Enseigner dans le supérieur

Enseigner dans le supérieur

Vous souhaitez enseigner à l’université ou dans une grande école ? Il s’agit d’un choix ambitieux et courageux, dont voici les grandes lignes.

Qu’est-ce que l’enseignement supérieur ?

L’enseignement supérieur regroupe toutes les formes d’enseignement, publiques ou privées qui demandent un niveau d’entrée supérieur ou égal au baccalauréat. Université, classes préparatoires, écoles d’ingénieurs, de commerce, paramédicales… L’ensemble des effectifs travaillant dans l’enseignement supérieur représente près de 200 000 personnes, qui exercent pléthore de métiers. Les enseignants-chercheurs en font partie, qu’ils soient maîtres de conférence ou professeurs des universités.

Qu’est-ce qu’un enseignant chercheur ?

C’est un enseignant dont la mission est double : faire de la recherche et en enseigner les résultats à des étudiants. Il dispense 128 heures de cours magistraux et 192 heures de travaux dirigés par an à des étudiants, à l’université, en classes préparatoires ou dans les grandes écoles. En parallèle, il encadre une équipe de recherche. Par ailleurs, il peut assurer la direction et le suivi de travaux de thèse, la direction d’un laboratoire de recherche ou collaborer à diverses publications… Il se doit aussi de participer à des jurys de thèses, d’examens ou de concours et de rédiger régulièrement des rapports sur ses activités d’enseignement et de recherche.

Quel parcours pour enseigner dans le supérieur ?

Le titre de professeur des universités représente l’une des fonctions les plus prestigieuses de l’enseignement. Il faut d’abord être un étudiant brillant, qui parvient à mener son doctorat à bien tout en étant moniteur d’initiation à l’enseignement supérieur ou assistant temporaire d’enseignement et de recherche (ATER). Ensuite, il s’agit de postuler auprès du Conseil national des universités (CNU) pour devenir maître de conférences. Cette habilitation donne accès à une liste de postes ouverts, pour lesquels il devra passer un concours. Certaines disciplines, comme le droit ou l’économie, demandent une agrégation. Après cinq ans, le maître de conférences peut obtenir une habilitation à diriger des recherches (HDR) qui lui permettra de passer le concours de professeur des universités.

Professeur des universités… et après ?

Ainsi, les maîtres de conférence qui obtiennent l’HDR et réussissent le concours peuvent devenir professeurs d’universités. S’il s’agit d’un couronnement de carrière, certains d’entre eux continuent d’évoluer en prenant de nouvelles responsabilités, souvent de direction d’une unité de formation et de recherche (UFR) ou d’un établissement de l’enseignement supérieur. Certains choisissent plutôt de se consacrer uniquement à la recherche en demandant une mise en délégation (auprès de structure comme le CNRS, l’INRIA, l’IRD…) Tandis que d’autres optent pour l’étranger.

Source :

  • http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?