nombreuses classes à travers le monde ! Associant élèves motivés, travail en groupe, et réseau social, ce nouveau concept séduit beaucoup les enfants. Et si, vous aussi, vous le mettiez en place dans votre classe ?

La Twictée pour travailler l’orthographe

Le concept de Twictée a été créé en 2013 par Fabien Hobart, conseiller pédagogique, et Régis Forgione, enseignant de CM2. Souhaitant aider les élèves à améliorer leur orthographe sans les stresser, ils ont utilisé Twitter pour rendre la dictée plus ludique. Rencontrant l’engouement des enfants, le dispositif est désormais utilisé par 500 classes francophones dans plusieurs pays.

En quoi consiste la Twictée ?

Dictée courte d’une seule phrase, la Twictée se corrige entre élèves. Deux classes travaillent ensemble : une classe « scribe » effectue la dictée et une classe « miroir » la corrige. Les élèves correcteurs rédigent des « Twoutils » qu’ils envoient, via Twitter, aux élèves « scribes » pour les aider à se corriger. Ce sont des règles orthographiques courtes (140 caractères maximum) élaborées à partir d’un « dictobalise », un référentiel commun.

Un travail à plusieurs niveaux

Avec la Twictée, les enfants travaillent leur orthographe de plusieurs façons :

  • lors de la dictée individuelle ;
  • en confrontant leurs idées en petit groupe avant de transmettre leur Twictée à la classe miroir ;
  • lors de la rédaction des Twoutils : ils doivent cibler la règle orthographique correspondant à l’erreur repérée. En outre, il est nécessaire de rédiger la règle de façon claire et synthétique pour qu’elle puisse tenir dans un tweet ;
  • en corrigeant leurs propres Twictées, suite à la réception des Twoutils envoyés par la classe miroir.

Mise en place des Twictées dans votre classe

Vous souhaitez réaliser des Twictées avec vos élèves ? Rien de plus simple ! Pour cela, vous créez deux comptes Twitter (un enseignant et un pour la classe). Puis, vous vous inscrivez sur le site officiel des Twictées.

Intégré dans un réseau de trois classes, vous suivez, ensuite, 9 épisodes de dictées, non obligatoires, par an. Chaque épisode dure 3 semaines et se déroule en plusieurs phases :

  • Le groupe d’enseignants se met d’accord sur les notions à aborder et rédige la Twictée ;
  • Chaque enseignant dicte la Twictée à ses élèves qui l’écrivent individuellement sur leurs feuilles ;
  • Les enfants se réunissent par groupe de trois et confrontent leurs productions individuelles pour écrire une seule Twictée par groupe ;
  • L’enseignant envoie l’ensemble des Twictées à la classe miroir, via un espace de travail collaboratif privé ;
  • Les élèves de la classe miroir prennent connaissance des Twictées et rédigent les Twoutils pour chaque erreur repérée ;
  • Les Twoutils sont publiés sur Twitter ;
  • Chaque élève de la classe scribe se corrige individuellement, à l’aide des Twoutils.

La Twictée est donc un outil innovant et efficace pour apprendre l'orthographe de manière ludique. Vous souhaitez découvrir d’autres méthodes d’apprentissages pour motiver vos élèves ? Consultez les idées à mettre en place dans votre classe !

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

gamification
« Serious games » : quand les enseignants se prennent au jeu

Motivation renforcée, engagement accru, créativité développée… les bienfaits du jeu ne sont plus à prouver ! Du primaire au secondaire, les enseignants commencent à s’en emparer : c’est ce qu’on appelle la gamification, ou ludification. Ce concept récent consiste à intégrer des mécanismes de jeu dans les méthodes d'apprentissage. Mais pourquoi y avoir recours ? Comment bien utiliser les jeux pour l’apprentissage scolaire ? Des pionniers nous donnent leurs conseils.

Lire la suite
Un professeur et son élève en classe
De la maternelle au lycée, des outils pédagogiques pensés pour les enseignants

Pour GMF, partager et transmettre les savoirs contribuent à réduire les inégalités dans la société. C’est pourquoi GMF accompagne les enseignants dans leurs démarches éducative et citoyenne. Partenaire des principaux acteurs du monde éducatif, elle met à leur disposition des ressources en lien avec leurs programmes. Quelles sont les ressources disponibles ? Comment y accéder quand on est enseignant ? Des questions qui méritaient bien une réponse…

Lire la suite
Jeune enfant en train de dormir paisiblement
Élèves : bien dormir, ça s’apprend !

Loin de se limiter au seul mécanisme de récupération physique, le sommeil joue un rôle majeur dans les apprentissages. Mais que fait le cerveau quand on dort ? Et comment apprendre à bien dormir ? Éléments de réponse avec Amandine Rey, chercheuse en psychologie cognitive, neuropsychologue et Maître de conférence à l’université Lyon 1, spécialiste des liens entre sommeil et apprentissages, qui nous explique comment les enseignants peuvent aider leurs élèves à retrouver les bras de Morphée pour améliorer leurs performances scolaires.

Lire la suite